Reprise et parodie dans le rap sénégalais

Conférence à l’Ecole normale supérieure

Reprise et parodie : la fabrique du clash dans le rap sénégalais de la nouvelle génération

Par Serigne SEYE, maître de conférences à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, professeur invité à l’ENS

mardi 4 octobre à 16h (ENS de Paris, 45 rue d’Ulm, Salle Lettres 2, couloir jaune Espace Lettres, escalier B ou C)

En reposant sur le contexte et le processus de productions de 6 chansons de rappeurs sénégalais (Ngaka Blindé et le groupe Akhlou Brick Paradise) engagés du 23 au 29 septembre 2022 dans une bataille musicale faite d’une série de clash successifs, cette communication tente de décrire la manière dont ce sous-genre particulier du rap (le clash) est construit par les MC’s de la nouvelle scène rap du Sénégal. Cette étude tentera de relire la chronologie des événements et du processus créateur à la lumière des principes de la génétique musicale afin de dire comment les artistes tirent profit d’un certain contexte de l’urgence pour créer de nouvelles œuvres.
Elle permettra de répondre essentiellement aux questions suivantes: que doit faire la génétique textuelle pour aider à la compréhension d’œuvres musicales presque contemporaines à l’analyse qui en est faite ? Comment doit-elle appréhender ces types de chansons ayant la particularité de se nourrir l’une de l’autre pour mieux se détruire ? Comment doit-elle saisir leur processus de production en incluant dans son analyse la question de l’urgence qui l’a générée ?

Plus de renseignements : https://www.translitterae.psl.eu/seye-serigne/



Citer ce billet
editapela (2022, 2 octobre). Reprise et parodie dans le rap sénégalais. Carnets de littératures africaines. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9xp