Lilyan Kesteloot n’est plus (1931-2018)


Lilyan Kesteloot dans son logement parisien à l’automne 2017
© Jean-Pierre Orban / Jean-Pierre Orban

Lilyan Kesteloot nous a quittés le 28 février de cette année. Née le 5 février 1931 à Bruxelles, elle partageait son temps entre Dakar, où elle avait été successivement Professeur à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), puis directrice de recherches à l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN), et Paris, où elle était chargée de cours à la Sorbonne. Elle était pour nous une collègue et une amie.

Son amour de l’Afrique était né de sa jeunesse passée au Congo. Sa thèse de doctorat sur Les écrivains noirs de langue française : naissance d’une littérature, soutenue en 1961 à Bruxelles, publiée en 1963 et régulièrement rééditée depuis lors, marqua le début d’une longue et fructueuse carrière d’enseignante-chercheur.  Invitée par Senghor à la Faculté de Lettres de l’Université de Dakar au début des années 1970, elle y fit sa carrière, inspirant toute une génération d’étudiants et encadrant de nombreux enseignants-chercheurs.

Lilyan était mondialement connue, d’abord pour son Anthologie négro-africaine publiée en 1967, mais plus généralement pour sa contribution à l’histoire des littératures africaines francophones et ses publications sur la négritude, Senghor et Césaire, et pour ses travaux sur les littératures orales d’Afrique subsaharienne (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire et Burkina Faso en particulier) et sur l’épopée en particulier. Elle était restée très active, et avait notamment participé à la journée d’étude de l’APELA, Tranches d’histoire : Fondations et ruptures, périodes et événements dans l’historiographie des littératures africaines à l’université Paris-Est Créteil le 19 septembre 2014, au cours de laquelle elle s’était entretenue avec Papa Samba Diop sur “Comment on écrit l’histoire”. Un ouvrage d’hommage lui a été consacré en 2013 : Au carrefour des littératures Afrique-Europe: Hommage à Lilyan Kesteloot (Abdoulaye Keita, Karthala).

Françoise Ugochukwu
Présidente de l’APELA

A lire :


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (16 mars 2018). Lilyan Kesteloot n’est plus (1931-2018). Carnets de littératures africaines. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9pq