Séminaire Senghor 2023/7, Nimrod

Négritude et négrologues, un essai culte que personne n’a jamais lu”

par Nimrod, écrivain et poète

14/09/2023, ENS et visioconférence. 14h GMT (16h Paris)

Le lien pour suivre la séance en visioconférence peut être demandé auprès de l’adresse du séminaire : <senghor.item.ucad(a)gmail.com>

Résumé : Rédigé pendant la Guerre froide, Négritude et Négrologues, livre culte et vulgate de la radicalité, personne ne l’a et personne n’a osé élever contre lui la moindre critique.

Nimrod est né au Tchad en 1959. Il est poète, romancier, essayiste et éditeur (éditions Le Manteau & la Lyre). Il a publié à ce jour plus d’une trentaine d’ouvrages dont Les jambes d’Alice, Le bal des princes, La nouvelle chose française, Rosa Parks, Non à la discrimination raciale, L’or des rivières, Babel, Babylone, Petit éloge de la lumière nature, etc.), qui ont été couronnés entre autres par le Prix de la Vocation, le Prix Benjamin Fondane, le Prix Édouard Glissant, le Prix Ahmadou Kourouma, le Prix Max Jacob, le Prix des Charmettes/Jean-Jacques Rousseau, le Prix Pierrette Micheloud, le Prix Guillaume Apollinaire.
Ses derniers ouvrages sont Un balcon sur l’Algérois (roman, Actes Sud, 2013), Visite à Aimé Césaire (essai, Obsidiane, 2013), Léon-Gontran Damas, poète jazzy (biographie, À dos d’âne, 2014) et Sur les berges du Chari, district nord de la beauté (poèmes, Bruno Doucey, 2016), L’enfant n’est pas mort (roman, Bruno Doucey, 2017), J’aurais un royaume en bois flottés, anthologie personnelle 1989-2016 (Poésie/Gallimard, 2017), 120 nuances d’Afrique, anthologie composée et présentée avec Bruno Doucey et Christian Poslaniec (Bruno Doucey, 2017), Gens de brume, récit, Actes Sud, 2017, La traversée de Montparnasse, roman (Gallimard, coll. « Continents noirs », 2020), Petit éloge de la lumière nature, poèmes (Obsidiane/Le Manteau & la Lyre, 2020) et Le temps liquide, récits (Gallimard, coll. « Continents noirs », 2021).

URL de référence : https://kouroumanus.hypotheses.org/2679


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (31 août 2023). Séminaire Senghor 2023/7, Nimrod. Carnets de littératures africaines. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ba02