Archives de catégorie : Billets

Nouveaux rires africains et afropéens : rencontre littéraire au Musée Dapper

Rencontre littéraire au Musée Dapper : Nouveaux rires africains et afropéens

Samedi 29 mars à 14h30.

http://www.dapper.fr/fiche-spectacle.php?id=225

Lors de cette rencontre proposée par l’association Humoresques à l’occasion de la parution du numéro 38 (“Nouveaux rires africains et afropéens”) de la revue éponyme, la question de la spécificité de l’humour africain sera abordée à la fois dans la production romanesque la plus récente, mais également dans la production artistique dans son ensemble (cinéma, théâtre, caricatures de presse…).

Le comique sera en effet envisagé comme une composante à part entière d’un mode de vie, par certains aspects né en Afrique et qui se prolonge aujourd’hui d’une certaine manière parfois dans la diaspora, au sein de la création proprement artistique donc, mais aussi au-delà.

Histoires afropolitaines de l’art (Multitudes n°53)

Multitudes. Revue politique, artistique et philosophique, n°53, consacré aux “Histoires afropolitaines de l’art” :

http://www.multitudes.net/category/l-edition-papier-en-ligne/53-multitudes-53-automne-2013/

 

Majeure 53. Histoires afropolitaines de l’art

Depuis la fin des années 1980, un mouvement d’internationalisation des échanges culturels a dessiné les contours d’une nouvelle géographie culturelle mondiale. La mise en lumière croissante d’artistes contemporains d’origine africaine − longtemps négligés − s’est accompagnée d’une exaltation d’un multiculturalisme et d’un art globalisé. La réception du travail de ces artistes est souvent allée de pair, et en France tout particulièrement, avec les lacunes dans la réception et la traduction de ressources discursives et pensées théoriques sur l’art, venues d’Afrique. Ce premier volet d’un chantier de traductions choisit de s’intéresser à l’émergence d’un « nouveau discours africain sur l’art » survenu dans les années 1990.

Carnets de littératures africaines

 Le carnet diffuse des informations, des appels, des résultats, des chroniques, des analyses… en relation avec la recherche en littératures africaines. Il est animé par des membres de l’Association pour l’Etude des Littératures Africaines (APELA), association sans but lucratif (“loi 1901”), fondée en septembre 1983 par un groupe de chercheurs qui se sont rassemblés pour promouvoir les domaines littéraires africains et les travaux critiques qui les concernent : toutes les productions littéraires, écrites et orales, du continent africain au sens le plus large, incluant l’Afrique arabophone, francophone, lusophone et anglophone, les littératures en langues africaines et celles des diasporas noires du monde entier.

Pour rejoindre l’APELA, consulter la page http://www.apela.fr/apela/devenir-membre/.