Archives par mot-clé : Bruxelles

Art et postmémoire au Rwanda

https://www.facebook.com/ongcec/photos/gm.1702198760037454/1009995445747373/?type=3

Lectures, projections et table-ronde: écrire après – Art et postmémoire au Rwanda, 11/04/2016

En 2015 se sont tenus à Kigali deux ateliers de la mémoire, qui ont permis à de jeunes auteurs, sous la direction d’Olivia Rosenthal et Dorcy Rugamba, de créer des œuvres originales liées à la période après le génocide. Ces ateliers ont été réalisés dans le cadre du projet « Arts et postmémoire au Rwanda ».

Le projet Arts et postmémoire au Rwanda réunit une quinzaine d’artistes et d’auteurs qui font partie de la génération post génocide et qui ont voulu à partir d’archives s’exprimer artistiquement sur le sujet. Ce projet à pour but non pas de remplacer les images et les objets disparus mais bien d’accomplir un travail de deuil et de questionner les images manquantes. La postmémoire désigne les différents effets produits par des événements traumatisants, non sur les victimes directes, mais sur les générations suivantes, qui n’en ont parfois jamais entendu parler. Cette conscience diffuse de ce qu’ont vécu les ascendants les conduit souvent à exprimer leur quête de sens dans des productions littéraires ou artistiques. En savoir plus : https://rwandaateliermemoire.wordpress.com/

URL de référence : https://cec-ong.org/2016/03/24/lectures-projections-et-table-ronde-ecrire-apres-art-et-postmemoire-au-rwanda-110416/

Colloque Retentissements de la guerre (24-25 avril, ULB)

24 et 25 avril 2015, Colloque international Retentissements de la guerre : Les écrivain(e)s des mondes (post)coloniaux face aux conflits mondiaux, Université libre de Bruxelles

Vendredi 24 (Local : K4.601)
9h 
Accueil 
9h30 Allocution inaugurale du directeur du Centre de recherche Philixte (Études philologiques, littéraires et textuelles), Claudio Gigante (ULB)
9h45 Introduction au colloque par les organisateurs
10h-11h Session I : Littérature et films de la Seconde Guerre : revisiter les « classiques » (Présidente : Justine Feyereisen, ULB)
• Abdoulaye Imorou (Université de KwaZulu-Natal, Afrique du Sud), Filmer la Seconde Guerre mondiale en pays libéré et en pays décolonisé : histoire partagée, mémoires nationales 
• Khady Fall Diagne (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis), Du fait historique à l’anamnèse mythique dans l’œuvre littéraire et cinématographique francophone : les cas de Senghor, Sembène et Oyono

11h30-12h30 Session II : Du personnage historique à la figure littéraire : reconfigurations (Présidente : Sophie Milquet, ULB) 
• Nathalie Carré (INALCO), Le tirailleur, nègre historique et littéraire ou comment écrire le revers de l’histoire. L’exemple du Nègre Potemkine de Blaise N’Djehoya
• Robert Fotsing (Université de Dschang, Cameroun), Devoir de mémoire et (re)construction narrative du tirailleur sénégalais dans Le Terroriste noir de Tierno Monénembo 
 

14h-16h Séance plénière : Patrice Nganang, Guerre mondiale et création contemporaine (Présidentes : Sabrina Parent, ULB et Nathalie Carré, INALCO) 

Patrice Nganang est à la fois écrivain et professeur de théorie littéraire à Stonybrook University (New York). Son talent d’écrivain se déploie tant en poésie (elobi, Apologie du vandale) que dans les genres narratifs (romans et nouvelles). Au nombre de ses romans, l’on compte : La Promesse des fleurs (1997), Temps de chien (1999), La Joie de vivre (2003), L’Invention du beau regard (2005), et plus récemment, Mont Plaisant (2011) et La Saison des prunes (2013). Temps de chien a, par ailleurs, été distingué par le prix Marguerite Yourcenar aux États-Unis en 2001 et par le Grand prix de la littérature de l’Afrique noire en 2002. En tant qu’universitaire, il étudie les ramifications de la violence, et est particulièrement intéressé par ce qui est communément appelé l’« archive coloniale » (photos, livres, etc.). Il a donné de nombreuses conférences et a publié profusément sur ce sujet ainsi que sur des problématiques liées à la littérature, au théâtre, au cinéma et, plus généralement, à la culture de l’Afrique postcoloniale (Manifeste d’une nouvelle littérature africaine, 2007 ; un essai comparatif entre les œuvres de Wole Soyinka et Bertolt Brecht, publié en allemand en 1998). 

 

Samedi 25 (local : salle Baugniet) 
9h Accueil 
9h30-10h30 Session III : Seconde Guerre mondiale et littératures africaines d’expressions française et arabe (Présidente : Sabrina Parent, ULB) 
• Anthony Mangeon (Université de Strasbourg), La Guerre et ce qui s’ensuivit 
• Xavier Luffin (ULB), La Seconde Guerre mondiale, la guerre de l’Autre ? Sa place dans le roman d’expression arabe érythréen et soudanais

11h-12h Session IV : Tributs antillais aux guerres mondiales (Présidente : Nathalie Carré, INALCO) 
• Sylvie Brodziak (Université de Cergy-Pontoise), Le Bataillon créole ou la Grande guerre comme mise en abyme des violences historiques 
• Tina Harpin (CRTF, Cergy-Pontoise et THALIM, Paris III-Sorbonne), Menteries sur la patrie, violence et exils : la guerre dévoilée comme « folie, aller simple » par les narratrices de Gisèle Pineau dans L’Exil selon Julia et « Paroles de terres en larmes » 
12h-12h30 Conclusions (Sabrina Parent, ULB) 

Comités d’organisation et scientifique 
Sabrina Parent (F.R.S.-FNRS / ULB)
Xavier Luffin (ULB) 
Nathalie Carré (INALCO) 
Anthony Mangeon (Université de Strasbourg) 
Bénédicte Ledent (Université de Liège) 

Entrée libre et gratuite pour tous, grâce aux subsides en provenance de : 
F.R.S.-FNRS
Faculté de Philosophie et Lettres 
Département Langues et Lettres 
Philixte 
Mondes modernes et contemporains 
Rectorat de l’ULB

Continuer la lecture de Colloque Retentissements de la guerre (24-25 avril, ULB)

Rencontre avec Wilfried N’Sondé et Jean Bofane

Pour la soirée de clôture de Congolisation, CEC vous propose une rencontre littéraire exceptionnelle avec Wilfried N’Sondé et Jean Bofane, le 17 février à 20h (à Bruxelles : plus d’infos sur le site de CEC). 

9782330038861-2

Le premier roman de Wilfried N’Sondé, Le coeur des enfants léopards paru en 2007fut récompensé entre autre par le Prix des Cinq Continents de la Francophonie et fut adapté au théâtre à Bruxelles et Paris. En janvier 2015, il publie Berlinoise, plaçant ses personnages en 1989 lors de la chute du mur de Berlin.

9782330030605

 

 

Après Mathématiques congolaises, Jean Bofane nous livre dans Congo Inc (2014), une nouvelle plongée talentueuse dans la complexité de la société Kinoise et Congolaise. Récompensé par le Grand Prix du Roman Métis, ce dernier roman se présente comme un nœud complexe d’intrigues dont l’ossature repose sur l’épopée « mondialiste » d’un jeune Pygmée en République démocratique du Congo.

Les manuscrits arabes d’Afrique, de Tombouctou à Cape Town

Conférence
Vendredi 27 février 2015 à 20h
Palais des Beaux-Arts / Studio (rue Ravenstein, 1000 Bruxelles)
Production: BOZAR | ULB (Université Libre de Bruxelles)

Il existe une riche tradition liée aux manuscrits arabes en Afrique, qui n’est pas limitée au Maghreb. Le professeur Xavier Luffin donnera une conférence passionnante sur ce patrimoine assez méconnu. Beaucoup pensent que l’écriture est arrivée en Afrique avec la colonisation européenne. C’est une erreur. Pensez par exemple à l’Éthiopie. Mais l’écriture arabe est aussi apparue ailleurs, surtout pour la transcription de langues locales. Tombouctou était l’une des principales villes où étaient rédigés et conservés des manuscrits arabes. On en trouve aussi au Sénégal, au Nigéria, au Ghana, au Libéria ainsi qu’en Afrique de l’Est, de la Somalie au Mozambique. Au Congo, l’écriture arabe est apparue plus tardivement. Au Cap, la communauté musulmane connaissait une tradition manuscrite arabe souvent oubliée, développée par les Indonésiens installés dans la ville dès le XVIIe siècle.

plus d’infos sur: http://www.bozar.be/activity.php?id=15756&lng=fr

André Brink en Belgique

L’écrivain sud-africain André Brink sera exceptionnellement en Belgique pour y recevoir le titre de docteur honoris causa attribué par l’UCL en février. Il participera à cette occasion à plusieurs débats et rencontres littéraires entre le 1er et le 5 février 2015. 

Né en 1935 en Afrique du Sud, André Brink est l’auteur d’une vingtaine de romans et essais dont Une saison blanche et sèche qui fut adapté au cinéma (1979) et pour lequel il a obtenu le prix Médicis étranger. Il est l’une des voix majeures de l’Afrique du Sud littéraire et politique de ces trente dernières années. Honoré à maintes reprises pour son engagement contre l’apartheid, André Brink est entre autres Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres et de Chevalier de la Légion d’Honneur.

Rencontrez André Brink à l’occasion de… 
– 1er février – 15h30 : Débat à la librairie Filigranes à Bruxelles
– 2 février – 14h30 : « Pause-café » à la librairie Libris-Agora à Louvain-La-Neuve
– 5 février – 19h : Rencontre à Bozar à Bruxelles

MàJ : On apprend ce samedi 7 février 2015 le décès de l’écrivain, lors de son retour de Belgique. On peut écouter l’un de ses derniers entretiens, accordé au CEC, ici.

Soirée littéraire « Rwanda, 20 ans après »

Soirée littéraire « Rwanda, 20 ans après » ce 1er avril au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

 

Bozar_Rwanda_3 Ce mardi 1er avril 2014 à 20h au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, CEC en partenariat avec BOZAR LITTERATURE invitent trois auteurs africains de renom pour une soirée de commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda, 20 ans après les faits. Véronique Tadjo, Boubacar Boris Diop et Dorcy Rugamba prennent soin de perpétuer la mémoire du génocide, qui a causé un million de morts. Ils s’expriment ensemble durant la soirée littéraire Rwanda, 20 ans après.

Véronique Tadjo (Côté d’Ivoire) et Boris Boubacar Diop (Sénégal) sont deux écrivains ayant participé au projet « Rwanda, écrire par devoir de mémoire ». Il s’agissait, quatre ans après la tragédie, de se rendre sur les lieux du génocide et d’écrire à l’issue de cette résidence un livre-témoignage. La gageure était de taille et malgré les difficultés de la tâche, ils ont su trouver les mots pour vaincre l’indifférence et l’oubli. 20 ans après, ils nous livrent leurs témoignages et nous disent comment cette expérience a influencé leur écriture.

La rencontre se propose aussi d’interroger plus largement sur le rôle et la place des artistes, sur les conséquences, les enjeux et les pièges de leurs engagements. Et, bien sûr, de porter un regard sur le Rwanda d’aujourd’hui : Qu’en est-il 20 ans après ? Les artistes rwandais ont-ils pris en compte cette blessure dans leurs créations ? De quelles façons ?  Est-il encore trop tôt pour oser la fiction ? Nous aborderons ces questions également avec Dorcy Rugamba, auteur, comédien et metteur en scène rwandais. 


altLa soirée sera également l’occasion de découvrir le projet artistique « Les Hommes debout », initié par l’artiste plasticien Bruce Clarke, au travers d’une projection. 

Le projet artistique et commémoratif « Les Hommes debout » tente de redonner une présence aux disparus et de restaurer l’individualité des victimes, de leur rendre leur dignité. 

Le 1er avril 2014 à Bruxelles, lors de la soirée littéraire de commémoration Rwanda, 20 ans après, un court film présentant une partie du projet « Les Hommes debout » sera présenté au public. 


Intersections2Enfin, la soirée de commémoration Rwanda, 20 ans après, sera également l’occasion de découvrir le 2ème numéro de la collection Intersections intitulé « Ecrire pour le Rwanda »

Souvent, les arts – et la littérature plus particulièrement – commémorent et traitent des événements marquants. Vingt ans après le génocide des Tutsis au Rwanda, Intersections souhaite rendre hommage à tous ces écrivains et artistes, qui à travers une démarche artistique propre contribuent à la construction d’une mémoire collective : chaque œuvre est un hommage aux victimes et aux rescapés. Intersections, fenêtre ouverte sur les littératures d’Afrique et des Caraïbes, à mis particulièrement en évidence dans ce numéro les écrivains africains qui ont été parmi les premiers à s’engager dans cette voie, dans le cadre du projet “Rwanda : écrire par devoir de mémoire”. Ceux-ci nous livrent leurs témoignages, leur expérience humaine et nous disent comment celle-ci a influencé leur écriture.

Infos pratiques et renseignements complémentaires sur CEC.