Archives de catégorie : Billets

Le campus sous toutes ses formes

Journal of African Cultural Studies, Volume 36, Issue 2 (2024)

Nous sommes ravis d’annoncer la publication d’un numéro spécial, entièrement bilingue (Fr-Ang), de la revue Journal of African Cultural Studies qui porte sur les expressions et les vies créatives des campus universitaires à Dakar, Abidjan, Abomey-Calavi et Yaoundé. Il est disponible ici : https://www.tandfonline.com/toc/cjac20/36/2.

Les articles de ce numéro spécial abordent un éventail de thèmes connexes : la liberté et la censure académiques, le harcèlement sexuel, et les temporalités panafricaines et décoloniales. Ils examinent la capacité qu’a l’art (visuel, littéraire, performatif, filmique) de donner une forme imaginative, et parfois transformatrice, à de telles réalités.

René Maran. Entre poétique du sujet et discours colonial

Buata B. Malela. René Maran. Entre poétique du sujet et discours colonial

Préface de Christophe Premat.
Paris, Hermann, coll. “Savoir lettres”, 29 mai 2024, 424p. 

EAN : 9791037038616

Présentation

Être écrivain français durant l’ère coloniale s’insère dans l’ordre social et le questionnement du sujet. Le parcours, la poésie, les fictions et essais de René Maran en témoignent. Son discours sur l’intériorité fait état de la désillusion ontologique qui, à partir de la Belle Époque, donne à voir une manière d’être poète-écrivain. Ce dernier constitue l’authenticité en mantra esthétique et politique à même de se formaliser dans des combustions affectives.
Son discours sur l’extériorité problématise le souci de la vérité et de la sincérité à travers l’esthétique vériste. Celle-ci aide à l’examen de sa représentation de l’écosystème et de la géoculture coloniales. Comment cette double part, intérieure et extérieure, se ­figure-t-elle dans sa posture d’écrivain français, dans sa ­poétique du sujet et son discours colonial, tout en participant à la bibliothèque coloniale ?
C’est cette question qui, dans ce livre, commande l’approche relationnelle de l’interprétation de ­l’ensemble de l’œuvre de René Maran en fonction de son contexte ­d’énonciation.

Buata B. Malela est professeur de littératures francophones à l’Université de Mayotte. Ses recherches portent sur les discours littéraires francophones (Afrique, Antilles, océan Indien), sur la sociologie de la littérature et sur la pop musique urbaine contemporaine.

Page sur le site de l’éditeur : https://www.editions-hermann.fr/livre/rene-maran-buata-b-malela

Consulter la table des matières et la préface sur Fabula : https://www.fabula.org/actualites/120920/buata-b-malela-dir-rene-maran-entre-poetique-du-sujet-et-discours-colonial.html

Echange littéraire avec Hemley Boum

Le vendredi 19 avril, la Chaire d’excellence DiANA T. aura le plaisir de recevoir à la Maison des Suds, la romancière Hemley Boum pour un échange autour de son dernier livre “Le rêve du pêcheur”.

Vendredi 19 avril à 14h30, sur le campus de l’Université Bordeaux Montaigne (Amphithéâtre de la Maison des Suds, Domaine Universitaire, 19, Esplanade des Antilles, Pessac) – [évènement gratuit, entrée libre]

Après plusieurs interventions de chercheurs autour des questions d’identités et d’interculturalités (enregistrements complets disponibles sur la playlist DiANA T de la chaîne YouTube @UBmontaigne), la Chaire Diasporas Africaines en Nouvelle-Aquitaine & Transculturalité (DiANA T.) a le plaisir de recevoir la romancière Hemley Boum pour un échange autour de son dernier livre Le rêve du pêcheur paru en janvier aux éditions Gallimard et qui traite de rêves, de transmissions, et d’exils.

Hemley Boum est une romancière camerounaise d’expression française résidant actuellement en région parisienne. Elle est l’auteure de cinq romans dont plusieurs ont été primés (prix Ahmadou Kourouma en 2020 pour Les jours viennent et passent).
Le Rêve du pêcheur interroge la question des pertes de repères et des déracinements pluriels, des quêtes d’ailleurs, identitaires ou géographiques, de Campo (Cameroun) à Paris en passant par Yaoundé, subis par trois générations d’une même famille camerounaise alors que leur environnement se trouve soudain bouleversé.

Les échanges seront introduits par Sylvère Mbondobari, professeur de littérature francophone à l’Université Bordeaux Montaigne et titulaire de la Chaire DiANA T. Ils se clôtureront autour d’un goûter convivial en présence de l’auteure.

240419_affiche Hemley Boum

Un brunch littéraire et musical au ChapitÔ de Bègles suivra, samedi 20 avril à 11h30. Plus d’infos sur le site de l’IdAf.

Langages et imaginaires d’Ousmane Sembène

Présence francophone n°100 (2023)

Parution du n°100 (2023) de la revue Présence Francophone consacré aux « Langages et imaginaires d’Ousmane Sembène ». Codirigé par Mbaye Diouf et Edoardo Cagnan, le volume est produit en hommage au centenaire de la naissance de l’écrivain et cinéaste sénégalais et fait le bilan critique d’une œuvre multiforme et pionnière, marquée par la trajectoire sociale atypique d’une figure tout aussi atypique des lettres et du cinéma panafricain. 
 
Le volume compte les importantes contributions de Gabrielle Chomentowsky, Gesine Drews-Sylla, Louis Ndong, Claude Forest, Pierre Ndemby Mamfoumby, Assane Ndiaye, Léthicia Obono Ngou-Milama, Abdoulaye Sall, Florence Leca Mercier, Mbaye Diouf, Bocar Aly Pam, Carina Yervasi et Edoardo Cagnan.
 
Pour se le procurer, s’adresser à Jean Ouedraogo (ojean [chez] holycross.edu) ou à Mbaye Diouf (mbaye.diouf [chez] mcgill.ca).
 

Séminaire Senghor 2024/1

La prochaine séance du séminaire Senghor se déroulera en visioconférence ce jeudi 11 janvier 2024 à partir de 15h GMT (16h Paris).

Le lien pour suivre la séance en visioconférence peut être demandé auprès des coordinateurs Sébastien Heiniger et Alioune Diaw : (senghor.item.ucad@gmail.com).

Jehanne Denogent (Université de Cape Town), « Publier les arts verbaux africains. Junod, Cendrars, Senghor : enjeux d’une mise en circulation »

Cette communication souhaite s’intéresser au geste de publication d’arts verbaux africains en mettant en regard trois perspectives : celle de missionnaires ayant transcrit des récits oraux dans une visée scientifique ou pédagogique, celle d’un écrivain d’avant-garde, qui s’y intéresse d’un point de vue poétique et enfin celle de Senghor traducteur.

Jehanne Denogent est docteure de l’Université de Lausanne (Suisse) où elle a consacré sa thèse au primitivisme littéraire. Ses recherches portent plus largement sur les phénomènes de circulations culturelles. Elle a publié plusieurs articles sur l’œuvre de Blaise Cendrars, de Tristan Tzara ou sur la littérature francophone africaine. Depuis 2023, elle effectue un postdoctorat à l’Université de Cape Town (Afrique du Sud).

Abdoulaye Sall (UCAD), « Entre beauté, perfection, difformité et meurtrissures, les représentations du corps chez Léopold Sédar Senghor »

Il s’agit, pour nous, de voir, lire, déchiffrer les multiples inscriptions de la beauté, de la perfection, de l’histoire, de la difformité, des meurtrissures, de la vie, du deuil sur le corps dans la poésie de Senghor.

Abdoulaye Sall est enseignant-chercheur en littérature africaine écrite au Département de Lettres Modernes de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Ses recherches portent essentiellement sur les œuvres littéraires et cinématographiques de Sembène Ousmane, le corps et l’intermédialité. Parmi ses publications récentes figurent : « Rencontre avec « cette Afrique méridionale de la France » dans Le Docker noir de Sembène Ousmane », The Journal of African and Postcolonial Studies, Issue Number 2, Migration, Literature and Society, The Laboratory of African and Postcolonial Studies, ARCIV, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal, juillet 2020, p. 255-269 et « De l’expression intermédiale dans L’Automobile de Moustapha Kâ », Terroir des mots, territoire des langues.Mélanges offerts au Professeur Diamé Signaté, Revue Sénégalaise de Langues et de Littérature, Nouvelle série, n° 15, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, 2021, p. 305-313.

URL de référence : https://kouroumanus.hypotheses.org/2773

Masculinité/s (HYBRIDA 7)

HYBRIDA. Revue scientifique sur les hybridations culturelles et les identités migrantes

Université de Valence / Espagne

N° 7: MASCULINITÉ/S

Le septième numéro d’HYBRIDA témoigne clairement du processus d’internationalisation qui est à la base de la création de la revue. Nous proposons huit articles de recherche, un texte de création et un compte-rendu venant d’Afrique (Côte d’Ivoire, Guinée et Tunisie), des Amériques (Brésil, Canada (Québec) et États-Unis) et d’Europe (Espagne, France et Roumanie). Le Dossier MASCULINITÉ/S, coordonné magistralement par Ralph Heyndels de l’Université de Miami, est composé de quatre articles qui abordent les œuvres des écrivains Abdellah Taïa, Daniel Van Oosterwyck et Paul B. Preciado ; du dramaturge Roland Topor et des cinéastes Nabil Ayouch, José Juan Bigas Luna et Nelly Kaplan. La section Mosaïque présente quatre articles qui adoptent des perspectives des études comparatistes, écopoétiques, de genre, postcoloniales et subalternes pour analyser les œuvres d’écrivain·e·s de tout horizon : Jean-Marie Adiaffi, Aïssatou Diamanka-Besland, Mohamed Alioum Fantouré, Flore Hazoumé, Abdelaziz Kacem et María Reimóndez. Dans la section Traces, nous publions un texte inédit de l’écrivaine québécoise Monique Proulx qui réfléchit sur son propre processus d’écriture. Dans la section Éventail, nous présentons un compte-rendu sur un volume collectif consacré à l’œuvre de Mohammed Dib.

Le polar francophone

ou la pensée d’une dynamique hybride

Interculturel Francophonies  (n° 44, 2023) coordonné par Adama Togola

Sommaire

  • Adama Togola, Le polar francophone ou la pensée d’une dynamique hybride : présentation
  • Émeline Pierre, Les préoccupations écologiques du polar de la Caraïbe francophone
  • Sylvère Mbondobari, Versions et variations du roman policier francophone: configurations ethnologiques dans l’œuvre de Moussa Konaté
  • Adama Togola, Tension générique et jeu de piste littéraire dans 90 jours avec Vandel d’Awa Tamboura
  • Yves Chemla, Janis Otsiemi: dire le politique dans le polar
  • Kodjo Attikpoé, Formes et enjeux du polar pour la jeunesse en Afrique francophone
  • Bouchra El Alaoui, Le jeu de dédoublement dans L’inspecteur Ali de Driss Chraïbi
  • Saadia Dahbi, L’inspecteur Ali de Driss Chraïbi: un San-Antonio aux couleurs du pays
  • Aziza Benzid, La part du mort de Yasmina Khadra: désir d’enquête ou de mémoire?
  • Yves Chemla, Du dingue au vertueux: changement de récit chez Yasmina Khadra