CFP:Dynamiques culturelles dans le cinéma africain du XXIe siècle

Appel à communications

Dynamiques culturelles dans le cinéma africain du XXIe siècle. Acteurs, formats, réseaux

Kulturelle Dynamiken im afrikanischen Kino des 21. Jahrhunderts. Akteure, Formate, Vernetzungen

Cultural Dynamics in the African Cinemas of the 21st Century: Actors, Formats, Networks

Colloque international, Sarrebruck, 27 et 28 novembre 2015

Les travaux scientifiques sur la création cinématographique du continent africain se sont longtemps concentrés avant tout sur des approches thématiques telles que la représentation de la femme, les migrations, les critiques du néocolonialisme etc. Depuis quelques années, les aspects esthétiques entrent de plus en plus en considération. Un autre thème au cœur des débats est celui de la distinction entre le cinéma d’art et d’essai et le cinéma commercial qui a longtemps recouvert l’opposition entre le ‘Nollywood’ nigérian d’un côté et les productions en grande partie issues du cinéma africain francophone de l’autre.

Dans ce contexte, des critiques et spécialistes, entre autres Olivier Barlet et la revue Africultures, ont fait état d’une crise du cinéma subsaharien au niveau de la production et de la distribution, mais aussi concernant son positionnement économique et surtout esthétique et thématique sur et à l’extérieur du continent africain. Des appels à un renouveau du film africain se sont fait entendre, notamment au vu de la forte présence de cinéastes nord-africains sur le devant de la scène cinématographique africaine.

Le colloque organisé dans le cadre du 15e anniversaire du festival « Journées du cinéma africain » (www.afrikanische-filmtage.de) à Sarrebruck invite à réfléchir à ces dynamiques culturelles du cinéma africain au XXIe siècle. La thématique du colloque s’articule autour de trois axes :

  1. Les acteurs et agents du cinéma africain ;
  2. Les formats et les genres cinématographiques ;
  3. Les réseaux.

Les dynamiques culturelles du cinéma africain, considérées sous l’angle des acteurs et agents, peuvent être abordées à partir d’exemples de réalisateurs et de leurs œuvres. Ainsi, plusieurs pistes de réflexion peuvent être envisagées, à savoir des questionnements sur les appartenances et attributions culturelles de ces derniers, sur les traditions et le développement de nouvelles perspectives ainsi que sur le positionnement de ces acteurs et agents dans l’histoire du cinéma. Il sera également possible de traiter une œuvre ou un réalisateur spécifique, par rapport à la représentation de relations interculturelles, par exemple, ou du point de vue des dynamiques liées à la production, la distribution ou la réception des œuvres.

La question des formats et des genres du cinéma africain met l’accent sur la relation entre les films d’art et d’essai et le cinéma populaire. Par ailleurs, cet axe inclut également des réflexions sur des courants spécifiques ou encore des formes d’adaptation et d’appropriation de genres cinématographiques dans la production filmique africaine. L’émergence de nouveau formats et leurs contextes pourrait par exemple être observée dans le domaine des nouvelles technologies, de la vidéo ou encore des films d’animation.

Les dynamiques culturelles dans le cinéma africain sont finalement marquées et soutenues par des mises en réseau à plusieurs niveaux. Ainsi, les relations entre la diaspora et la production sur le continent africain, ou encore les réseaux de la réception et distribution, notamment par les festivals pour ne citer qu’un exemple, pourraient faire l’objet d’analyses dans cet axe de questionnement, mais aussi les interconnexions au niveau de la production et de la formation de professionnels du cinéma.

Pour aborder le cinéma dans sa dimension pratique et esthétique, le colloque prévoit une série d’entretiens avec des artistes et des masterclasses, animés par des professionnels du cinéma. Les étudiants et jeunes cinéastes auront l’occasion de découvrir, de première main, le travail des réalisateurs qui leur montreront, à partir de leurs œuvres ainsi que celles des personnalités qui les ont influencés, comment ils ont su développer leur propre langage visuel et des formes narratives personnelles.

Le colloque international souhaite ainsi contribuer à la recherche de nouvelles approches capables d’embrasser la grande diversité de la production cinématographique sur le continent et dans la diaspora africaine. ‘Nollywood’ et l’évolution cinématographique dans les pays du sud du continent étant au centre de l’attention ces dernières années, des contributions portant sur l’Afrique francophone, et surtout sur l’Afrique subsaharienne avec ses multiples interconnexions, ainsi que des approches comparatistes sont particulièrement bienvenues dans le cadre de ce colloque.

Veuillez adresser vos propositions de communication avec titre et résumé (150 mots max.) avant le 15 avril 2015 par courriel à fz@mx.uni-saarland.de. Nous encourageons vivement les jeunes chercheurs à participer au colloque.

Sous la direction de :

  • Pr. Dr. Ute Fendler, Chaire de littérature romane et comparée, Université de Bayreuth (ute.fendler@uni-bayreuth.de)
  • Jun.-Pr. Dr. Christoph Vatter, Culture et Civilisation romane et Communication interculturelle, Université de la Sarre (c.vatter@mx.uni-saarland.de)
  • Dr. Soenke Zehle, Enseignant en théorie des médias et cyberculture, Ecole supérieure des Beaux-Arts de la Sarre (s.zehle@xmlab.org)

Organisation, contact:

Pôle France de l’Université de la Sarre

Dr. Jeanne Ruffing

Campus A4 2

D-66123 Saarbruck

Tel.: +49 (0)681/302-2399

Fax: +49 (0)681/302-4963

fz@mx.uni-saarland.de

Télécharger l’appel à communications (versions allemande, anglaise, française) :

 



Citer ce billet
apela (2015, 12 mars). CFP:Dynamiques culturelles dans le cinéma africain du XXIe siècle. Carnets de littératures africaines. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9kw