Journée d’études Épopée et récits postcoloniaux

Impression 

Journée d’études Épopée et récits postcoloniaux (cliquer sur l’image pour voir l’affiche)

Université Toulouse 2, laboratoire LLA-Créatis

le vendredi 13 juin 2014 de 9h30 à 17h, Salle LA060, Centre de Ressources des Langues (Bâtiment 31)

organisée par Delphine RUMEAU & Catherine MAZAURIC

Contacts : drumeau AT univ-tlse2.fr – catherine.mazauric AT univ-tlse2.fr

Programme :

9h30 Introduction

Delphine RUMEAU (Université  Toulouse 2, LLA-Créatis)

Épopée et récits postcoloniaux, entre affinités et contradictions

10h-11h Conférence

Florence GOYET (Université Stendhal-Grenoble 3)

Ce que les épopées anciennes ont à nous dire : dynamisme et déplacements

11h30-12h45 Épopée et romans postcoloniaux contemporains

Inès CAZALAS (Université Paris 7-Denis Diderot)

Migrations du « réalisme magique » et réinventions postcoloniales de l’épique : lectures de João Guimarães Rosa en Angola et au Mozambique

Yolaine PARISOT (Université Rennes 2)

Au-delà de l’événement : « travail épique » et histoire immédiate dans les récits postcoloniaux

 

14h30-15h45 D’une épopée postcoloniale ouest-africaine

Catherine MAZAURIC (Université Toulouse 2, LLA-Créatis)

Donner voix au silence : histoire tue et énonciation épique dans La Quête infinie de l’autre rive de Sylvie KANDÉ

Sylvie KANDÉ (SUNY University, États-Unis)

L’épique et le subalterne. Comment les textes nous subjuguent

16h Table ronde et conclusions

16h45 Fin de la journée

http://lla-creatis.univ-tlse2.fr/accueil/manifestations-scientifiques/epopee-et-recits-postcoloniaux-315818.kjsp?RH=1270125529372

Télécharger le programme au format PDF : prog postcoloniaux2

L’Afrique continent littéraire

 Afriqu’à Muret, du 4 au 8 juin 2014 – Programmation littéraire du festival, par l’association Garon’Afrique, avec

Invités : – Eugène Ebodé, Khadi Hane, Alioune Badara Badji,

Intervenants : – Mathilde Rogez (Université Toulouse Le Mirail), Guillaume Cingal (Université de Tours), Sabrina Nina Medouda (Université Toulouse Le Mirail)…

URL de référence : http://afriquamuret.jimdo.com/litt%C3%A9ratures-2014/.

Télécharger le flyer Littératures : Muret14-Litterature-DepliantV3

 

IntranQu’îllités N°3 est là

  James Noël et Pascale Monnin, avec toute l’équipe d’IntranQu’îllités, reviennent avec un troisième numéro de cette magnifique revue littéraire et artistique. « Ce beau rêve déguisé en revue, qui vient d’une Haïti qui toutes voiles dehors s’échappe vers des rives inédites », s’est penché sur la figure de Christophe Colomb. Quel autre personnage pourrait aussi bien nourrir ces imaginaires qui viennent du monde entier ?

© Couverture : Pierre Soulages

IntranQu’îllités N°3 Revue littéraire et artistique

Collectif

Maître d’œuvre : James Noël

Direction artistique : Pascale Monnin et Barbara Cardone

Format : 20,3 cm x 29,7 cm
ISBN : 978-99970-61-03-4
304 p. 29 €
Parution : 30 mai 2014 
Diffusion: L’Oiseau Indigo
Toutes les informations pour se procurer un numéro de la revue sont disponibles sur ce site en cliquant ici.
 
La revue IntranQu’îllités # 3 est arrivée au port, avec à bord plus de 200 contributeurs généreusement liés et reliés autour de la figure cassée/creusée de Christophe Colomb : une mine d’or.
 
Le prétexte est heureux pour naviguer dans les méandres et les nuances des chimères. Au fil des planctons qui baignent dans l’union libre des 8 rubriques, vieux loups de mer et jeunes flibustiers de la création ont répondu en masse à l’appel , pour brasser et battre les océans comme un jaune d’oeuf cassé au coeur du monde.
 
« Oui…», écrit James Noël, « Ce à quoi nous nous exerçons au fond, c’est de brasser et battre la mer en profondeur pour arriver… à faire vague d’écume dans l’imaginaire: l’imaginaire tumultueux des voyages. Des conquêtes. Des songes. Des mensonges. Du colonialisme. Du sexe. Des pillages. Des frontières. Des massacres.»
 
Il en résulte un rêve en débordement. Un tsunami de beauté. Une revue unique à marée haute. Jean Météllus, Marie Darrieussecq, René Depestre, Hubert Haddad, Stéphane Martelly, Lise Gauvain, Jean-Luc Marty, Gisèle Pineau, Makenzy Orcel, Kettly Mars, Gabriele Di Matteo, Frankétienne, Saul Williams, Louise Dupré, Patrick Vilaire, Dany Laferrière, James Fleurissaint, Yvon Le Men, Roberto Stephenson, Yahia Belaskri, Valérie Marin la Meslée, Laurent Gaudé, Thélyson Orélien, Sami Tchak, Gary Victor, Édouard Duval Carrié, Achille Mbembe, Michèle Pierre-Louis, Nimrod, ils sont nombreux à jeter l’encre dans la mer intranQu’îllités. Dans un climat où l’altérité est menacée de toutes parts, cette revue permet de convoquer le temps pour une nouvelle éclaircie dans la météo des regards, et rendre notre disponibilité plus poreuse au jeu/je de l’autre.
 

Merci à tous les auteurs, écrivains, photographes, artistes, vidéastes, amis qui ont généreusement contribué à ce troisième numéro de la Revue IntranQu’ îllités.

Merci à nos traducteurs, lecteurs, alliés indéfectibles et institutions amies…

En savoir + : http://passagersdesvents.wordpress.com/2014/05/30/vagues-et-nouvelles-intranquilles-le-intranquillites-3-est-la/.

 

L’Afrique occidentale dans la littérature française (depuis 1870)

 Roland Lebel, L’AFRIQUE OCCIDENTALE DANS LA LITTÉRATURE FRANÇAISE (DEPUIS 1870)
Présentation de Pierre-Philippe Fraiture
Collection « Autrement mêmes » (Paris : L’Harmattan, 2014), xlii + 306 pp., ISBN 978-2-343-03177-4. € 34. Résumé (quatrième de couverture)

L’Afrique occidentale, ainsi que Roland Lebel la concevait, est avant tout une création française. Au gré de cette thèse présentée à la Sorbonne en 1925, Lebel rend hommage à plusieurs générations de lettrés qui mirent leur talent, et surtout leur patriotisme, au service de la cause coloniale. Le présent ouvrage atteste cet effort de mettre la chose littéraire au service d’une idéologie républicaine encore très cocardière et exclusive. Plus subrepticement, son récit dit aussi l’avènement d’une littérature africaine en français.
lien : www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&isbn=978-2-343-03177-4

 

Pierre-Philippe Fraiture enseigne les littératures française et francophone à l’Université de Warwick (Grande-Bretagne). Ses recherches portent sur les liens entre colonialisme, anthropologie et fiction. Il est aussi l’auteur de plusieurs livres dont un récent ouvrage sur l’œuvre de V.-Y. Mudimbe : VY Mudimbe : Undisciplined Africanism (Liverpool UP, 2013).

Littératures du Sud : outils de réflexion et d’analyse autour de l’oralité

Séminaire doctoral

Littératures du sud : outils de réflexion et d’analyse autour de l’oralité

Volet 3 : Oralité et écriture littéraire

vendredi 6 juin 2014 de 10h à 17h, Inalco,  salle 3.03, 65 rue des Grands Moulins – 75013 Paris

Organisation Ursula Baumgardt, PU, INALCO / LLACAN, membre associé du CERLOM – Aboubakr Chraibi, PU, INALCO / CERMOM, membre associé du CERLOM – Xavier Garnier, PU, Paris III, Ecritures de la modernité, ED 120 de Paris III – Cécile Leguy, PU, Paris III, Didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC), ED 268 de Paris III

Contact : ursula.baumgardt@inalco.fr

Après avoir consacré successivement plusieurs séances à la littérature orale et à l’écriture littéraire en langues locales (non européennes), on s’interrogera sur les relations complexes entre ces deux modalités d’expression littéraire. En effet, les littératures orales sont de plus en plus transcrites sans pour autant que cela ne constitue un « passage à l’écrit », et l’écriture littéraire intègre l’oralité sous des formes très diverses.

Programme
Vendredi 6 juin 2014
Jean Derive 10h à 12h :
Introduction générale
Oralité et écriture littéraire : types de relations et enjeux méthodologiques.

Ursula Baumgardt 12h30 à 13h30 :
Approche comparative du dispositif énonciatif en contexte d’oralité et d’écriture littéraire.
Pause 14h à 15h30

Lobna Mestaoui 15h30 à 16h30 :
De la réactualisation du patrimoine oral dans le roman africain et maghrébin.

Frosa Bouchereau Pejoska 16h30 à 17h30 :
Les formes orales enchâssées : fonctions et sens
Synthèse et conclusion 18h

Avec le soutien de l’Ecole Doctorale de l’INALCO

Littératures du Sud

Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme» dans les littératures africaines

 Panafricanisme, cosmopolitisme et « afropolitanisme » dans les littératures africaines

Congrès de l’APELA, 17-19 septembre 2015 à l’Université de Bourgogne. DATE-LIMITE D’ENVOI DES PROPOSITIONS : 31 MAI 2014

Coorganisation : CPTC (Université de Bourgogne)/THALIM (Université Sorbonne Nouvelle)/ APELA

Comité d’organisation : Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki et Xavier Garnier

Porté par l’universalisme et l’aspiration à une citoyenneté du monde, le cosmopolitisme est un projet philosophique et politique qu’on peut faire remonter à la Grèce antique mais qui prend toute son importance avec la modernité européenne. Son imbrication idéologique avec le projet colonial, qui s’appuie sur la culturalisation et la racialisation de la vision du monde, le mettra face à la contradiction fondamentale qui l’anime d’emblée entre ouverture à l’autre et penchants impérialistes. A bien des égards, l’argument de la mission civilisatrice du continent africain, qui sert de légitimation à l’entreprise coloniale, est en effet lié à la matrice cosmopolite. En porte-à-faux avec la modernité européenne (se réclamant de son héritage afin de lutter contre la domination de l’Europe), le panafricanisme a pour objectif d’abolir les divisions des pays colonisés par l’affirmation de l’unité culturelle et politique des peuples africains. Mais le projet panafricain n’hérite-t-il pas aussi de la contradiction du cosmopolitisme, lorsqu’il conserve la représentation culturalisée et racialisée du monde ?  Continuer la lecture de Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme» dans les littératures africaines

Conflict and Commemoration in the Postcolonial Francophone World

CALL FOR PAPERS (The deadline for receipt of abstracts is: 2 June 2014)

Annual Conference 2014

SOCIETY FOR FRANCOPHONE POSTCOLONIAL STUDIES: ANNUAL CONFERENCE 2014

Conflict and Commemoration in the Postcolonial Francophone World

21-22 November 2014

Institute of Modern Languages Research, University of London

Confirmed Keynote Speakers: Roger Little, Armelle Mabon and Siobhán Shilton

 

2014 is an important year for commemorating conflict, marking as it does the centenary of the beginning of WW1; the twentieth anniversary of the genocide in Rwanda; and the seventieth anniversary of the Thiaroye massacre in Senegal. This conference will focus on how wars, battles, massacres and genocides in (post-)colonial history are remembered in the francophone world by considering questions such as: How do francophone postcolonial authors, artists, filmmakers commemorate episodes of violence? Which conflicts do they choose to remember and which have been forgotten? Has postcolonial scholarship succeeded in challenging official colonial and neo-colonial versions of the past? Do processes designed to commemorate past conflicts that have been forgotten or neglected end up sanitizing the violence that took place? And how do cultural forms of remembering conflict relate to national processes of commemoration?

Topics for papers/panels might include, but are not restricted to

 

  • Acts of remembrance
  • Grief and mourning
  • Memorials, museums and commemorative tourism
  • Devoir de mémoire
  • Lieux de mémoire
  • Digital commemoration
  • The politics of conflict and commemoration
  • Individual vs collective memory
  • Multidirectional memory
  • Canon formation
  • Official memory
  • The archive
  • Postcolonial histories
  • Heroes
  • Resistance

 

Please send abstracts of 300 words plus 50-100 words of biography to Conference Secretary, Ruth Bush (sfpsconference2014@gmail.com). Papers can be in English or French.

The deadline for receipt of abstracts is: 2 June 2014

Association pour l'étude des littératures africaines (APELA)