Archives de catégorie : La revue

(Re)lire les féminismes noirs

Présentation du numéro des Etudes Littéraires Africaines  51 : “(Re)lire les féminismes noirs” Claudine Raynaud et Tina Harpin dir., 2021

EMMA, axe 3 « faire commun », Université Paul-Valéry Montpellier 3

Mardi 7 juin 2022 à 18h en format hybride : en salle 126 sur le campus Saint-Charles 1 (U. Paul-Valéry Montpellier 3) et en visioconférence*

Séminaire animé par 

  • Tina Harpin, Maîtresse de conférence en littérature comparée, Université de Guyane, MINEA, chercheuse associée au laboratoire ITEM/CNRS
  • Claudine Raynaud, Professeur émérite en études américaines, EMMA, ITEM/CNRS

Ce dossier propose de relire des auteures de l’Amérique et de l’Afrique associées au féminisme noir, compris comme mobilisation et comme conscience féministe des femmes noires. La première partie du dossier, dédiée à Angela Davis et à Audre Lorde, se concentre sur l’apport de ces deux penseuses et écrivaines des États-Unis, terre de naissance proclamée du « Black Feminism » par-delà les frontières chronologiques strictes de la « deuxième vague » féministe (1960-1980). La deuxième partie s’attache à deux autres voix pionnières, celles des féminismes africains francophones et anglophones, également de la « seconde vague » : Awa Thiam et Flora Nwapa, dont l’influence durable est commentée. La dernière partie du dossier aborde Roxane Gay, Joan Morgan, Djamila Ribeiro et Chimamanda Ngozi Adichie, quatre auteures « phares » de la « troisième vague » des féminismes noirs africains américains, afro-brésiliens et africains dans un monde globalisé où paraissent s’opposer un féminisme noir radical et un féminisme plus ironique qui joue avec les codes de la culture pop.
Ce choix d’auteures d’Afrique et d’Amérique met ainsi à distance la notion de « féminisme noir » pour en saisir les diverses modalités et l’urgence, passée et présente, à l’heure de débats internationaux grandissants sur l’actualité du féminisme et de l’antiracisme face aux violences faites aux femmes et face aux meurtres dont les Noirs sont toujours victimes. Contre un fétichisme de la théorie, nous suggérons, à la façon de Barbara Christian, l’exploration d’une bibliothèque féminine et féministe noire éclectique et puissante, inspiratrice de nouvelles lectures de la réalité et de nouveaux possibles. La (re)lecture comme activité critique est donc au cœur de cette esquisse transatlantique d’une bibliothèque féministe noire et d’une galerie (quasi infinie) de figures pensantes et militantes entre Afrique et Amériques noires.

*Pour obtenir le lien et les codes de visioconférence, écrire à Marc.Lenormand@univ-montp3.fr

De la Chinafrique. Ela 52 (2021)

Dossier : De la Chinafrique

Textes réunis par Ninon Chavoz, Pierre Leroux et Florence Paravy

  • Introduction (Ninon Chavoz)
  • Qui a peur de la Chinafrique ? « The Road Workers of Chalbi » de Dalle Abraham et « The Sale » de Tendai Huchu (Mingqing Yuan et Ninon Chavoz)
  • Sortir de la névrose coloniale avec Khadi Hane, Koffi Kwahulé et des figures de serial killers (Abdoulaye Imorou)
  • L’acrobatie ténébreuse de Confucius : lectures « intégrées » de Dai Sijie et de Paul Kawczak (Ninon Chavoz)
  • Fantasmagories : Henri Lopes et la Chine (Céline Gahungu)
  • « An eternal sea unites our people » : la Chinafrique par l’océan dans The Dragonfly Sea d’Yvonne Adhiambo Owuor (Aurélie Journo)
  • Héritages africains du « petit dragon » : réappropriations et réinterprétations du cinéma d’action hongkongais (Pierre Leroux)
  • De la matière et des trous : l’envers du décor de la coopération sino-congolaise contemporaine (Alice Desquilbet)

À propos de…

L’art contemporain africain : derniers inventaires

  • Huit trucs pour ne pas définir l’art contemporain africain : à partir de l’anthologie de textes rassemblés par Cédric Vincent (Ninon Chavoz)
  • Revue noire rediviva : à partir de l’anthologie Histoire, histoires (Anthony Mangeon)
  • Déambuler dans une « ville performance » : à partir du catalogue Kinshasa chroniques (Alice Desquilbet et Nicolas Martin-Granel)

Varias

  • À propos de l’intertexte biblique dans L’Œil le plus bleu de Toni Morrison et Les Aubes écarlates de Léonora Miano (Céline Élisa Ngo Mode)
  • Écriture grotesque et ambivalence de l’imaginaire de la crise dans Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez de Sony Labou Tansi et Za de Raharimanana (Marion Ott)
  • Les voix spectrales de Toussaint Louverture : pour une relecture de l’histoire dans les romans de Fabienne Pasquet et de Jean-Claude Fignolé (Léa Dumetier)

Comptes rendus

ELA_52_1-3

 

(Re)lire les féminismes noirs. ELA 51 (2021)

(Re)lire les féminismes noirs

Textes réunis par Tina Harpin et Claudine Raynaud

Féminismes noirs afro-américains et africains : de la (re)lecture comme pratique critique (Tina Harpin et Claudine Raynaud)

Féminismes noirs américains : relectures (seconde vague)

  • Activiste, révolutionnaire, féministe : Angela Davis et le féminisme noir (Tina Harpin)
  • « Ce que je laisse derrière moi a une vie propre » : l’héritage
    intellectuel et militant d’Audre Lorde (Claudine Raynaud)
Féminismes africains : paroles pionnières
(seconde vague)
  • La Parole aux Négresses d’Awa Thiam : relecture d’une œuvre pionnière du féminisme africain (Coudy Kane)
  • « She was a remarkable woman » : l’héritage afro-féministe d’Efuru (1966) de Flora Nwapa dans Purple Hibiscus (2003) de Chimamanda Ngozi Adichie et Sky-High Flames (2005) d’Unoma Azuah (Cédric Courtois)
Féminismes noirs au XXIe  siècle : redéfinitions (troisième vague)
Aux États-Unis
  • Joan Morgan et le « féminisme hip-hop » : les enjeux d’une proposition pour son époque et pour la nôtre (Cyril Vettorato)
  • Bad Feminist ou l’éveil à la conscience de race et de genre chez
    Roxane Gay (Ahmed Mulla)
Au Brésil et en Afrique
  • Djamila Ribeiro et la place des féminismes noirs au Brésil (Giulia Manera)
  • Forms of Care: Chimamanda Ngozi Adichie’s Americanah (2014), Agency, and Decolonial Feminism (Fiona McCann)

Hommage à Daniel Delas et à François Guiyoba

Varias

  • Amadou Hampâté Bâ (1901-1991) and Mohandas
    Karamchand Gandhi (1869-1948): Two Apostles of
    Tolerance (Kussum Aggarwal)
  • Le « Sud » face à ses clichés : un regard du Brésil sur
    l’Afrique (Mirella Botaro)
  • La situation paratopique de deux écrivaines : Fatou Diome
    (Impossible de grandir) et Fabienne Kanor (Je ne suis pas
    un homme qui pleure) (Stéphanie Rebeix)
  • La figure d’ogbanje entre monstruosité métamorphosée et
    métamorphose monstrueuse : une lecture postcoloniale du
    genre hybride dans Freshwater d’Akwaeke Emezi (Flora Roussel)

Comptes rendus

———-

Le n°51 des Etudes littéraires africaines sort de presse.
Il sera envoyé durant l’été aux membres de l’association en ordre de cotisation pour 2021.
C’est donc le moment, pour les retardataires et les nouveaux adhérents ! N’hésitez pas à prendre contact avec le trésorier ou avec le trésorier adjoint en cas de doute.
– Pierre Halen : pierre.halen [apud] univ-lorraine.fr 
– Pierre Leroux : pierr.leroux [apud] gmail.com

Les varias pour le n°52 peuvent être envoyés dès à présent, les comptes rendus aussi.
Voir : http://www.apela.fr/la-revue/publier-dans-les-ela/

Bulletin_d_adhesion_2021

ELA51_couv

Formes fixes et identités noires. ELA 50 (2020)

Formes fixes et identités noires

Textes réunis par Pierre Leroux et Thomas Vuong

  • Formes fixes et identités noires : introduction
    (Pierre Leroux et Thomas Vuong)
  • Okot p’Bitek : de la révolution poétique à la révolution culturelle (Aurélie Journo)
  • Du méta-sens des règles stylistiques d’un genre poétique
    (Peuls du Massina, Mali) (Christiane Seydou)
  • Jacques Rabemananjara, ou les formes poétiques d’une identité malgache transfigurée (Tumba Shango Lokoho)
  • Le « verset des fleuves » de Léopold Sédar Senghor : héritage culturel ou négation d’une forme poétique occidentale ? (Alioune Sow)
  • « Native Guard », de Natasha Trethewey : écrire un pan oublié d’histoire noire-américaine (Thomas Vuong)
  • Trouble(s) de l’identité : Countee Cullen et le choix des formes poétiques dans la Renaissance de Harlem (Frédéric Sylvanise)
  • Le Paradoxe négritudien dans Les Quatrains du dégoût de Bernard Zadi Zaourou : formes, images et figures (Dorgelès Houessou)

Varias

  • Raconter une épidémie : Ébola dans les romans de Véronique Tadjo et de Paule Constant (Francesca Cassinadri)
  • Terre promise ? Terre maudite ? Le mythe de l’exode et la quête
    d’une (post)mémoire transatlantique dans La Saison de l’ombre
    de Léonora Miano (Aurélia Mouzet)
  • Touriste et flâneur : deux regards sur l’Irak dans Le Tour de Babylone de Barlen Pyamootoo (Andrew Stafford)
  • Avoir l’état au ventre : littérature et énonciation à partir de
    Machin la Hernie de Sony Labou Tansi (Laureline Courret)

À propos de…

…la « gauche identitaire »

(Contributions de : Hélé Béji, Françoise Chenet, Pierre Halen, Laurent Husson, Maëline Le Lay)

Comptes rendus

Sommaire détaillé à consulter sur le site officiel de l’APELA.

Le n°50 des Etudes littéraires africaines vient de paraître et d’être envoyé à tous les membres de l’APELA en ordre de cotisation ainsi qu’aux abonnés pour l’année 2020.

C’est le moment de renouveler votre cotisation pour 2021 si ce n’est pas encore fait ! Voir le bulletin en annexe.
Contact avec le trésorier : pierre.halen [at] univ-lorraine.fr

ANCIENS NUMEROS : prix sacrifiés ! Voir le bulletin de commande ci-après.

Bulletin_d_adhesion_2021

Bulletin_de_commande_2021

ELA : l’intégralité des numéros en ligne

Les numéros 1 (1996) à 49 (2020) des Études littéraires africaines sont intégralement en ligne* sur la plateforme Erudit.org  :

Près de 2200 articles en ligne !

* Rappel : Les livraisons des deux années les plus récentes (2020 et 2021) ne sont pas encore en accès libre, car il faut être abonné. Pour se procurer les derniers numéros parus, il faut soit disposer d’un accès en ligne à Erudit via son établissement, soit être membre cotisant de l’Apela (revue “papier”), soit… attendre deux ans.

Tierno Monénembo : écrire par « excès d’exil ». ELA 49 (2020)

Tierno Monénembo : écrire par « excès d’exil »

Textes réunis par Cécile Van den Avenne

  • Introduction (Cécile Van den Avenne)
  • La consécration à bas bruit d’un moissonneur de mémoire (Claire Ducournau)
  • Du fou romanesque à la « folle » écriture de Tierno Monénembo (Adama Coulibaly)
  • Les parentés narratives dans l’œuvre de Tierno Monénembo (Anthony Mangeon)
  • Transmettre le génocide des Tutsis au Rwanda : l’efficacité de la fiction dans L’Aîné des orphelins (Virginie Brinker)
  • « Il devint un Romaincourtien » : histoire coloniale et histoire régionale (Lydie Moudileno)
  • La Tribu des gonzesses : le théâtre d’un romancier,
    une expérience marginale ?
    (Ramcy Kabuya)
  • « Il n’y a pas aventure plus improbable que la littérature » : entretien avec Tierno Monénembo
    (Cécile Van den Avenne et Elara Bertho)

Varias

  • Ousmane Sembène, 1956-1966 : s’octroyer une place
    dans le champ littéraire
    (Edoardo Cagnan)
  • Les sept solitudes de l’encyclopédiste : propositions
    sur la polymathie en contexte francophone africain
    (Ninon Chavoz)
  • Médecins et maladies dans les romans africains
    de Paule Constant
    (Corinne Grenouillet)
  • Rewriting Antiquity : Saint Augustine as Mnemonic Figure in Francophone Texts of the Maghreb (Cl. Gronemann)
  • « Deux moi dissociées » : la folie comme espace de négociation dans Pagli d’Ananda Devi (Alexandra Stewart)

À propos…

… des Écrits politiques d’Aimé Césaire
(Daniel Delas, Manuel Norvat)

Comptes rendus

HD_000_couv_49_dos16mn_Q_v3

Presse et littérature africaine. ELA 48 (2019)

Presse et littérature africaine

Textes réunis par Claire Ducournau


Introduction : des relations multiformes aux chantiers de recherche (Claire Ducournau)

Le Bulletin de l’enseignement de l’AOF : contraintes et potentialités créatives du paternalisme pédagogique colonial (Hans-Jürgen Lüsebrink)

Du disciple à l’écrivain : Paul Hazoumé dans La Reconnaissance africaine de Francis Aupiais (Kusum Aggarwal)

World Literature, Kampala 1961-1968 : Literary Circulation in Transition (Erik Falk)

Brouiller les frontières génériques et bousculer les hiérarchies littéraires au Kenya : la revue Kwani? entre presse et littérature (Aurélie Journo)

Écrire pour la presse : un tremplin pour les écrivains ? Le cas de Madagascar (Dominique Ranaivoson)

In Search of « Camerounité » : On the Reappropriation of Emigrant Authors in the Cameroonian Press (Clara Schumann)

Presse et théâtre au Bénin : dynamiques relationnelles et répercussions scripturales (Fernand Nouwligbèto)

Les écrits journalistiques de Boubacar Boris Diop : un métadiscours sur la littérature africaine (Serigne Seye)

Varias


Adaora Ulasi : le pidgin nigérian pour un dialogue de sourds (Françoise Ugochukwu)

La mondialité de la langue française dans les manifestes «francophones » (Laude Ngadi Maïssa)

Les écrivain.e.s nigérian.e.s de la troisième génération et la construction identitaire (Bildung) : panorama du roman nigérian depuis les années 2000 (Cédric Courtois)

À propos…

des Hussards noirs de la colonie (Alice Chaudemanche, Ophélie Rillon, Cécile van den Avenne)

Comptes rendus