Les littératures gabonaises et leur réception

Vient de paraître :

Les Littératures gabonaises et leur réception : essai de bibliographie. Sous la direction de Pierre Halen et Sylvère Mbondobari. Paris : Sépia, coll. Études littéraires africaines n°7, 2024, 238 p. – ISBN : 979-10-334-0611-2.

Avec la collaboration de : Bénicien Bouchedi Nzouanga, Jessica Magnana, Mélissa Mengue, Kombila Milunda, Raphaël Misère-Kouka, Merveilles Mouloungui, Gaël Ndombi-Sow, Laude Ngadi Maïssa, Fabiola Obame.

L’essai de bibliographie ici rassemblé est le résultat d’un travail collectif mené pendant plusieurs années, principalement dans le cadre du laboratoire « Écritures » de l’Université de Lorraine, par un groupe de jeunes chercheurs. Il vise d’abord à pallier l’absence d’un inventaire étendu, autant que possible vérifié et, enfin, aisément disponible, concernant une littérature « nationale » d’Afrique subsaharienne. Il rend possible une radioscopie objective du corpus des œuvres concernées, mais aussi l’étude de la réception critique qui en a été réalisée, singulièrement universitaire.
Ce répertoire est donc destiné à remplacer les Annuaires des auteurs gabonais. Au-delà du Gabon, il permet de se représenter la morphologie d’un corpus « national » africain dans ses diverses composantes créatives, critiques et éditoriales. En particulier, il permettra de mesurer l’importance respective des œuvres et des travaux publiés au pays ou plutôt en diaspora, dans les secteurs plus ou moins autonomes et plus ou moins légitimes du champ littéraire, donc d’observer comment fonctionne la fabrique d’un classique « national ». Ou, au contraire, de mesurer ce qui se passe en dehors de ce champ, si tant est qu’une œuvre produite en dehors des circuits traditionnels de la diffusion, de la distribution et de la réception, puisse être déclarée « hors champ » littéraire. Les choix concernant les genres littéraires, la langue d’écriture, le lieu et le mode d’édition sont ici autant de variables observables (et quantifiables) : c’est là matière à de nouvelles études de réception.

The bibliography essay gathered here is the result of a collective work carried out over several years, mainly within the framework of the “Écritures” laboratory of the University of Lorraine, by a group of young researchers. Firstly, it aims to compensate for the lack of an extensive, as far as possible verified and, finally, readily available inventory of a “national” literature from sub-Saharan Africa. It makes possible an objective x-ray of the corpus of works concerned, but also the study of the critical reception that has been carried out, particularly academic.  This directory is therefore intended to replace the Directories of Gabonese Authors. Beyond Gabon, it allows us to represent the morphology of an African “national” corpus in its various creative, critical and editorial components. In particular, it will make it possible to measure the respective importance of works published in the country or rather in the diaspora, in the more or less autonomous and more or less legitimate sectors of the literary field, thus to observe how the making of a “national” classic works. Or, on the contrary, to measure what happens outside this field, if indeed a work produced outside the traditional circuits of diffusion, distribution and reception can be declared “outside the literary field”. The choices concerning literary genres, the language of writing, the place and the mode of publication are all observable (and quantifiable) variables: this is the subject of new studies of reception.

Page de l’ouvrage sur le site de l’éditeur : https://www.editions-harmattan.fr/livre-les_litteratures_gabonaises_et_leur_reception_essai_de_bibliographie_pierre_halen_sylvere_mbondobari-9791033406112-78882.html


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (9 janvier 2024). Les littératures gabonaises et leur réception. Carnets de littératures africaines. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vka7