Philosophies africaines

Journée d’étude – 16 juin 2023
« Philosophie de la culture et des cultures /
Philosophies africaines »

Université Paris-Nanterre, bâtiment Max Weber, salle de séminaire 2, 16 juin 2023, 9h30-17h30
Organisateurs : François THOMAS, Stefanie BUCHENAU

L’objectif de cette journée d’étude sera de réfléchir aux problématiques liées à la philosophie « comparée » ou «interculturelle » en général, et d’étudier comment ces questions se posent, plus spécifiquement, dans le cas de la « philosophie africaine».
Réfléchir sur la pluralité des langues et des cultures conduit tout d’abord à s’intéresser à un certain nombre de problèmes comme la question de la traduction, de l’essentialisme culturel, des identités culturelles, du relativisme linguistique, des « transferts culturels ». La réflexion sur l’universalisme et sur les différentes conceptions de l’universel est au cœur de ces débats.
A ces questions s’ajoutent ensuite les problèmes liés à l’idée même de la philosophie. Dans quelle mesure peut-on parler de «philosophies d’ailleurs » ? Y a-t-il une philosophie chinoise, hindoue, africaine, etc. ? Ou bien faudrait-il plutôt parler de « sagesse » indienne ou de « conception du monde» chinoise, et réserver le mot « philosophie » pour désigner cette tradition de pensée singulière, qui s’est historiquement développée en Europe ? Ou faut-il considérer la philosophie comme une démarche universelle, abordant des problèmes eux-mêmes universels, dont aucune culture, aucune langue, aucun continent ne sauraient revendiquer l’exclusivité ?
Réfléchir sur les « philosophies africaines » (en revendiquant aussi bien le pluriel que le mot de philosophie) conduit, enfin, à revenir sur des débats apparus au XXe siècle et qui se poursuivent aujourd’hui, liés à l’histoire du continent africain et à la situation politique, linguistique, religieuse, économique, sociale de l’Afrique : comme les débats relatifs à l’ethnophilosophie, aux rapports entre oralité et traditions de pensée, à la question des savoirs endogènes, aux problèmes de domination linguistique, etc.

Programme

Matinée
  • 9h30 Accueil
  • 9h40 François THOMAS (Paris-Nanterre) et Stefanie BUCHENAU (Paris 8) : Introduction : De Herder à L.S. Senghor.
  • 10h00 Souleymane Bachir DIAGNE (Columbia): Réflexions sur l’universel, la traduction, et la construction de concepts en philosophie africaine.
  • 11h00 François THOMAS : Ethnophilosophie, universalisme et relativisme linguistique : remarques à partir de Paulin Hountondji, entre Herder et Husserl.

12h15-14h Pause déjeuner

Après-midi
  • 14h Mahamadé SAVADOGO (Ouagadougou, en visio) : Présentation de son ouvrage, paru en 2023, de philosophie en mooré : “Bangrâ Yidgri ni tônd buudâ gouamâ yôod yaa boê ?” (“Pourquoi philosopher dans une langue nationale ? »)
  • 15h Hélisenne LESTRINGANT (Paris 8) : Un « Village-Opéra » au Burkina Faso

16h-16h15 pause

  • 16h15 Michael F. FORSTER (Bonn/ Chicago): Herder’s Revolution in the Philosophy of Language

Cette journée d’étude s’inscrit dans la continuité des travaux menés depuis deux ans dans le cadre du projet pluriannuel « Historismus », mené en collaboration entre les Universités Paris-Nanterre (UR 373 IRePH « Institut de Recherches Philosophiques »), Paris 8 (UR 1577 « Mondes allemands : histoire des idées et des représentations ») et l’Université de Bonn en Allemagne.

Un lien Google Meet peut être demandé aux organisateurs.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (14 juin 2023). Philosophies africaines. Carnets de littératures africaines. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/b9zl