Léopold Sédar Senghor : genèse d’une œuvre

La journée d’étude Léopold Sédar Senghor: genèse d’une œuvre se tiendra le jeudi 27 juin dans la salle des conférences de la BnF-Richelieu à Paris (5, rue Vivienne – 2e arrondissement).

Cette journée s’inscrit dans les travaux collectifs du groupe de recherche international L. S. Senghor (ITEM/UCAD) et développera une approche génétique des textes senghoriens.

La BnF conserve la plus riche collection de manuscrits littéraires de Senghor, mais ce fonds – issu de deux donations – gagne à être mis en relation avec d’autres archives en France, au Sénégal et dans le monde. Encore peu étudiés, ces fonds peuvent changer notre perception de l’œuvre senghorienne, qui mérite une analyse attentive des phénomènes stylistiques, des réseaux intellectuels et de sa réception internationale. La BnF et le groupe de recherche international L. S. Senghor (ITEM/UCAD) invitent les chercheuses et les chercheurs à entrer dans l’atelier des concepts et des textes senghoriens. Qu’est-ce que les manuscrits, les tapuscrits, les versions préoriginales et les correspondances peuvent nous apprendre du processus d’écriture, du style, de la langue et de la pensée de Senghor ?

URL de référence et programme détaillé : https://kouroumanus.hypotheses.org/2889


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editapela (18 juin 2024). Léopold Sédar Senghor : genèse d’une œuvre. Carnets de littératures africaines. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11uel