Parution: Le Terroriste noir de T. Monénembo

Parution d’un essai de Christine Le Quellec Cottier, Le Terroriste noir de Tierno Monénembo.

Editions Infolio, Collection Le cippe

ISBN 978-2-88474-320-4
12 × 18 cm
I 136 pages I 15 CHF

https://www.infolio.ch/livre/le-terroriste-noir-de-tierno-monenembo.htm

https://www.infolio.ch/collection/le-cippe.htm

Table

Une citoyenneté aux grandes jambes 

  • Exhumer l’Histoire 
  • Une vie en mouvement, une écriture de l’exil 
  • L’avenir se trouve dans le roman… 
Je vous raconterai plus tard comment 
  • Discours et tradition orale 
  • Une cartographie insaisissable 
  • Portraits diffractés 
  • Germaine Tergoresse et Addi Bâ
  • Le village et ses fantômes 
Temps de guerre et des colonies 
  • Un étranger venu des colonies 
  • Un tirailleur, qu’est-ce que c’est ? 
  • Un « nègre » dans le bois… 
Une époque de fatras 
  • Faits et fiction 
  • Trois ans de vie partagée
  • Un siècle pour mémoire 
Une littérature africaine ? 
  • Littérature francophone et littérature-monde 
  • Piste alternative 
  • Voix dispersées 
Tierno Monénembo, quelques repères 
Bibliographie partielle 
  • Œuvres de Tierno Monénembo 
  • Livres et articles critiques 
  • Ressources en ligne et audiovisuelles 
Remerciements

Présentation de l’ouvrage

Couronné du Prix Ahmadou Kourouma, du Prix Erckmann-Chatrian, du Prix Palatine du roman historique ainsi que du Prix du roman métis, Le Terroriste noir, paru en 2012, est un roman subtil, qui offre des temporalités multiples. Il propose une double lecture, grâce à un regard rétrospectif qui met au jour les oubliés de l’Histoire. Tierno Monénembo nous y fait découvrir la figure bien réelle du tirailleur Addi Bâ, évadé puis dissimulé pendant trois ans dans un village des Vosges durant la Seconde Guerre mondiale. Et se révèle alors le discours d’autorité que l’Occident a tenu sur l’Afrique. À travers la mémoire de Germaine Tergoresse, c’est un siècle de liens et de déchirures qui se tissent et se froissent. Et sous la plume agile de Tierno Monénembo, ce sont bien les appartenances et les identités figées que Le Terroriste noir questionne avec originalité et humour.

Christine Le Quellec Cottier est professeure titulaire à l’Université de Lausanne où ses recherches se concentrent depuis plus de dix ans sur le domaine des littératures francophones. Elle dirige par ailleurs le Centre d’Études Blaise Cendrars à la Bibliothèque nationale suisse et a collaboré à l’édition des œuvres autobiographiques et romanesques de Cendrars dans la Bibliothèque de la Pléiade. À l’intersection de ses deux orientations de recherche, elle codirige le projet du Fonds National Suisse «Le Primitivisme littéraire au cœur des avant-gardes. 1898-1924».



Citer ce billet
editapela (2019, 4 octobre). Parution: Le Terroriste noir de T. Monénembo. Carnets de littératures africaines. Consulté le 26 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9sb