Tous les articles par editapela

(Re)traduire les classiques africains

Les retraductions à l’épreuve des textualités d’Afrique

Journée d’études

Paris Nanterre, 13 mai 2024

Org. Pierre Leroux, Stefania Cubeddu-Proux, Carole Boidin, Nathalie Carré, Alice Chaudemanche

Programme

09h Accueil / Introduction par l’équipe d’organisation

Les retraductions à l’épreuve des textualités afrophones

09h30 : Elisabeth Beauvallet (Université Paris Nanterre) Les traductions anglaises du Chaka (1925) de Thomas Mofolo : des missions britanniques aux luttes sud-africaines.

10h : Nathalie Carré (INALCO) Le voyage en Russie et en Sibérie de Selim bin Abakari, un texte et ses (re)traductions pris entre « plusieurs originaux ».

10h45 : Pause

Poétiques et politiques de la retraduction des littératures africaines anglophones

11h : Gérard Adzalo (Université Polytechnique Hauts de France) Les différents enjeux liés à la retraduction de Things Fall Apart (1958) de Chinua Achebe.

11h30 : Guillaume Cingal (Université de Tours) From a Crooked Rib (1970) de Nuruddin Farah et ses deux traductions françaises : retraduction ou itinéraires parallèles ?

12.30 : Déjeuner

La retraduction et les tensions dans la langue cible : le cas de l’arabe et de sa diglossie

14h30 : Émilie Picherot (Université de Lille) Les retraductions vers l’arabe d’Orientalism d’Edward Saïd.

15h : Samira Agrade (INALCO) Les retraductions de L’Étranger de Camus en Afrique du Nord.

15h45 : Pause

Retraduction, autotraduction, cotraduction, entre geste individuel et politiques éditoriales

16h : Aurélie Journo (Université Sorbonne Paris Nord) De Wer pa Lawino (Okot p’Bitek) 1969 à The Defense of Lawino (Taban Lo Liyong) : de l’auto-traduction à la retraduction.

16h30 : Antoine Kauffer (IFRA de Nairobi) L’African Writers Series et ses doubles : dérivations, reconfigurations et réappropriations contemporaines du fonds d’une collection mythique.

17H15 : Discussion et conclusions

Oralités francophones : Mady Sanfo

La Journée “Oralités Francophones autour du dramaturge burkinabè Mady Sanfo” se tiendra le jeudi 16 mai, à compter de 9h, à la Cité des Langues Etrangères, du Français et des Francophonies – CLEFF de l’Université Bordeaux Montaigne (arrêt de tram B Montaigne-Montesquieu). Salle 201, entrée libre et pour tout public.

Cette journée, co-organisée par le Département de Français Langue Etrangère (DEFLE – département rattaché à la CLEFF) et le Centre d’Études Linguistiques et littéraires Francophones et Africaines (CELFA/PLURIELLES), s’inscrit dans le cadre de la résidence artistique de Mady Sanfo, qui est soutenu par le Ministère de la culture et accueilli par le MC2a et la Villa Valmont.

Programme journée 16 mai 24 Oralités francophones Mady Sanfo

(Dé)colonialité des savoirs : perspectives féminines

(Dé)colonialité des savoirs : perspectives féminines à travers les aires culturelles

Table ronde proposée par Liliane Hodieb, PLIDAM-INALCO

24 avril, 17h30-19h30

Inscription obligatoire : liliane.hodieb@inalco.fr
PROKOPIOU-Taytu_imperatrice_ethiopie © https://commons.m.wikimedia.org/wiki/File:PROKOPIOU-TAITOY.jpg#mw-jump-to-license‎

Traditionnellement perçu comme une conséquence de la modernité, le colonialisme en tant que modèle de pouvoir, est, du point de vue des études décoloniales, constitutif de celle-ci. Les études décoloniales, tout comme les études postcoloniales et en particulier les subaltern studies (ou études subalternes), proposent une prise en compte de l’histoire en partant d’un lieu d’énonciation différent, celui des sujets dominés (Quiroz, 2019). Prenant sa source dans la colonisation, la subalternité / colonialité est définie comme une forme de domination dépassant aujourd’hui le clivage entre colonisateur et colonisé (L’Heuillet, 2017) et, parce que protéiforme ne saurait être limitée à une situation en particulier. Ici, notre objet est la colonialité du savoir ; celle-ci consiste dans la qualification de la pensée produite dans les colonies ou, plus généralement par les subalternes, comme non-valide.
Cette invalidation, invisibilisation, ou subalternisation, lorsque ces productions émanent de femmes, est double. D’où le titre de l’essai de Gayatri Spivak, l’une des figures de proue des études subalternes, paru en 1985 : Can the subaltern speak ? En effet, selon Spivak, « [s]i, dans le contexte de la production coloniale, les subalternes n’ont pas d’histoire et ne peuvent pas parler, les subalternes en tant que femmes sont encore plus profondément dans l’ombre » (Traduction française de Spivak (1988) : Les Subalternes peuvent-elles parler ?). Dans l’histoire, les voix féminines sont étouffées, leurs rôles passés sous silence. Comment se traduit cette double subalternité à travers l’histoire, les textes, les discours, et dans la transmission du savoir ? À quels enjeux identitaires font-elles face dans une telle position ? Quelles médiations sont possibles en vue d’une « décolonialité féminine » – et non nécessairement féministes – ? Pour débattre de ces questions, un regard transaréal est de mise.

Intervenantes :

  • Christina Alexopoulos de Girard, docteure HDR, PLIDAM-INALCO, SuLiSoM-Université de Strasbourg
  • Capucine Boidin, PU, Université Sorbonne Nouvelle
  • Frosa Bouchereau, PU, INALCO-PLIDAM
  • Naomi Davidson, PU, Université de Chicago (Paris)
  • Kathleen Gyssels, PU, Université d’Anvers

Modératrice : Liliane Hodieb, docteure, INALCO-PLIDAM

URL de référence : https://www.inalco.fr/evenements/decolonialite-des-savoirs-perspectives-feminines-travers-les-aires-culturelles

Zombis, dorlis, soukounyan

Figures mythiques, créatures fantastiques, bestiaire merveilleux de la Caraïbe

Les prochaines rencontres de CARACOL-Observatoire des littératures caribéennes se tiendront les 25 et 26 avril 2024 à Aix en Provence – 29 avenue Robert Schuman, Pôle Multimédia.

L’Assemblée générale de l’association se tiendra pendant ces rencontres, le jeudi 25 avril de 16h à 18h, en mode hybride. Elle est ouverte à toute personne intéressée et permettra de déterminer le sujet des prochaines rencontres 2025, de renouveler ou enrichir les fonctions du bureau et d’établir un bilan et des perspectives pour les autres activités (webinaire, atelier de traduction etc).

L’événement sera également accessible en ligne: demandez le lien de connexion à caracol.olc@gmail.com.

BAT2-PRINT-Programme Zombis

URL de référence : https://caracol.hypotheses.org/865