Archives de catégorie : Actualités des membres

Henri Lopes. Un art du roman démocratique

Anthony Mangeon,

Henri Lopes. Un art du roman démocratique

Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. Plurial, n° 30, 2021

EAN13 : 9782753582279 — 272 p. 

En Occident, l’essor du roman est allé de pair avec celui de la démocratie : mais qu’en est-il en Afrique ? Comment la forme romanesque s’y est-elle liée à cet horizon politique, au point d’en dénoncer les déroutes comme les dérives, de l’ère coloniale aux temps postcoloniaux ? Inversement, quelles poétiques particulières cette exigence démocratique a-t-elle suscitées ? L’oeuvre d’Henri Lopes, écrivain et homme politique congolais de premier plan, peut se lire comme un véritable art du roman démocratique, particulièrement propice au traitement de ces questions. Elle est en effet le récit, sous couvert de fiction, des aventures de la démocratie en Afrique, de ses débuts glorieux à ses déboires récents. Elle est surtout un espace mettant en abyme, à travers toute une série de lieux, de circulations et de supports de diffusion (la presse, le livre imprimé, la radio et le cinéma), la réalité dialogique et parfois polémique qui caractérise ce régime au quotidien. Le roman démocratique est enfin, avec Henri Lopes, un certain art de conter et de mimer, qui privilégie les connivences avec son public et recourt aux modalités complémentaires du récit-confession et de l’enquête, puisant aussi bien aux sources du roman policier qu’à celles du récit ethnographique et du récit de filiation. Le tout au rythme d’une écriture francophone singulière, qui se joue souvent des codes littéraires – au risque de s’assumer parfois plagiaire.

Introduction

Table des matières

Henri Lopes : coups doubles

Sous la direction d’Anthony Mangeon

Paris, Sépia, coll. Etudes littéraires africaines, n°2, 2021

348 p. — EAN13 : 9791033401643.

Durant cinquante ans, Henri Lopes a mené une double carrière, politique et littéraire, de premier plan. Il est aussi devenu l’auteur d’une oeuvre double, d’abord par ses lieux de publication (l’Afrique et la France), ensuite par ses orientations esthétiques, marquées par un certain « réalisme socialiste » puis par une pratique plus autoréflexive de « l’écriture métisse ». Ses romans abondent eux-mêmes en doubles de l’écrivain, en répliques trompeuses et en effets de miroir. Face à ces jeux de dédoublements multiples, le présent ouvrage se veut à son tour un coup double critique, où chacun des huit contributeurs (Ninon Chavoz, Céline Gahungu, Bo-Hyun Kim, Anthony Mangeon, Nicolas Martin-Granel, Catherine Mazauric, Sylvère Mbondobari, Bernard Mouralis) revient à deux reprises aux récits lopésiens, de Tribaliques (1971) à Il est déjà demain (2018). Aux analyses de l’oeuvre dans son ensemble (« coups de filet ») succèdent ainsi des lectures de détail, qui s’attachent à des figures récurrentes (« coups de projecteur ») ou à un roman en particulier (« coups de sonde »). L’ouvrage se conclut sur l’étude des « coups de maître », qui font d’ores et déjà d’Henri Lopes un « classique africain ».

Lire l’introduction…

Voir le livre sur le site de l’éditeur…

Les univers d’André et Simone Schwarz-Bart

Les Journées d’étude sur Simone et André Schwarz-Bart auront lieu à Lausanne (Unil) les 30 septembre et 1er octobre prochains :

Les univers d’André et Simone Schwarz-Bart – Sources et traces dans les textes et les avant-textes

Université de Lausanne – Château de Dorigny

Organisation

  • Anaïs Stampfli, Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures et Section de français, Université de Lausanne
  • Éléonore Devevey, Département de langue et de littérature françaises modernes, Université de Genève
  • Jean-Pierre Orban et Claire Riffard, ITEM (CNRS/ENS-PSL)

avec le soutien de la fondation Jan Michalski.

JE_Schwarz-Bart-programme_juin

Simone et André Schwarz-Bart: nouvelles approches de l’oeuvre

Parution du numéro 16 de la revue en ligne Continents manuscrits

consacré à Simone et André Schwarz-Bart, numéro coordonné par Jean-Pierre Orban. 

L’équipe de rédaction de la revue a choisi d’ouvrir le numéro sur un hommage à Daniel Delas, Daniel Delas, passage(s), avec ses mots.

Daniel Delas a co-créé la revue Continents manuscrits et l’équipe Manuscrits francophones à l’Institut des textes et manuscrits modernes. Il nous a quittés dimanche soir. La rédaction a tenu à rappeler sa présence éclairée et amicale à ses côtés en proposant une sélection d’extraits de ses textes.

Consulter le sommaire et lire le numéro

Zones à dire. Pour une écopoétique transculturelle

Dossier « Zones à dire. Pour une écopoétique transculturelle »

: Collectif ZoneZadir (dir.)

: Littérature, vol. 201, n°1

: mars 2021
EAN :
9782200933715
: https://www.revues.armand-colin.com/lettres-langues/litterature/litterature-no201-12021

Littérature, vol. 201, n°1, mars 2021 – dossier « Zones à dire. Pour une écopoétique transculturelle », dirigé par le collectif ZoneZadir (https://zonezadir.hypotheses.org/)

Sommaire

Littérature a cinquante ans
Martin Mégevand

Pour une écopoétique transculturelle. Introduction
Collectif ZoneZadir

Des communs à l’en-commun. Quelle écopoétique ?
Rémi Astruc, Émeline Baudet

Voix, oralités. Vers une échopoétique transculturelle
Anne-Laure Bonvalot, Héloïse Brézillon, Inès Cazalas, Sylvie Decaux, Marie Lorin, Myriam Suchet

Écopoétiques décoloniales
Pierre Boizette, Xavier Garnier, Alice Lefilleul, Silvia Riva

Jardins créoles, diasporas et sorcières. Lectures de l’écoféminisme caribéen
Natacha D’Orlando, Tina Harpin

Pour une approche multiscalaire des lieux dévastés. Décharge, île, ligne d’aridité
Chloé Chaudet, Claire Gallien, Lucie Taïeb

Enjeux éthiques de l’écopoétique. Lectures collectives de Pierre Bergounioux, Édouard Glissant, Nancy Huston, Sony Labou Tansi et Jules Verne
Ninon Chavoz, Alice Desquilbet, Kevin Even, Charlotte Laure, Marie Vigy

Résumés consultables sur le site de l’éditeur : https://www.revues.armand-colin.com/lettres-langues/litterature/litterature-no201-12021

Et à lire [abonnés] sur Cairn : https://www.cairn.info/revue-litterature-2021-1.htm

Figurer le terroriste

Figurer le terroriste.
La littérature au défi

Elara Bertho, Catherine Brun, Xavier Garnier (dir.)

Karthala, coll. Lettres du Sud

ISBN : 9782811127831
Nombre de pages : 240
Date de publication : 18/03/2021
Prix : 25€

Comment la littérature figure-t-elle les terroristes ? L’ère du terrorisme global dans laquelle nous sommes entrés a mis en scène de redoutables figures publiques dont le potentiel de fascination reste à interroger.
On pourrait multiplier les exemples d’auteurs issus aussi bien de ce qu’Achille Mbembe appelle la postcolonie que des anciennes puissances coloniales, posant directement la question du terrorisme dans leurs œuvres. Comment interroger la figure du terroriste dans l’histoire coloniale et postcoloniale ? Quels usages sont faits d’une telle figure ? Pour servir quels états d’urgence ? Comment traite-t-on cette menace absolue, potentiellement dissimulée sous les traits du colonisé ou du migrant, depuis les conquêtes coloniales jusqu’à nos jours ? Le fait-on de la même façon ici et là ?
Parce que la controverse, notamment juridique, sur la définition du terrorisme reste ouverte, et que l’accusation de terrorisme est toujours réversible, la question des modalités de figuration du terroriste est importante. La lecture des textes littéraires est susceptible de nous aider à comprendre ces processus, qui semblent échapper aux définitions traditionnelles du personnage.

Elara Bertho est chargée de recherches au CNRS au sein du laboratoire LAM (Les Afriques dans le Monde, UMR 5115 CNRS-Sciences Po Bordeaux). Ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée de lettres modernes, elle est docteure de l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.
Catherine Brun est professeur à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l’UMR THALIM. Ses travaux portent principalement sur les rapports de la littérature et du politique (guerre d’Algérie, littérature algérienne de langue française, écriture et mémoire des terrorismes) et sur le théâtre contemporain.
Xavier Garnier enseigne les littératures francophones à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Ses recherches portent sur l’évolution des formes narratives dans le roman africain de l’époque coloniale à nos jours.

Table des matières à consulter sur la page de l’éditeur.

Mieux connaître le «tableau qui fait dialoguer les cultures», l’œuvre de Hassan Musa illustrant la couverture de l’ouvrage : http://www.pascalpolar.be/site/oeuvresview.php?no_inv=musa-01-62.

Lire l’introduction de l’ouvrage.

Hybridations et tensions narratives

Hybridations et tensions narratives au Maghreb et en Afrique subsaharienne. Lectures croisées II

Edited By Daniel Delas, Khalid Zekri and Anne Begenat-Neuschäfer

Berne, Peter Lang, coll. Sprachen – Literaturen – Kulturen

Les littératures du Maghreb et d’Afrique subsaharienne constituent un espace symbolique où se déploie le processus d’hybridation et de traduction culturelle. Ce qui se constate dans ces littératures d’Afrique de langue française et portugaise, c’est un travail de disponibilité que l’écrivain opère à l’intérieur de son univers fictionnel en accueillant de nouvelles possibilités d’existence. En résultent d’intéressantes tensions narratives, variant d’un contexte l’autre, et qui sont analysées dans ce volume qui réunit les travaux présentés lors du colloque « Hybridations et tensions narratives au Maghreb et en Afrique subsaharienne » à Cerisy-la-Salle.

Table des matières

Page sur le site de l’éditeur : https://www.peterlang.com/view/title/61974