Épopées et guerres coloniales : histoires connectées

Parution du quatrième volume de la revue Recueil ouvert, dirigée par Florence Goyet :

Le Recueil Ouvert : “Épopées et guerres coloniales : histoires connectées”

Université Grenoble Alpes, 2018

EAN13 : 24965731

Sous la direction de Elara Bertho et Aude Plagnard

*

PROJET ÉPOPÉE – Recueil ouvert

Volume 2018 : “Épopées et guerres coloniales : histoires connectées”

Elara Bertho (CNRS) et Aude Plagnard (Université de Montpellier) ont le plaisir de présenter le 4e volume du Recueil ouvert.

Le Recueil ouvert est, avec la Bibliographie comparatiste et ses 500 titres en six langues, une réalisation du Projet Épopée hébergé par l’UMR 5316 Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes. Suivant le principe général retenu pour le Recueil, les articles viennent enrichir les rubriques permanentes, de façon à constituer au fil du temps des ouvrages de référence.

Le présent volume s’intéresse à ce que Nathan Wachtel a appelé, à propos des Incas, la “vision des vaincus” – cette bascule narrative entre les continents et entre les époques : un même événement, la guerre coloniale, donne lieu à des récits aux orientations diamétralement opposées. Ainsi, les résistants africains à la colonisation deviennent les héros d’épopées nationales en construction ; Pablo Neruda, lui, fait d’Alonso de Ercilla, premier auteur d’une épopée coloniale espagnole, l’“inventeur du Chili”. Nous proposons d’appliquer cette “histoire à parts égales” (Romain Bertrand) à la littérature : comment se dit la colonisation de part et d’autre de l’océan Atlantique ? Comment les motifs migrent-ils ? L’on touche là à une question proprement littéraire, celle de la resémantisation d’un même motif : une même figure peut générer plusieurs récits contradictoires, avec plusieurs significations qui se construisent différemment selon les lieux et les circonstances de productions. Montrer la pluralité des représentations de la guerre coloniale ; étudier la façon dont elles sont réinvesties et resémantisées en contexte post-colonial ; prendre en compte, dans ce nouveau souffle épique, les apports du romanesque ; telles sont les pistes explorées par ce volume. Cette réflexion collective prend résolument parti pour une histoire connectée des littératures.

Url de référence : http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/291-epopees-et-guerres-coloniales-histoires-connectees