Le Docker noir

Réédition marseillaise du premier roman de Sembène Ousmane

Marseille, éd. Héliotropismes, Collection Harlem Shadows n°3
ISBN : 979-10-97210-12-0, Format : 148×210 mm, 240 pages

Parution le 2 juin 2023

Marseille, années 1950. Diaw Falla, docker sénégalais, vit à Belsunce, le «petit Harlem marseillais», et travaille sur le port en compagnie de nombreux ouvriers africains. Menant une existence précaire, il rêve d’écrire et de publier son premier roman, Le Dernier voyage du Négrier Sirius. Son existence bascule le jour où il confie son manuscrit à une amie écrivaine.
Publié en 1956, ce premier roman de Sembène Ousmane est un déchirant cri d’amertume qui fait écho aux romans marseillais de Claude McKay dans sa soif de liberté, sa défense des luttes sociales et son refus d’accepter l’étroitesse des préjugés raciaux.

De nombreuses archives et des textes inédits

Cette édition, enrichie d’un important appareil critique, retrace le parcours de Sembène Ousmane à Marseille, à travers les réseaux politiques et littéraires qu’il a fréquentés. C’est ainsi qu’apparaissent dans cette version les poèmes « Liberté » (publié dans la revue Action poétique en 1956), « Sur toute la terre », « Vu du coeur » et « Manie », ainsi qu’une des premières versions de la nouvelle « Communauté ».
Dans la postface, on apprend, grâce aux informations révélées par les archives des Renseignements généraux, que Sembène était étroitement surveillé en raison de ses activités militantes en faveur des indépendances africaines.

Lire un extrait, consulter, commander sur la page de l’éditeur



Citer ce billet
editapela (2023, 4 juin). Le Docker noir. Carnets de littératures africaines. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9zc