Archives de catégorie : Actualités des membres

Ecotones #7 Reconfiguring, Repurposing the City: Urban ecotones in the Global South

After conferences at Université Paul-Valéry Montpellier 3, Université de Poitiers and Université de La Réunion (France, 2015, 2016 and 2018), at the Centre for the Study of Social Sciences of Calcutta (Kolkata, India, 2018), Manhattanville College (NY, USA, 2019) and Concordia University (Montreal, Canada, 2019), this international scientific event at the University of Cape Town (UCT), South Africa, will be the 7th round of this conference cycle.

Site et programme du colloque

Parution : René Maran

Parution du numéro de la revue Continents manuscrits consacré à René Maran

Agence Meurisse. Disponible sur Gallica

URL de référence : https://journals.openedition.org/coma/6969

Genèses

Parages littéraires de René Maran. Documents commentés

Nouveaux regards

Varia

Griffonner / Respirer

Un nouveau recueil poétique de Bernard Mouralis

Griffonner/Respirer regroupe des poèmes en vers et en prose écrits au cours des années 2020 et 2021. L’ensemble continue de graviter autour de la question de la Voix. Cette fois, cependant, il ne s’agit plus de dire les effets d’une voix décalée, comme dans Voix off suivi de ABC, paru en 2020, mais de cerner ce que peut dire une voix perturbée par un corps qui, depuis bien des années déjà, n’en fait qu’à sa tête. Écrits dans le vert et la lumière de la garrigue du sud de la Drôme, ces poèmes disent également une aventure intellectuelle et poétique que l’auteur résume par le mot architecture, « si beau dans sa simple volonté de dire, quelquefois contre toute probabilité, qu’il faut rester et résister ».

Bernard Mouralis est professeur émérite de l’université de Cergy-Pontoise. Il a enseigné auparavant à l’université de Lille III ainsi que dans plusieurs universités africaines (Abidjan, Lomé, Cotonou).

Griffonner Couverture

  • Date de publication : 11 octobre 2021
  • Broché – format : 13,5 x 21,5 cm • 78 pages
  • ISBN : 978-2-343-24414-3
  • EAN13 : 9782343244143
  • EAN PDF : 9782140192272
  • (Imprimé en France)

Page chez l’éditeur.

Manifestes littéraires et artistiques d’Afrique francophone subsaharienne

Les manifestes littéraires et artistiques d’Afrique francophone subsaharienne : formes et enjeux

Numéro spécial de French Studies in Southern Africa (FSSA, 51.1 – 2021)

Sous la direction de Laude Ngadi Maïssa, Markus Arnold, Bernard De Meyer & Emmanuel Mbégane Ndour

Ce numéro spécial examine les dynamiques manifestaires et programmatiques dans l’espace littéraire francophone africain dans la suite des débats politico-culturels autour de la Négritude. Les contributions portent sur des phénomènes de créolisation et d’afrotopie, abordent le genre manifestaire sous le prisme des positions esthétiques, examinent les postures engagées qui révèlent l’ethos de l’« écrivain-manifeste », s’intéressent aux procédés intertextuels qui inscrivent des auteurs africains dans la continuité de leurs pairs français. De plus, l’étude des régimes inédits à travers lesquels les manifestes se présentent aujourd’hui revient à voir comment le critère temporel autorise une lecture contemporaine qui réhabilite des textes littéraires occultés. Quelle est la place qu’occupent les festivals panafricains dans la pensée et le discours patrimonial anticolonialiste ? Par quelles dynamiques conceptuelles les notions d’intersectionnalité et d’empowerment rendent-elles possible l’émergence d’un féminisme afropéen et décolonial ? Comment l’introduction et la mise en scène de nouvelles épistémès contribuent-elles à restituer le sujet africain dans notre contemporanéité postcoloniale ? Ce sont autant de questions qui préoccupent les auteurs de ce numéro et illustrent l’actualité des interrogations autour du manifeste. Une section de comptes rendus ressemble une variété de textes manifestaires et programmatiques sur des problématiques afropéennes ainsi que sur des réflexions fondatrices d’une épistémologie décoloniale des « Suds » africain et caribéen.

Henri Lopes. Un art du roman démocratique

Anthony Mangeon,

Henri Lopes. Un art du roman démocratique

Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. Plurial, n° 30, 2021

EAN13 : 9782753582279 — 272 p. 

En Occident, l’essor du roman est allé de pair avec celui de la démocratie : mais qu’en est-il en Afrique ? Comment la forme romanesque s’y est-elle liée à cet horizon politique, au point d’en dénoncer les déroutes comme les dérives, de l’ère coloniale aux temps postcoloniaux ? Inversement, quelles poétiques particulières cette exigence démocratique a-t-elle suscitées ? L’oeuvre d’Henri Lopes, écrivain et homme politique congolais de premier plan, peut se lire comme un véritable art du roman démocratique, particulièrement propice au traitement de ces questions. Elle est en effet le récit, sous couvert de fiction, des aventures de la démocratie en Afrique, de ses débuts glorieux à ses déboires récents. Elle est surtout un espace mettant en abyme, à travers toute une série de lieux, de circulations et de supports de diffusion (la presse, le livre imprimé, la radio et le cinéma), la réalité dialogique et parfois polémique qui caractérise ce régime au quotidien. Le roman démocratique est enfin, avec Henri Lopes, un certain art de conter et de mimer, qui privilégie les connivences avec son public et recourt aux modalités complémentaires du récit-confession et de l’enquête, puisant aussi bien aux sources du roman policier qu’à celles du récit ethnographique et du récit de filiation. Le tout au rythme d’une écriture francophone singulière, qui se joue souvent des codes littéraires – au risque de s’assumer parfois plagiaire.

Introduction

Table des matières

Henri Lopes : coups doubles

Sous la direction d’Anthony Mangeon

Paris, Sépia, coll. Etudes littéraires africaines, n°2, 2021

348 p. — EAN13 : 9791033401643.

Durant cinquante ans, Henri Lopes a mené une double carrière, politique et littéraire, de premier plan. Il est aussi devenu l’auteur d’une oeuvre double, d’abord par ses lieux de publication (l’Afrique et la France), ensuite par ses orientations esthétiques, marquées par un certain « réalisme socialiste » puis par une pratique plus autoréflexive de « l’écriture métisse ». Ses romans abondent eux-mêmes en doubles de l’écrivain, en répliques trompeuses et en effets de miroir. Face à ces jeux de dédoublements multiples, le présent ouvrage se veut à son tour un coup double critique, où chacun des huit contributeurs (Ninon Chavoz, Céline Gahungu, Bo-Hyun Kim, Anthony Mangeon, Nicolas Martin-Granel, Catherine Mazauric, Sylvère Mbondobari, Bernard Mouralis) revient à deux reprises aux récits lopésiens, de Tribaliques (1971) à Il est déjà demain (2018). Aux analyses de l’oeuvre dans son ensemble (« coups de filet ») succèdent ainsi des lectures de détail, qui s’attachent à des figures récurrentes (« coups de projecteur ») ou à un roman en particulier (« coups de sonde »). L’ouvrage se conclut sur l’étude des « coups de maître », qui font d’ores et déjà d’Henri Lopes un « classique africain ».

Lire l’introduction…

Voir le livre sur le site de l’éditeur…