Archives par mot-clé : Edition

Salon du livre d’art des Afriques

// SALON DU LIVRE D’ART DES AFRIQUES // 18-21 OCTOBRE 2017

Pendant la Fiac, du 18 au 21 octobre 2017  La Colonie, lieu de partage des savoirs créé par Kader Attia, en collaboration avec la revue d’art Afrikadaa et l’African Art Book Fair accueillent la première édition du Salon du livre d’art des Afriques avec une large sélection d’éditeurs indépendants internationaux et d’artistes venus de pays différents, garantissant ainsi une diversité des pratiques éditoriales actuelles. Au programme : des éditeurs indépendants, un lieu de débats et d’échanges autour de panels de discussion, une carte blanche à la maison d’édition Présence Africaine (URPA), un espace d’exposition,  et des performances. 

LES RENDEZ-VOUS QUOTIDIENS:
Ouverture du salon du livre d’art des Afriques : Du 18 au 21 octobre 2017
Lieu : La Colonie 128 rue  La Fayette 75010 PARIS
Horaires : de 10h30 à 18h30
Vernissage : le mercredi 18 octobre à 17h
Carte blanche Présence Africaine (URPA ): samedi 21 et  dimanche 22 de 10H30 à 18H30
Finissage: samedi 21 octobre de 21h à 2h soirée de clôture du Salon.
Performances : tous les jours à partir de 19h
Soirées DJ : tous les jours de 21h à 2h

LE SALON DU LIVRE D’ART DES AFRIQUES

Le salon du livre d’art des Afriques est un espace dédié aux publications qui entend offrir un panorama des pratiques éditoriales contemporaines les plus engagées dans la production de publications qualitatives et esthétiques sur des sujets dont la pertinence de l’offre est en relation avec l’état actuel du monde. Ce rendez-vous culturel convivial est un moment de découvertes et d’échanges réunissant éditeurs indépendants, artistes, collectionneurs et grand public. Le salon du livre d’art des Afriques est une occasion unique pour le public de découvrir la richesse et la diversité de la programmation des publications d’art, revues, fanzines provenant des Afriques à La Colonie lieux accessibles à tous et ouverts aux dialogues. Cette première édition propose un focus sur la thématique des artistes qui travaillent le livre comme médium. Cet évènement offre aussi aux éditeurs indépendantsune plateforme de rencontre entre les artistes, les professionnels du monde de l’art et le public, afin de favoriser des échanges ainsi que la circulation des savoirs dans une optique de contextualisation des oeuvres et des artistes des Afriques. La dénomination du vocable  les Afriques  est  ici définie d’une manière protéiforme et métaphorique.

Véritable projet artistique qui se concentre sur des thématiques liées à des publications sur l’art, le choix de la programmation repose sur une sélection de publications, d’artistes et d’éditeurs indépendants peu connu du grand public. Face à l’absence du monde éditorial dans les biennales, foires d’art et autres évènements artistiques internationales pour les publications et revues issues des territoires du Sud, le Salon du livre d’art des Afriques contribue à la valorisation et à la réflexion des éditions artistiques des Afriques en questionnant la production intellectuelle indépendante en tant qu’outil participant à l’émancipation de la création artistique. Nous découvrirons les dernières publications  valorisant la production critique autour des idées qui font l’essence de leur métier : transmissions des récits et échanges d’expériences entre les productions éditoriales de différents formats, mise en valeur de la création contemporaine et d’un extraordinaire patrimoine artistique, grâce à une programmation riche et exigeante dans un espace convivial de partage des savoirs .le salon du livre d’art des Afriques traversera les frontières afin de confirmer la nécessité incontournable de s’inscrire dans l’écrit et le verbe et de mémoriser, questionner  des formes de langages  nouvelles et contemporaines.

Continuer la lecture de Salon du livre d’art des Afriques

« Céytu », l’ovni éditorial : un article à lire sur le carnet Monde du livre

« Céytu », l’ovni éditorial : une collection naissante de grands classiques traduits en wolof

Un article (7 juillet 2017) très informé de Judy MANUZZI à lire sur https://mondedulivre.hypotheses.org/6708

(Carnet des étudiants du Master Lettres spécialité Monde du Livre de l’Université d’Aix-Marseille)

A suivre en 2016, la collection Céytu

Relayée sur les réseaux sociaux où l’initiative est qualifiée de grande première, l’annonce de la naissance prochaine (mars 2016) d’une nouvelle collection : Céytu. Sous l’impulsion de Boubacar Boris Diop au Sénégal, et avec le soutien des éditions Zulma (Paris) et Mémoire d’encrier (Montréal), cette collection proposera des traductions en wolof d’oeuvres francophones.

CÉYTU, qui résulte « d’un travail d’équipe réparti sur trois continents, s’adresse à tous les locuteurs du wolof, avec une politique du prix adaptée à chaque territoire ». Il s’agit, comme le souligne Boubacar Boris Diop, d' »une innovation qui ne risque pas de passer inaperçue dans les semaines à venir » : traduire des chefs-d’œuvre de la littérature universelle, « y compris les livres de jeunesse, dans la langue de Serigne Moussa Kâ ».

CÉYTU, du nom du village du Baol « où est né et où est inhumé Cheikh Anta Diop ».

Page de la collection : http://www.ceytu.fr/

Les trois premiers titres à paraître en mars 2016 sont:

  • Mariama Bâ, Bataaxal bu gudde nii (Une si longue lettre)
    Traduit du français par Mame Younousse Dieng et Arame Fal
  • Jean-Marie Gustave Le Clezio, Baay sama, doomu Afrig (L’Africain)
    Traduit du français par Daouda Ndiaye
  • Aimé Césaire, Nawetu Deret (Une saison au Congo)
    Traduit du français par Boubacar Boris Diop

Lire le dossier de presse : http://www.ceytu.fr/datas/pdf/pdf-ext-143dp-ceytupdf.pdf

Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires

Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires. Le cas du Cameroun

Raphaël Thierry

Presses Universitaires de Bordeaux, collection Littératures des Afriques  

  • ISBN : 979-10-300-0169-3
  • Nombre de pages : 370
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2015/11

Fruit d’une recherche de terrain méthodiquement conduite, le travail de Raphaël Thierry analyse une somme impressionnante de données, ce qui lui confère une incontestable dimension documentaire. […] Étude holistique d’un objet manifestement ardu, Le Marché du livre africain représente, au bout du compte, une contribution de tout premier ordre à la connaissance et la compréhension des logiques qui sont à l’oeuvre dans le marché éditorial africain contemporain. Par les informations rassemblées, par les analyses amorcées ou même seulement esquissées en notes, l’ouvrage […] est tout aussi incontestablement une exploration décisive d’un objet de toute première importance symbolique mais aussi économique, pour l’Afrique, voire pour nombre de pays de l’hémisphère Sud que la globalisation dans sa configuration actuelle menace de laisser sur le bord de la route.
Pierre Fandio (Extrait de la préface)

Source : http://pub.u-bordeaux3.fr/index.php/ouvrages/auteur/t/thierry-raphael/le-marche-du-livre-africain-et-ses-dynamiques-litteraires-le-cas-du-cameroun.html