Archives par mot-clé : Archives

Séminaire « Traverses afroméditerranéennes »

Généalogies intermédiales et intertextuelles de la fabrique d’une épopée populaire de traversée : Sarraounia, au Niger (Elara Bertho)

Le séminaire « Traverses afroméditerranéennes » (CIELAM, LESA) aura le plaisir d’accueillir pour sa séance inaugurale Elara BERTHO (Paris III-Sorbonne nouvelle), qui nous parlera des généalogies intermédiales et intertextuelles de la fabrique d’une épopée populaire de traversée : Sarraounia, au Nigermardi 7 mars, de 14 à 16h, salle 1.18 de la Maison de la recherche Schuman.

Résumé :
Il s’agira d’interroger la fabrique d’une épopée populaire de la résistance à la colonisation française à travers la figure de la reine Sarraounia au Niger. Nous montrerons comment la dimension épique est un calque inversé des imaginaires épiques coloniaux, notamment de cette « traversée » saharienne qu’a été la mission Voulet-Chanoine. A partir de matériaux d’archives coloniales, d’archives sonores, de romans et de ballets, nous montrerons comment l’épopée nationaliste nigérienne s’est inscrite dans des généalogies intertextuelles plus vastes par des « branchements » et des points de traverses variés.

Docteure en littératures comparées de l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle (THALIM), Elara Bertho est actuellement ATER au département de Lettres Modernes de Paris 3.

Traverses afroméditerranéennes est un projet labellisé par la Fédération CRISIS de la Maison de la recherche ALLSH, animé par Thierry ROCHE (LESA) et Catherine MAZAURIC (CIELAM). Le séminaire bénéficie du soutien du LaFEF (http://lafef.net/).

Manifestation Cielam

Dambudzo Marechera Archive at Humboldt University Berlin

Copyright: Ernst Schade https://rs.cms.hu-berlin.de/marecheraarchive/pages/view.php?ref=418&search=%21collection39&order_by=relevance&sort=&offset=0&archive=&k=&curpos=16&restypes=
Copyright: Ernst Schade
https://rs.cms.hu-berlin.de/marecheraarchive/pages/view.php?ref=418&search=%21collection39&order_by=relevance&sort=&offset=0&archive=&k=&curpos=16&restypes=

A comprehensive archive of Dambudzo Marechera’s estate has been established at Humboldt University in Berlin. It was handed over by the
late Zimbabwean writer’s literary executor and biographer, Flora Veit-Wild, professor  of African literature at Humboldt up to 2012.

The archive comprises all the manuscripts which Marechera left behind at the time of his death in 1987, as well as a multitude of documents and
photographs relating to his life and work, such as transcripts of
interviews, letters, school records, Veit-Wild’s research notebook and many more. As the original documents were deposited at the National Archives of Zimbabwe in 1992, most of the written corpus in Berlin consists of photocopies.

The total of 23 folders and boxes are held at the departmental library
of Asian and African Studies of Humboldt University and can be searched for under “Dambudzo Marechera Archive” through the university library’s electronic catalogue. Researchers can request access to the physical material in the Rara collection. The library also houses a complete, open-access collection of all of Marechera’s published works, including translations into German, French, Spanish, Dutch, and Swedish and all the different editions of his first book,  The House of Hunger.

In addition to the physical archive, a digital Dambudzo Marechera Media Repository has been established, which includes scans of the majority of documents and photographs and in addition, full versions of all the audio and video material featuring Marechera or related to this life and work, such as the Chris Austin “House of Hunger” film of the early 1980s.

The physical archive together with the digital repository and the
collection of all published Marechera editions represents a unique
fundus for research on a writer who during his short life radically
changed the literary landscape of Africa and remains up to today a
legendary inspiration for masses of worldwide followers.

To access the media repository please CLICK HERE
[1] https://rs.cms.hu-berlin.de/marecheraarchive/pages/home.php?login=true

Fabrique d’un canon : entre archives coloniales, fait littéraire et culture populaire (Sarraounia, Niger)

La  prochaine séance de « Discours canoniques dans leurs modalités linguistiques » (Llacan, Salle de conférences, Bâtiment D, 7 rue Guy Môquet, Villejuif) aura lieu le 13 octobre de 10 à 12 h dans la salle de conférence.

La conférencière sera Elara Bertho (doctorante à Paris 3-Sorbonne Nouvelle ED, 120): Fabrique d’un canon : entre archives coloniales, fait littéraire et culture populaire  (Sarraounia, Niger)
L’objectif est de décrire et analyser la fabrique d’un canon narratif, et notamment le rôle décisif qu’a joué l’écrivain Abdoulaye Mamani dans l’écriture de l’histoire de Sarraounia Mangou, au Niger. A partir de ses intertextes, de littérature écrite française, de littérature orale au Niger, nous montrerons comment son engagement politique, aux côtés du Sawaba, a façonné sa vision de l’histoire coloniale.
En remontant aux archives coloniales (ANN, Niamey; ANOM, Aix-en-Provence), nous tracerons également des généalogies intertextuelles qui ont des échos explicites jusque dans les récentes bandes dessinées qui ont paru sur la colonne Voulet-Chanoine (Dabitch et Dumontheuil), et nous discuterons, enfin, du rôle de subversion du canon qu’occupe l’espace radiophonique, par l’intermédiaire de chansons en haoussa (ORTN, Niamey).
Sur le site http://llacan.vjf.cnrs.fr/info_coord.php, vous trouverez toutes les informations pour vous rendre sur place.

UMR 8135 du CNRS 7, rue Guy Môquet – BP 8, 94801 VILLEJUIF (France) Tél : (33)1 49 58 38 46 Fax: (33)1 49 58 38 00