Les univers d’André et Simone Schwarz-Bart

Les Journées d’étude sur Simone et André Schwarz-Bart auront lieu à Lausanne (Unil) les 30 septembre et 1er octobre prochains :

Les univers d’André et Simone Schwarz-Bart – Sources et traces dans les textes et les avant-textes

Université de Lausanne – Château de Dorigny

Organisation

  • Anaïs Stampfli, Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures et Section de français, Université de Lausanne
  • Éléonore Devevey, Département de langue et de littérature françaises modernes, Université de Genève
  • Jean-Pierre Orban et Claire Riffard, ITEM (CNRS/ENS-PSL)

avec le soutien de la fondation Jan Michalski.

JE_Schwarz-Bart-programme_juin

Théâtre sud-africain en Avignon

Visibilité et invisibilité du théâtre anglophone contemporain au Festival d’Avignon

Université d’Avignon, 9 juillet à 14h30

Salle 0E32

Dans le cadre du lancement d’un nouveau projet de recherche entre le laboratoire ICTT à Avignon Université et le laboratoire CAS à l’Université de Toulouse – Jean Jaurès et en partenariat avec la BNF, Maison Jean Vilar, Emeline Jouve (MCF, HDR, CAS) et Cyrielle Garson (MCF, ICTT) ont le plaisir d’accueillir une première séance du séminaire itinérant du projet à Avignon Université avec Fanny Robles (MCF, LERMA) en lien avec la programmation 2021 du Festival d’Avignon et l’oeuvre de l’artiste sud-africain Brett Bailey.

Programme

14h30 Présentation du séminaire (Emeline Jouve et Cyrielle Garson)
14h50 Fanny Robles (LERMA, Aix-Marseille Université) « Brett Bailey ou les limites de l’expérience immersive en postcolonie »
15h40 Discussion
 
La séance aura lieu en présentiel uniquement, merci de vous inscrire avant le 8/07 (en raison des conditions sanitaires, la réservation est obligatoire) et d’indiquer si vous êtes membre de la communauté universitaire d’Avignon. 
 
 

Quelles approches socio-historiques des littératures des suds ?

Journée d’étude 22 juin 2021

Université de Lorraine, Metz

UFR Arts Lettres et Langues (Ile du Saulcy)

Groupe de recherche ASOHLIS / ECRITURES EA 3943

 Journée d’étude en format « hybride ». Inscription à la séance sur « Teams » sur demande.

Pour diverses raisons, essentiellement historico-politiques et institutionnelles, les littératures des Suds ont, comparativement aux corpus canoniques des littératures « occidentales », font l’objet de moins d’approches historiques et sociologiques. Pour une part, cela peut s’expliquer par la disponibilité moindre d’archives constituées ; mais pour une part plus importante, cela s’explique par des facteurs idéologiques, la priorité ayant été donnée à la mise en évidence de leurs dimensions de témoignage et de résistance plutôt qu’à l’étude de leurs conditions de possibilités institutionnelles et matérielles, et à l’analyse de leurs modes d’existence. Un certain nombre de travaux existent néanmoins déjà dont on cherchera à évaluer l’apport spécifique, notamment dans les domaines suivants :

  • histoire du livre, de l’édition et de la lecture, ainsi que de la scène ;
  • sociologie de la circulation des biens culturels (traductions…) ;
  • sociologie des acteurs (écrivains, intermédiaires du monde du livre et de la scène, institutions…), notamment à partir de la théorie du champ ;
  • approches socio-discursives, complémentaires aux précédentes, mais mettant l’accent sur les discours de positionnement, les postures et autres scénographies.

Les communications attendues contribueront à dresser un bilan critique à partir d’un point de vue particulier. Chaque intervention cherchera à évaluer l’apport théorique de travaux déjà existants, en mettant à l’épreuve des concepts précis déjà constitués par les approches socio-historiques de la littérature : dans quelle mesure ces concepts devraient-ils (ou non) être reconduits, repensés, nuancés ou complexifiés quand on étudie empiriquement les littératures des Suds ? les propositions devront dont indiquer de quel concept (ou groupe de concepts) elles comptent traiter, et à partir de quels ouvrages de référence (1 à 3 pour éviter l’effet de liste). Cette journée d’étude remplira ainsi pleinement son rôle scientifique de bilan de la recherche, tout en permettant de circonscrire les problématisations futures qu’élaborera le groupe de travail (programmation de colloques, séminaires etc.).

Coordination Pierre Halen (pierre.halen@univ-lorraine.fr) et Tristan Leperlier (tristan.leperlier@gmail.com)

Comité scientifique : Groupe ASOHLIS (Approches socio-historiques des littératures des Suds).

Continuer la lecture de Quelles approches socio-historiques des littératures des suds ?

René Maran et la guyanité

Source : https://fempoco.hypotheses.org/1506

Colloque en ligne « René Maran et la guyanité », Brésil (UFAC, UFRN)

Le colloque « René Maran et la guyanité » est organisé par nos collègues universitaires brésiliens Danielle Grace (Universidade Federal do Rio Grande do Norte, UFRN) et Dennys Silva Reis (Universidade Federal do Acre, UFAC) en hommage aux cent ans de Batouala, « véritable roman nègre » qui fut récompensé par le Prix Goncourt mais qui fit scandale, notamment à cause de sa préface, en 1921.

Du mercredi 16 juin au vendredi 18 juin, des chercheurs de divers pays (dont la Guyane) aborderont l’oeuvre immense de l’écrivain né en 1887 et décédé en 1960, ancien fonctionnaire colonial, devenu prolifique et mémorable auteur. Il sera possible [en direct puis en différé] d’écouter les présentations en ligne, soit par YouTube via la page du CLEF (Colloque de littératures et études francophones) soit sur Facebook via la page de la Bibliothèque Manioc (https://www.facebook.com/manioc.org/) ou celle de l’Université de Guyane (https://fr-fr.facebook.com/univguyane/). 

Pour aller plus loin : 

  • le site créé par Bernard Michel, petit-fils de René Maran en hommage à son grand-père (pour une biographie et une bibliographie détaillée). 
  • l’exposition sur René Maran réalisée par Kristen Sarge et Boris Lama de la Collectivité territoriale de Guyane, visible à la CTG et à La Maison des Cultures et des Mémoires de Guyane (MCMG) et bientôt à la Bibliothèque universitaire de Guyane. 
  • le livre à visée pédagogique René Maran de Monique Dorcy et Lydie Choucoutou Ho-Fon-Choy à paraître dans la collection Orénoque, aux Editions du Manguier.
  • le site « Manioc » à paraître sur René Maran sur le modèle du site consacré à Maryse Condé.
  • une intervention à l’approche féministe sur l’étude génétique d’Un homme pareil aux autres et de ses représentations féminines par Laura Gauthier Blasi (Université européenne de Madrid) et Tina Harpin (Université de Guyane)