Hybridations et tensions narratives au Maghreb et en Afrique subsaharienne

Le château vu d’en haut © photo : Archives Pontigny-Cerisy

 Centre Culturel International de Cerisy

Colloque international

du 22 au 29 juillet 2015

Direction : Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER, Tania CELESTINO de MACÊDO, Daniel DELAS, Khalid ZEKRI

Le processus d’hybridation culturelle qui caractérise de plus en plus les sociétés du Maghreb et d’Afrique subsaharienne implique l’articulation des différentes composantes identitaires, culturelles et esthétiques qui les constituent. Cela suppose également que les tensions qui résultent de cette articulation donnent lieu à une négociation qui aboutirait à la reformulation du vivre-ensemble. C’est pour cela que l’hybridité n’est pas à confondre avec un quelconque mélange ou patchwork de composantes culturelles « condamnées » à cohabiter.

Les littératures du Maghreb et d’Afrique subsaharienne constituent un espace symbolique où se déploie, avec toutes les tensions que cela suppose, le processus d’hybridation et de traduction culturelle. Ce qui se constate dans les littératures d’Afrique, dans toutes ses expressions linguistiques, c’est un travail de disponibilité que l’écrivain opère à l’intérieur de son univers fictionnel en explorant de nouvelles possibilités d’existence qu’il exprime à travers des tensions narratives dont les formes diffèrent d’un contexte à un autre. Le présent colloque envisage d’explorer les liens et les clivages des champs littéraires africains de langue française et portugaise afin de mieux saisir les potentialités de cette parole littéraire.

Flyer du colloque avec bulletin d’inscription : FlyerLitteraturesafrique2015

PROGRAMME à consulter en cliquant sur Lire la suite

(Et pour consulter les résumés des communications, télécharger le programme en pdf et s’informer des mises à jour, consulter la page http://www.ccic-cerisy.asso.fr/litteraturesafrique15.html)

Mercredi 22 juillet
Après-midi:
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:
Présentation du Centre, des colloques et des participants

Jeudi 23 juillet
Matin:
Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER & Khalid ZEKRI: Ouverture
Ana Mafalda LEITE: Les Soleils des Indépendances et les Nouvelles configurations du roman africain contemporain
Daniel DELAS: Nouvelles écritures afropolitaines

Après-midi:
Présidence: Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER
Abdelkrim CHIGUER: Cinéma, film et résistance(s)
Khalid ZEKRI: Raconter le Maghreb et l’Afrique subsaharienne aujourd’hui
Tania CELESTINO de MACÊDO: Luanda: Literatura e História de Angola

Vernissage de « L’école de la peur« , exposition de Jesús MARTINEZ OLIVA

Vendredi 24 juillet
Matin:
Présidence: Anouar OUYACHCHI
Marie-José HOURANTIER: Hampâté Bâ: une inspiration hybride, de la tradition animiste à l’islam de Tierno Bokar
Mohammed OURASSE: La reconquête de soi aux temps de la déception: étude de l’humour dans Les tribulations du dernier Sijilmassi (2014) de Fouad Laroui

Après-midi:
Présidence: Khalid ZEKRI
Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER: Marco Guimarães et Manuel Rui: écrire à quatre mains; un modèle de transcriture?
Catherine MAZAURIC: L’inquiétude spatiale du roman: Ben Jelloun, Diome, Waberi
Salima KHATTARI: Altérité, identité et mémoire: lecture croisée entre L’Accordeur de silences de Mia Couto et Rue Darwin de Boualam Sansal

Samedi 25 juillet
Matin:
Présidence: Catherine MAZAURIC
Jean-Marie KOUAKOU: L’autre récit
Martin NEUMANN: Le théâtre comme miroir déformant de la réalité contemporaine en Guinée-Bissau: Abdulai Sila

Après-midi:
Présidence: Martin NEUMANN
Le désir au féminin dans le cinéma africain: une approche interculturelle, avec
Domingo PUJANTE GONZÁLEZ: L’œuvre de Safi Faye
Adela CORTIJO-TALAVERA: L’œuvre de Moufida Tlatli
Inmaculada Teresa TAMARIT VALLÉS: L’œuvre de Karin Albou

Soirée:
Lecture de textes, par Monique DORSEL & Charles GONZALÈS

Dimanche 26 juillet
DÉTENTE

Soirée:
Rencontre avec Fabienne KANOR

Lundi 27 juillet
Matin:
Présidence: Salima KHATTARI
Abderrahmane AJBOUR: Croisements sudiques: M. Khaïr-Eddine et S. Labou Tansi
Chantal ZABUS: Trans-Sahara: enjeux narratifs de la transsexualité au Maghreb et en Afrique subsaharienne

Après-midi:
Présidence: Tania CELESTINO de MACÊDO
Selma PANTOJA: Mémoire, Histoire et Littérature: la reine Ginga dans le récit d’Agualusa
Benjamin GACA: Lectures croisées: Afrique francophone et lusophone
Ineke PHAF-RHEINBERGER: Musique et modernité – stratégies communautaires dans les narratives du Congo et de l’Angola

Mardi 28 juillet
Matin:
Présidence: Hervé SANSON
Anouar OUYACHCHI: Récits du savoir
Serge MEITINGER: Albert Memmi, de la dominance aux vertus de la dépendance, tensions anthropologiques et narratives
Ieme VAN DER POEL: Écriture de soi et émigration au féminin: les Euro-Marocaines se racontent (en catalan, néerlandais et français)

Après-midi:
Présidence: Adela CORTIJO-TALAVERA
Julie HAHN: La nouvelle africaine
Giuseppe MESSUTI: Carlo Lucarelli et La huitième vibration: interprétation critique du réel et de faits historiques à travers les techniques et les tensions narratives
Hervé SANSON: La quête d’une forme hors forme: les derniers ouvrages de Mohammed Dib

Soirée:
Lectures, par Ana Mafalda LEITE

Mercredi 29 juillet
Matin:
Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER, Tania CELESTINO de MACÊDO, Daniel DELAS & Khalid ZEKRI: Synthèse

DÉPART POUR L’IMEC (ABBAYE D’ARDENNE, CAEN)
Déjeuner sur place

Après-midi:
– Présentations de l’IMEC, par Claire PAULHAN et de l’Abbaye d’Ardenne, par Yves CHÈVREFILS DESBIOLLES
– Présentations du fonds d’archives de Présence africaine, par Albert DICHY, en présence de Suzanne DIOP et d’un fonds en cours de classement: les archives d’Ahmadou Kourouma par Pascale BUTEL-SKRZYSZOWSKI et Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER

DÉPARTS