Archives par mot-clé : Postcolonialisme

CFP: Afropeans conference: European cityscapes and peripheries in African (diasporic) literatures

Session call for papers: Afropeans biennial network conference, University of Tampere, Finland, 6-8 July 2017

Session 28: URBAN CULTURE – RURAL PAROCHIALISM? EUROPEAN CITYSCAPES AND PERIPHERIES IN AFRICAN (DIASPORIC) LITERATURES
Organisers: Janine Hauthal, Vrije Universiteit Brussel & Anna-Leena Toivanen, University of Eastern Finland

European cities frequently figure in African (diasporic) fiction. With their landmarks and suburbs, former colonial metropolitan centres serve as settings in narratives exploring a variety of African diasporic experiences in Europe and contribute to the project of rewriting the continent from a new perspective. While London and Paris are the most popular and most studied loci, other places on the continent have also found their way into African (diasporic) writing as Afroeuropean mobilities keep diversifying.

This session invites contributions that address the question of how different urban and non-urban European spaces have been represented in African (diasporic) fiction. We are particularly interested in papers analysing fictional texts set elsewhere in Europe than the traditional post/colonial metropolitan centres. Such less studied locations may include, for instance, provincial cities; cities in countries with no direct involvement in colonialism; rural areas; or places situated on the fringes of the continent (islands, enclaves, etc.) – in short, locations that easily come across as peripheral and non-cosmopolitan from a (post/colonial) metropolitan perspective. We also welcome papers adopting a comparative approach to African (diasporic) narratives of different European central and/or peripheral locations.

Deadline for online submissions is 24 February 2017.

Link to session description and online submission: http://www.uta.fi/yky/en/6thafroeuropeans/callforpapers.html

Littératures africaines et spiritualité

Littératures africaines et spiritualité
Littératures africaines et spiritualité

Littératures africaines et spiritualité

sous la direction de Pierre Halen et Florence Paravy

Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Littératures des Afriques »

ISBN : 979-10-300-0086-3 – 349 p. – Sortie nationale : 2016/11.

La spiritualité, comprise ici dans un sens très large, incluant les discours de sagesse, les références aux religions et les schèmes de pensée que celles-ci ont diffusés, mais aussi les quêtes mystiques, semble bien être l’une des grandes affaires de notre temps. Ce n’est pas tout à fait ce qu’avaient laissé prévoir les messianismes essentiellement profanes qui avaient présidé naguère à l’anticolonialisme militant ; mais c’est néanmoins une des dimensions irrécusables des tensions identitaires et politiques contemporaines. Les littératures africaines, elles aussi entendues au sens large dans ce volume, en témoignent dans leur diversité. Les analyses réunies ici s’intéressent à la dimension religieuse, non seulement des réalités sociales représentées, où se concurrencent parfois plusieurs traditions religieuses, mais aussi de l’écriture littéraire elle-même, à la fois réceptable de savoirs culturels, lieu de négociation et d’adaptation identitaire, et creuset, aussi, de quêtes personnelles face à l’absolu.

URL de référence : http://www.pub-editions.fr/index.php/nouveautes/litteratures-africaines-et-spiritualite-4511.html

Consulter le sommaire de l’ouvrage : pages-de-ldaf_02_tdm

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 - Edited by David Murphy
The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 – Edited by David Murphy

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

Edited by David Murphy

Format:Hardback, 272Pages, 16 B&W illustrations

ISBN:9781781383162

Liverpool University Press

Publication: September 1, 2016

Series:Postcolonialism Across the Disciplines 20

In April 1966, thousands of artists, musicians, performers and writers from across Africa and its diaspora gathered in the Senegalese capital, Dakar, to take part in the First World Festival of Negro Arts (Premier Festival Mondial des arts nègres). The international forum provided by the Dakar Festival showcased a wide array of arts and was attended by such celebrated luminaries as Duke Ellington, Josephine Baker, Aimé Césaire, André Malraux and Wole Soyinka. Described by Senegalese President Léopold Sédar Senghor, as ‘the elaboration of a new humanism which this time will include all of humanity on the whole of our planet earth’, the festival constituted a highly symbolic moment in the era of decolonization and the push for civil rights for black people in the United States. In essence, the festival sought to perform an emerging Pan-African culture, that is, to give concrete cultural expression to the ties that would bind the newly liberated African ‘homeland’ to black people in the diaspora. This volume is the first sustained attempt to provide not only an overview of the festival itself but also of its multiple legacies, which will help us better to understand the ‘festivalization’ of Africa that has occurred in recent decades with most African countries now hosting a number of festivals as part of a national tourism and cultural development strategy.

For further details, see: www.liverpooluniversitypress.co.uk/collections/series-postcolonialism-across-the-disciplines/products/80790

Inventaires de nos bibliothèques postcoloniales

Cycle de conférences

Inventaires de nos bibliothèques postcoloniales

  • Mardi 3 mai 2016 de 17h à 20h – EHESS – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

Authorship in Postcolonial contexts

  • Mardi 10 mai 2016 de 17h à 19h – Columbia University (Reid Hall) – 4, rue de Chevreuse 75006 Paris.

L’auteur en dérision: Nouveaux avatars de l’écrivain postcolonial

  • Jeudi 19 mai 2016 de 17h à 19h – EHESS (salle 7) – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

L’espace des prix littéraires francophones

  • Mardi 23 mai 2016 de 17h à 19h – EHESS (salle 587) – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

Lydie Moudileno, diplômée de l’Université de Berkekey, California,  est Professeur de littératures francophones et comparée à l’Université de Pennsylvania, dont elle a dirigé plusieurs années le Centre d’Etudes Africaines. Ses travaux de recherche et publications récentes portent sur les études postcoloniales dans le contexte francophone. Elle est invitée par Gisèle Sapiro.

URL de référence : https://www.ehess.fr/fr/professeur-invit%C3%A9/moudileno

África y escrituras periféricas. Horizontes comparativos

África y escrituras periféricas. Horizontes comparativos

Landry-Wilfrid Miampika (Ed.)

 

Image de couverture: Said Messari, 2010. Serie Weakness, Obra digital.

Verbum, Colección Biblioteca hispanoafricana, Madrid, 2015, 299 p.

ISBN :

978-84-9074-197-9

A partir d’une approche comparée, le livre propose un ensemble de textes critiques (d’universitaires d’origine diverse) sur les différentes littératures africaines (toutes expressions confondues) et leur rapport avec la périphérie, l’hispanisme, la postcolonie et les études culturelles. Le livre est suivi d’une sélection d’essais d’écrivains africains de langue espagnole, originaires de la Guinée Équatoriale.

Contributions : Mar Garcia (Univ. Autónoma de Barcelona, Espagne), Inmaculada Díaz Narbona (Univ. de Cádiz, Espagne), Joanna Boampong (Univ. Ghana), Dorothy Odartey-Wellington (Univ. Guelf, Canada), Laura López Morales (UNAM, Mexique), Cristina Rodríguez Cabral (Univ. Central de Carolina de Norte, EEUU), Miriam Catia Costa (Univ. de Evora, Portugal), Jacint Creus-Boixaderas (Univ. de Barcelona, Espagne), Irina Razafimbelo (Hispaniste, Madagascar), Guillermo Pié-Jahn (Instituto Cervantes, Espagne), Selena Nobile (Univ. del Salento, Italie), Ana Isabel Labra Cenitagoya (Univ. Alcalá, Espagne), Michael Ugarte (Univ. de Misouri-Columbia, EEUU), Joseph-Désiré Otabela (Univ. de Misouri-Columbia, EEUU), Jaime Arocha (Univ. Nacional, Colombie), Justo Bolekia (Univ. de Salamanca, Espagne), Paula García Ramírez (Univ. de Jaén, Espagne), Ineke-Phaf-Rheinberger (Univ. Humboldt, Allemagne), Donato Ndongo-Bidyogo (Ecrivain, Guinée Equatoriale), César Mba (Ecrivain, Guinée Equatoriale), José Fernando Siale Djangany (Ecrivain, Guinée Equatoriale), Recaredo Silebo Boturu (Ecrivain, Guinée Equatoriale), Mitoha Ondo’o Ayekaba (Ecrivain, Guinée Equatoriale).

On peut examiner ou commander chez :

http://www.verbumeditorial.com/es/libreria/Catalog/listing/serie-biblioteca-hispanoafricana-31058/1

Conférence : Sony Labou Tansi, une écriture de la décomposition impériale

????????????????????????????????Xavier Garnier, Sony Labou Tansi. Une écriture de la décomposition impériale

Xavier Garnier, Sony Labou Tansi. Une écriture de la décomposition impériale, Karthala, 2015.

Professeur de littératures française et francophone à l’Université de Paris III, Xavier Garnier évoque la figure de Sony Labou Tansi, disparu il y a 20 ans. L’écrivain congolais Sony Labou Tansi a traité dans son œuvre de romancier, d’essayiste et surtout de poète, des difficultés de la décolonisation. Il a laissé plusieurs œuvres marquantes comme La vie et demie et L’anté-peuple,
Avec Sarah Tournerie, conservateur, département Littérature et art, BnF.

samedi 19 mars 2016, 17h00-18h00

Entrée libre

BnF, François-Mitterrand – Club de l’Est, Quai François-Mauriac – Paris 13e

URL de référence : http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/conferences/f.club_livres.html?seance=1223923618208

Le cycle « Club des livres » propose au public de la BnF de rencontrer des personnalités – auteurs, chercheurs, metteurs en scène, artistes – dont l’œuvre a retenu l’attention. Il se tient au Club de l’Est (Hall est) du site François-Mitterrand le samedi de 17h à 18h. De l’économie à la littérature, des sciences au cinéma et à l’histoire, tous les domaines sont explorés, en lien avec les collections des salles de lecture de la Bibliothèque.

Afriques transversales

Séminaire d’élèves à l’ENS d’Ulm sur l’Afrique : 

Cristina de Middel, The Afronauts http://www.lademiddel.com/the-afronauts-1.html

Afriques transversales” se propose d’interroger les discours sur l’Afrique, en convoquant une pluralité de textes et de disciplines. Les organisatrices ont un pied en histoire, l’autre en littérature, avec quelques notions d’histoire de l’art et d’anthropologie. Toutes les spécialités, toutes les expériences sont bienvenues ! Le séminaire entend fonctionner comme une initiation, un lieu d’investigation autour des sujets africains, mais aussi comme un espace de rencontre, de lecture et de discussion.

Comment parler d’Afrique aujourd’hui ? Quels prismes, quels écueils pour le discours sur un espace aussi vaste que méconnu en France ? Comment tout simplement approcher l’Afrique, souvent laissée à l’écart des cursus classiques ? Comment les débats théoriques sur l’Afrique constituent-ils des voies d’accès à la recherche contemporaine sur la postcolonie, le genre, le nationalisme, l’imaginaire collectif ? Ces questions se posent avec une acuité sans cesse renouvelée. En 1993, Edward Saïd publiait Culture et impérialisme, interrogeant les rapports de domination et de modélisation de l’altérité – plus de vingt après, où en sommes-nous ? Quels textes théoriques peuvent aujourd’hui éclairer le chercheur et comment interagissent-ils avec la réalité des pratiques artistiques contemporaines ? En multipliant les angles d’approche, “Afriques transversales” entend balayer les pistes de réponse possibles. Que vous soyez déjà spécialisé en études africaines, passionné ou simplement rêveur d’Afrique, nous espérons vous offrir, à travers ce séminaire, un espace de débat et de réflexion. Chaque séance sera consacrée à un thème autour duquel se concentrent les problématiques propres au discours des études africaines, permettant d’investiger une notion à définir ou à remettre en cause. Nous aborderons ainsi la question du continuum entre tradition et modernité, l’impérialisme et la subjectivation, l’ethnie et la nation, le statut de l’oralité et des langues africaines. Chaque séance prendra appui sur un corpus de textes, sur un support visuel, éventuellement sur l’intervention d’un invité. Nous avons choisi une heure un peu tardive pour permettre au plus grand nombre de venir, et nous pourrons prolonger les séances autour d’un verre pour ceux qui le souhaitent.

Tous les participants sont les bienvenus : n’hésitez pas à écrire à Florence Wenzek (florence.wenzek@ens.fr) pour toute question ou pour être tenu informé des actualités du séminaire.

Le calendrier :

  • Le lundi 22/02 de 18h00 à 19h30, en salle Beckett
  • Le mercredi 16/03 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le mercredi 20/04 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le mercredi 11/05 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le lundi 30/05 de 18h00 à 19h30, en salle Beckett

Elara Bertho (ancienne élève de l’ENS Lyon, doctorante en littératures comparées à Paris 3)

Ninon Chavoz (élève au département littérature et langages, doctorante en littératures comparées à Paris 3)

Florence Wenzek (élève au département d’histoire)

URL de référence : https://cat.hypotheses.org/a-propos