Écrire le sujet au XXIe siècle

Écrire le sujet du XXIe siècle
Le regard des littératures francophones

Par Buata B. Malela & Cynthia V. Parfait

Paris, Hermann, 2022, 258p.
ISBN 9791037019912
 
Le questionnement du sujet, dans le contexte propre à la société où les liens se sont distendus au profit du règne des individus, demeure une problématique subjective et intersubjective. Cet enjeu social préoccupe aussi le discours social et littéraire en particulier. C’est pourquoi quelques fictions romanesques francophones – Afrique, Antilles et océan Indien – de l’extrême contemporain ont investi le thème du sujet-objet dans le monde social, dans sa relation à soi et à l’autre. De plus, en édifiant leur propre idée du sujet du XXIe siècle, ces récits francophones proposent un regard esthétique sur le monde contemporain. Partant de ce constat, cet essai examine ces textes en essayant de déceler leur manière de traiter du sujet notamment face au temps, aux souffrances humaines et à l’énigme de l’autre.
 

Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université de Mayotte (France), membre du laboratoire CEREDI de l’Université de Rouen et chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches portent principalement sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et la pop-musique francophone.

Cynthia V. Parfait est maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université d’Antsiranana (Madagascar) où elle enseigne les littératures francophones. Ses domaines de recherches portent sur les littératures francophones de l’océan Indien et les éditions littéraires à Madagascar.

Page sur le site de l’éditeur :

CfP: social media and Afrophone literatures

Social Media as New Canvas, Space and Channel for Afrophone Literatures

Organized by Uta ReusterJahn (Hamburg University), Umma Aliyu Musa (Hamburg University), Abdalla Uba Adamu (Bayero University, Kano, Nigeria), Stephanie Bosch Santana (UCLA, USA)

The symposium will take place online, from 2224 February 2023.
Participants are asked to provide rerecorded presentations of 20 min length before the symposium.

Deadlines

  • Submission of Abstract: September 15, 2022
  • Notification of acceptance: October 15, 2022
  • Deadline for submission of papers and presentations: January 15, 2023

Please send your abstract to afrodigit2022@gmail.com

CfP-Afrophone literatures & social media-July 2022

La traduction en Afrique. ELA 53 (2022)

Dossier : Approches pluridisciplinaires et postcoloniales de la traduction en Afrique

Textes réunis par Christine Le Quellec Cottier et Anaïs Stampfli

  • Pour un universel latéral pluridisciplinaire de la traduction en Afrique (Anaïs Stampfli et Christine Le Quellec Cottier)
  • Traduire, moderniser, re-raconter : glose de traducteurs dans trois récits traduits en wolof (Alice Chaudemanche)
  • Traduction et circulation transnationale : le cas de la littérature gabonaise (Laude Ngadi)
  • Écritures d’Afrique, écritures en Afrique : Proche Afrique de Gérard Macé, sa traduction en arabe et sa rétrotraduction en français (Francesca Dell’Oro)
  • Politique linguistique et traduction juridique en Guinée équatoriale : pratiques et enjeux (Adeline Darrigol)
  • La traduction comme traversée des espaces urbains dans Samba pour la France de Delphine Coulin (2011) (Hugues Diby)
  • La traduction vers l’anglais de l’Hommage à la femme noire : transposition d’une encyclopédie (Anaïs Stampfli)

À propos

… des prix littéraires de la rentrée 2021
(Madeline Bedecarré, Philip Whyte, Tobias Warner, Mélanie Joseph Vilain, Ninon Chavoz)

Varias

  • Comment lire Doguicimi ? Formes et enjeux d’un roman historique (Vincent Debaene)
  • Frances W. Pritchett (1922-2012) et la littérature igbo en ligne : une œuvre pionnière (Françoise Ugochukwu)

Comptes rendus

Thèses soutenues en 2021

AAC/CFP: Humains et non-humains dans les arts de la parole en Afrique

Narrativités et poétiques environnementales à l’aube de la crise climatique

14e Colloque d’ISOLA (International Society for the Oral Literatures of Africa)

Paris, France, 4-8 juillet 2023

ISOLA s’engage à la promotion de l’excellence académique. Les communications et panels proposés devront défendre une thèse bien définie, montrer leur familiarité avec les axes de recherches en cours, traiter du thème de la conférence et porter sur l’Afrique ou la diaspora africaine. Les langues de travail sont l’anglais et le français.

Les résumés, comptant 500 mots maximum, complétés du nom de l’auteur(e), de l’institution à laquelle il/elle est affilié(e), d’une adresse email et d’une brève biographie, devront être déposés dans les deux langues sur le site du colloque : https://isola14.sciencesconf.org
Date limite de réception des résumés : 15 décembre 2022

CFP ISOLA 2023 frs

CFP ISOLA 2023 en final

AAC/CFP: Amos Tutuola, une œuvre à ressaisir

« Writer, Scrawler and Blunderer » : Amos Tutuola (1920-1997), une œuvre à ressaisir

Tours, 16 et/ou 17 novembre 2023

  • Organisation : Guillaume Cingal, Sylvie Humbert-Mougin, Yannick Séité
  • Comité scientifique : Guillaume Cingal, Mélanie Joseph-Vilain (Université de Bourgogne), Mathilde Rogez (Université de Toulouse Jean-Jaurès)

Les propositions de communication (résumés de 300 mots environ, avec courte biographie / affiliation institutionnelle) doivent être envoyées avant le 31 octobre 2022 à Guillaume Cingal : cingal [apud] univ-tours.fr

Le titre de cette journée d’études se fonde sur une réécriture par paronymie du titre du dernier roman paru du vivant d’Amos Tutuola (Pauper, Brawler and Slanderer) : c’est là une invitation à se ressaisir de cette œuvre dans le contexte d’une critique post-coloniale qui n’a cessé de s’enrichir et de se diversifier au cours de ces deux dernières décennies (décolonial, écoféminisme, queer theory…).
Il semble donc nécessaire de reconsidérer l’ensemble des textes de Tutuola, en tenant particulièrement compte de sa postérité et de ses ambivalences.
Voici donc quelques pistes de réflexion, tout en soulignant que le comité scientifique sera particulièrement attentif à des propositions relatives à des livres de Tutuola peu étudiés (dont certains sont inédits en-dehors de l’anglais) :
• 70 ans après The Palm-Wine Drinkard (1952) et sa traduction française par Queneau (L’Ivrogne dans la brousse, 1953) : un statut à part dans le corpus et dans la littérature nigériane
• une œuvre au carrefour : comparatismes et influences de Tutuola en Europe
• traduire Tutuola : la question de l’agrammaticalité ; doublons ; inédits ; étrangéïté et étrangèreté
• quelle postérité pour l’œuvre de Tutuola ? résurgences et crispations – comment se situent les écrivain·es africain·es (et même non africain·es) contemporain·es par rapport à cette figure singulière et problématique ?
• les liens entre les textes de Tutuola et le réalisme magique, l’afrofuturisme et l'”Africanfuturism”
• intermédialités et interculturalité : prolongements vers l’afrofuturisme nord-américain, les expressions du fait religieux et surnaturel dans la Caraïbe, la “reprise” musicale de textes de Tutuola
• identités et genres : l’écriture de Tutuola est-elle non-binaire et queer ?