Véronique Tadjo – Ecrire, traduire, peindre

pastedimageRencontre avec Véronique Tadjo

vendredi 4 novembre 2016 à 16h, à la librairie Présence Africaine, à l’occasion de la parution du dernier numéro des Cahiers de Présence Africaine qui examine l’oeuvre de l’auteure franco-ivoirienne :

Davies Cordova, Sarah  et Désiré Wa Kabwe-Segatti (eds)  Écrire, traduire, peindre – Véronique Tadjo – Writing, Translating, Painting. Les Cahiers. Paris : Présence Africaine, 2016. ISBN : 978-2-7087-0892-1
363 pages & 7 reproductions couleur de l’œuvre artistique de V. Tadjo.
Entre un poème inédit « Déclinaison du temps premier I » et une traduction de « Nelson Mandela “Non à l’apartheid” », ce collectif réunit une série de 19 articles qui présentent pour la première fois l’œuvre de Véronique Tadjo de perspectives critiques variées pour y relever son style, son regard et ses thèmes de prédilection. Les articles examinent comment Tadjo interroge les dérives politiques de l’actualité africaine et l’univocité de l’Histoire, et repense la pluralité et la complexité des rituels, traditions et mœurs européens et africains dans un monde contemporain révolu. Ils se penchent sur cette poète et conteuse, écrivaine de récits, auteure de livres pour la jeunesse et peintre qui se situe en tant que panafricaniste dans la lignée de femmes écrivant d’Afrique et qui traduit au cœur d’histoires personnelles une recherche d’un universalisme à dimension humaine.

 



Citer ce billet
editapela (2016, 22 octobre). Véronique Tadjo – Ecrire, traduire, peindre. Carnets de littératures africaines. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://apela.hypotheses.org/1216