Archives de catégorie : News / Actualités

Construction mémorielle et imaginaire des sociétés contemporaines

Cette journée d’étude organisée par les universités de Metz (Écritures UR 3943), Paris 3 (THALIM UMR 7172) et Strasbourg (Configurations Littéraires UR 1337) envisage une réflexion sur le thème de la “Construction mémorielle et les imaginaires des sociétés contemporaines africaines”. Elle vise à favoriser la rencontre et le dialogue des doctorant.e.s en francophonie qui auront l’occasion de présenter leurs travaux et d’échanger avec leurs pairs à partir de cette thématique centrale.

Journée d’études du 030622

URL de référence : http://ecritures.univ-lorraine.fr/manifestations/journees-detudes-doctorales/jed-construction-memorielle-et-imaginaire-des-societes

Out of Africas: Epic, Migration and Translation

Zoom Meeting

About the speakers:

Sylvie Kandé is the chair of the department of comparative humanities at SUNY OLD WESTBURY. She is the author of three collections of poetry published by Gallimard. Her first collection, Lagon, lagunes. Tableau de Mémoire (Gallimard, 2000), was postfaced by Edouard Glissant, while her second, La quête infinie de l’autre rive : épopée en trois chants (Gallimard, 2011), a finalist for the Mahogany Prize and the Prix des Découvreurs, received the 2017 Prix Lucienne Gracia-Vincent. Gestuaire (Gallimard/nrf, 2016), finalist for the Prix Ethiophile and the Prix Kowalski des lycéens, received the 2017 Prix Louise Labé.
Alexander Dickow is an associate professor of French at Virginia Tech. He writes in French and English and is a literary scholar and translator. His poetic works include Caramboles (Argol Editions, 2008) and Appetites (MadHat Press, 2018). Le Premier Souper, his debut novel, published by La Volte Editions in 2021, proved to be a huge success with literary critics.​

Poétiques caribéennes : voies/x, esthétiques, imaginaires

Prolongation de l’appel à communication pour le

Colloque de CARACOL

(Observatoire des littératures caribéennes)

Poétiques caribéennes : voies/x, esthétiques, imaginaires

jusqu’au 21 février 2022.

Ce colloque  se tiendra en ligne le 06 et 07 mai 2022, en association avec le Yesu Persaud Centre for Caribbean Studies (University of Warwick). 

Migrer d’une langue à l’autre ?

Migrer d’une langue à l’autre ?

Présence des langues africaines en France

Mercredi 8 décembre 2021 de 10h à 18h

Musée national de l’histoire de l’immigration

Paris, Porte Dorée

Cette journée met l’accent sur la présence en France des langues africaines, notamment dans le domaine culturel. Des personnalités issues de domaines divers viendront dialoguer et réfléchir aux pratiques liées à ces langues, à leur place sur les scènes culturelles et artistiques contemporaines et à leur hybridation avec le français.

Programme de la journée

10h : Accueil par Pap Ndiaye, Directeur général de l’EPPPD

10h10 – 10h30 : Séance d’ouverture sur les enjeux liés à la présence des langues africaines en France

  • Paul de Sinety, DGLFLF,
  • Laurent Roturier, DRAC Ile-de-France,
  • Nivine Khaled, Directrice de la Langue française et de la Diversité des Cultures francophones à l’OIF. 

10h30 – 12h30 : Les langues africaines entre pratiques et représentations

  • Alexandrine Barontini, Inalco,
  • Fabienne Leconte, sociolinguiste, université de Rouen-Normandie,  
  • Manon Reynaud, association Causons,
  • Nabil Wakim, journaliste au Monde,
  • Anne Zribi Hertz, grammairienne.

14h – 15h30 : Des expressions artistiques en toutes langues : théâtre et musique

  • Hassane Kassi Kouyaté, directeur du « Festival Les Francophonies » et Zébrures d’automne (sous réserve),
  • François Bensignor, journaliste spécialisé dans les musiques du monde,
  • Naïma Huber-Yahi, directrice-adjointe du Festival Villes des musiques du monde,
  • Manoute Seri, directeur de L’Afrique Festival à Strasbourg.
  • Dominique Caubet, Inalco

16h – 17h : La part des mots de l’Afrique – les Glossaires de l’administration française et le Dictionnaire des francophones

  • Danièle Wozny, Maison de la sagesse
  • Mona Laroussi, directrice de l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation à Dakar.

17h – 18h : Vitalité de la littérature africaine en France

  • Abigail Assor, (Aussi riche que le roi, Gallimard, 2021),
  • Souleymane Bachir Diagne, professeur de philosophie et de littérature à l’université Columbia de New York,
  • Souleyman Diamanka, (Habitant de nulle part, originaire de partout, Editions Points, 2021)
  • Mohamed Mbougar Sarr, écrivain lauréat 2021 du prix Goncourt pour La plus secrète mémoire des hommes, Philippe Rey/Jimsaan (sous réserve).

En direct depuis le Musée : émission « De vive(s) voix » avec Pascal Paradou (Radio France International)

URL de référence : https://www.histoire-immigration.fr/agenda/2021-11/migrer-d-une-langue-l-autre

Des Maliennes en résistance

Jeudi du Genre : « Des Maliennes en résistance : écrits et musiques »

Jeudi 2 décembre 2021, 17h-19h

Aix-Marseille Université, ALLSH, site Schuman,
Maison de la recherche
Salle de colloque 2, Pôle Multimédia

avec Cheryl Toman

La Pr. Cheryl TOMAN est en accueil au CIELAM (Aix Marseille Université, ALLSH) dans le cadre de la Chaire 2021 de l’Institut du Genre.

Discutante : Catherine ATLAN (UMR 8171 IMAf), spécialiste de l’histoire de l’Afrique
Modération : Susanne Böhmisch (UR 4236 ÉCHANGES, responsable des Jeudis du genre AMU) et Catherine Mazauric (UR 4235 CIELAM)

Impossible de connaître la littérature et la musique maliennes sans les contributions des femmes. Leurs textes et chansons dénoncent toutes formes de violences faites aux femmes tout en soulignant qu’hommes et femmes vivent différemment les conflits et les violences associées. Avec un répertoire anti-guerre et anti-violence pour unifier tous les Maliens, ces créatrices transmettent un message fort en soutien aux victimes de violences sexuelles, défendent les droits des femmes, critiquent leurs sociétés, réclament de véritables changements.

Projet de recherche de Cheryl Toman : La philosophe Tanella Boni analyse la violence contre la femme africaine en identifiant de multiples responsables : le colonialisme, la tradition, l’homme, et parfois la femme elle-même. Au Mali, l’écriture féminine et le genre musical du Wassoulou (région Sud-ouest du pays) sont les outils que certaines Maliennes non-initiées utilisent pour s’exprimer contre les injustices qu’elles subissent. Le livre que Cheryl Toman prépare actuellement est une étude comparée de la littérature féminine et du Wassoulou sound au Mali. Le projet de recherches en cours, extrait de chapitres de l’ouvrage, se concentre sur des textes et des paroles des chansons Wassoulou qui abordent le sujet des conflits politiques et des attentats au Mali.