L’Œuvre de Yambo Ouologuem

L’Œuvre de Yambo Ouologuem. Un carrefour d’écriture (1968-2018)

Colloque en ligne

La plateforme Fabula, libre et gratuite, vient de mettre en ligne les actes du colloque L’Œuvre de Yambo Ouologuem. Un carrefour d’écriture (1968-2018), organisé à l’Université de Lausanne les 18 et 19 mai 2018, avec la collaboration de l’Université de Strasbourg.
Vous y découvrirez les interventions de Joël Bertrand, Sarah Burnautzki, Ninon Chavoz, Jehanne Denogent, Romuald Fonkoua, Céline Gahungu, Christine Le Quellec Cottier, Anthony Mangeon, Bernard Mouralis, Jean-Pierre Orban, Bacary Sarr et Christopher Wise.

Un demi-siècle après ses débuts, l’œuvre singulière et passionnante de l’écrivain malien Yambo Ouologuem a fait couler beaucoup d’encre, mais elle demeure aujourd’hui paradoxalement méconnue. Organisé quelques mois après la disparition de l’auteur, et simultanément à la réédition de son roman Le Devoir de violence, Prix Renaudot 1968, le colloque de Lausanne envisageait les multiples aspects d’une production romanesque et critique qui a marqué un tournant dans l’histoire littéraire francophone, en particulier pour le domaine africain : qu’il s’agisse de ses relations avec la littérature européenne ou de sa situation dans l’espace littéraire français, tant du point de vue de la création que de la réception, il y a et il restera un avant et un après Ouologuem. ll suffisait de le reconnaître. Dont actes. Le présent sommaire est formé de trois ensembles : les contributions de S. Burnautzki, B. Mouralis, J.-P. Orban et J. Bertrand traitent de l’histoire littéraire et éditoriale de l’œuvre de Ouologuem ; les essais de Ch. Wise, A. Mangeon, R. Fonkoua et B. Sarr s’attachent aux politiques de la littérature ; les textes de Ch. Le Quellec Cottier, J. Denogent, N. Chavoz, C. Gahungu observent les poétiques à l’œuvre.

Colloque en lignehttp://www.fabula.org/colloques/index.php?id=5979



Citer ce billet
editapela (2019, 24 avril). L’Œuvre de Yambo Ouologuem. Carnets de littératures africaines. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9rg