Statuaire, mémoires et représentations au tournant décolonial

NaKaN. Journal of Cultural Studies

Issue 1/Numéro 1, Mars 2022

Statuary, memory and representations in the decolonial era/statuaire, mémoires et représentations au tournant décolonial

e-ISSN : 2779-6981

sous la direction de Frédéric Lefrançois

Présentation

Dans la Caraïbe, en Afrique, en Europe, aux États-Unis, et en d’autres points du globe, les statues de certains personnages historiquement liés à l’esclavage, ou à la colonisation, sont prises pour cibles, comme pour signifier une volonté collective de censure ou d’exclusion de symboles relayant l’apologie de crimes contre l’humanité. Destruction méthodique de deux statues de Victor Schœlcher en Martinique, dégradation artistique de celle de Léopold II en Belgique et de celle du Général Lee en Virginie, sans oublier le déboulonnage et la projection spectaculaire de la statue du négrier Edward Colston dans une rivière à Bristol : autant d’événements de l’actualité récente qui interrogent fortement la symbolique sculpturale du biopouvoir.
Les grands médias et réseaux sociaux transnationaux (par exemple, les mouvements #mustfall, #Blacklivesmatter) ont tôt fait de s’emparer du dossier, répercutant au passage l’écho d’une grande diversité de réactions, allant de l’approbation totale aux critiques les plus acerbes. Quelles peuvent être les motivations profondes à l’origine de tels agissements ? Faut-il voir en ces mouvements le renouvellement des luttes anticoloniales des décennies précédentes ? La résurgence ou la réappropriation de mémoires étouffées par une mémoire officielle, promue par les États et célébrée à l’occasion des commémorations publiques ? Que faire des symboles de domination occidentale tels que les statues, monuments ou enseignes glorifiant l’œuvre dite « civilisatrice » de colons ou d’abolitionnistes ? Que faire des héritages d’une histoire « glorieuse » pour les uns et « douloureuse » pour les autres ?
Pour répondre à ces questions, parmi tant d’autres, nous proposons de structurer ce numéro inaugural de NaKaN, revue de Mélanges Caraïbes, association internationale de chercheurs et acteurs culturels des Amériques et du monde diasporique, autour de trois axes thématiques principaux et complémentaires :

  • Statuaire, discours et colonialités,
  • Mémoires et patrimonialisation,
  • Héros et mythes.

URL de référence : https://nakanjournal.com/statuary-memory-and-representations-in-the-decolonial-era-statuaire-memoires-et-representations-au-tournant-decolonial/


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (27 octobre 2022). Statuaire, mémoires et représentations au tournant décolonial. Carnets de littératures africaines. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9xx