Des Maliennes en résistance

Jeudi du Genre : « Des Maliennes en résistance : écrits et musiques »

Jeudi 2 décembre 2021, 17h-19h

Aix-Marseille Université, ALLSH, site Schuman,
Maison de la recherche
Salle de colloque 2, Pôle Multimédia

avec Cheryl Toman

La Pr. Cheryl TOMAN est en accueil au CIELAM (Aix Marseille Université, ALLSH) dans le cadre de la Chaire 2021 de l’Institut du Genre.

Discutante : Catherine ATLAN (UMR 8171 IMAf), spécialiste de l’histoire de l’Afrique
Modération : Susanne Böhmisch (UR 4236 ÉCHANGES, responsable des Jeudis du genre AMU) et Catherine Mazauric (UR 4235 CIELAM)

Impossible de connaître la littérature et la musique maliennes sans les contributions des femmes. Leurs textes et chansons dénoncent toutes formes de violences faites aux femmes tout en soulignant qu’hommes et femmes vivent différemment les conflits et les violences associées. Avec un répertoire anti-guerre et anti-violence pour unifier tous les Maliens, ces créatrices transmettent un message fort en soutien aux victimes de violences sexuelles, défendent les droits des femmes, critiquent leurs sociétés, réclament de véritables changements.

Projet de recherche de Cheryl Toman : La philosophe Tanella Boni analyse la violence contre la femme africaine en identifiant de multiples responsables : le colonialisme, la tradition, l’homme, et parfois la femme elle-même. Au Mali, l’écriture féminine et le genre musical du Wassoulou (région Sud-ouest du pays) sont les outils que certaines Maliennes non-initiées utilisent pour s’exprimer contre les injustices qu’elles subissent. Le livre que Cheryl Toman prépare actuellement est une étude comparée de la littérature féminine et du Wassoulou sound au Mali. Le projet de recherches en cours, extrait de chapitres de l’ouvrage, se concentre sur des textes et des paroles des chansons Wassoulou qui abordent le sujet des conflits politiques et des attentats au Mali.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (2 novembre 2021). Des Maliennes en résistance. Carnets de littératures africaines. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9vw