Archives de catégorie : Théâtre, Performance, Cinéma

Isis-Antigone

ou la tragédie des corps dispersés, de Kossi Efoui

Fondation Lucien Paye, Paris, 30 mai 2024

https://www.citescope.fr/evenement/isis-antigone-ou-la-tragedie-des-corps-disperses/

« Une compagnie de renom qui a écumé les scènes théâtrales d’Afrique, d’Amérique et d’Asie se disloque. On en ignore la raison. Un beau jour, le metteur en scène convie son équipe pour un brainstorming et ainsi relancer sa machine théâtrale. Répétition ou représentation ? L’histoire des comédiens et metteur en scène, entre fiction et réalité, convoque les grands mythes, ceux d’Isis et d’Antigone. Des deuils impossibles s’égrènent dans un fascinant jeu de chœur et de corps. L’histoire convoque la mémoire, les mythes, le présent pour exorciser l’avenir. A travers une écriture segmentée tout comme la mémoire des artistes, des jeux qui s’appuient sur conte, mime, masques, marionnettes, chant, musique et danse, créent un théâtre qui souffle, un théâtre de souffle qui s’adapte à tous les espaces… même vides. »
 
Pour Kossi Efoui, dramaturge et romancier togolais, la parole est le signe incontestable de la liberté et de ce qui fonde l’humanité. Il est un passeur de frontières comme les poètes qui l’inspirent, un écrivain de l’Afrique, certes, mais qui ne veut pas être assigné à résidence littéraire. Il voit dans l’art une possibilité d’élargir notre champ de vision et écrit à la fois pour « être du côté de ceux qui déplorent », mais aussi pour dire son « appétit du monde ».
 
Ses textes sont des « paquets de mots mêlés » et pour J-M Le Clézio son écriture est un mélange d’incantations : «  la puissance orale du théâtre, et la force secrète et mystérieuse de la littérature écrite. »  Kossi Efoui est né dans le Golfe de Guinée (Togo) en 1962. Il est prix des 5 continents de la Francophonie. Il vit et travaille en France depuis 1990. Son œuvre théâtrale est publiée aux Éditions Lansman. Son sixième roman, Une magie ordinaire, vient de paraître au Seuil.
 
Gaëtan Noussouglo a obtenu un doctorat en « Théâtre et Arts de la scène » à l’Université de Besançon  sous la direction de Christine Douxami, maitresse de conférences HDR. Avec plus de trente années d’expérience dans le domaine théâtral et de la culture, il est formateur, comédien, metteur en scène, curateur, expert culturel, curateur. Il crée le théâtre du souffle qui est un assemblage et une traversée. C’est une recontextualisation de deux histoires anciennes (Isis, Antigone) de deux époques et de civilisations différentes (Egypte et Grèce), de deux continents différents (Afrique et Europe), absentes de nos réalités actuelles mais qui s’immiscent pourtant dans nos actualités quotidiennes à travers une thématique renouvelée : deuils, disparitions, sépultures.

Oralités francophones : Mady Sanfo

La Journée “Oralités Francophones autour du dramaturge burkinabè Mady Sanfo” se tiendra le jeudi 16 mai, à compter de 9h, à la Cité des Langues Etrangères, du Français et des Francophonies – CLEFF de l’Université Bordeaux Montaigne (arrêt de tram B Montaigne-Montesquieu). Salle 201, entrée libre et pour tout public.

Cette journée, co-organisée par le Département de Français Langue Etrangère (DEFLE – département rattaché à la CLEFF) et le Centre d’Études Linguistiques et littéraires Francophones et Africaines (CELFA/PLURIELLES), s’inscrit dans le cadre de la résidence artistique de Mady Sanfo, qui est soutenu par le Ministère de la culture et accueilli par le MC2a et la Villa Valmont.

Programme journée 16 mai 24 Oralités francophones Mady Sanfo

Léopold Sédar Senghor, un long poème rythmé

Dans le prolongement de l’exposition “Senghor et les arts. Réinventer l’universel”, le Musée du Quai Branly programme un cycle de cinéma mettant en perspective la pensée et l’action de Léopold Sédar Senghor.

Rendez-vous samedi 24 juin, de 14h à 16h, dans la salle de cinéma du musée du quai Branly-Jacques Chirac pour assister à la projection Léopold Sédar Senghor, un long poème rythmé en présence de la réalisatrice, Béatrice Soulé.

Dans ce beau film où s’entrechoquent images, couleurs, musiques et mots, Béatrice Soulé offre à Leopold Sedar Senghor ce qu’il a promis au Sénégal : Il est temps que nous te rendions ton visage de jeunesse. Comme un long poème rythmé par les évocations sonores de l’œuvre de Léopold Sedar Senghor, à la voix du poète qui restitue les temps forts de sa vie sur des images d’archives, s’entremêlent ses textes et ses mots lus avec grâce, naturel et vitalité par le jeune rappeur sénégalais, Amadou Barry et son groupe Positive Black Soul. Dirigée par Bernard Rapp, la collection Un siècle d’écrivains s’est donné comme objectif de faire le portrait des écrivains qui ont marqué le XXème Siècle. La série n’exclut aucun genre, courant ou culture, dans ce tour du monde des lettres internationales en 260 portraits.

Depuis 1981, Béatrice Soulé produit et réalise des documentaires musicaux. Elle crée aussi des événements télévisuels dont elle assure la production. : “le premier rêve de l’arche ” à la Défense pour le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

URL de référence : https://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/cinema/details-de-levenement/e/leopold-sedar-senghor-un-long-poeme-rythme-39809

Écritures et scènes décoloniales

Écritures et scènes décoloniales : quelles modalités esthétiques, quels imaginaires scéniques ? Perspectives transnationales

La journée Écritures et scènes décoloniales : quelles modalités esthétiques, quels imaginaires scéniques ? Perspectives transnationales se déroulera vendredi 21 avril à La Baignoire (7 rue Brueys) à Montpellier.
 
L’événement commencera dès jeudi soir, à 20h15, à l’Utopia, par une projection du film de Philippe Béziat autour des Indes galantes de Bintou Dembélé et de Clément Cogitore.
Le réalisateur sera présent pour un échange après la projection.
 
Le lendemain, à l’issue de la journée de communications et de lectures, nous aurons le plaisir de recevoir Eva Doumbia.

Dramaturgies et théâtres contemporains d’Afrique francophone subsaharienne

Les rendez-vous des francophonies 2023

Dramaturgies et théâtres contemporains d’Afrique francophone subsaharienne

cycle de rencontres organisé par Pénélope Dechaufour

23-31 mars 2023, à Montpellier

Avec le soutien de la Maison des francophonies Montpellier Via Domitia, du RIRRA 21, du Département Théâtre et spectacle vivant de l’UFR1, en collaboration avec le CCU de l’Université Paul Valéry Montpellier 3, de la Vignette et de La Baignoire, en partenariat avec le laboratoire SeFeA (IRET-Sorbonne Nouvelle)

Dans le cadre des Rendez-vous des francophonies qui sont portés par la Maison des francophonies Montpellier Via Domitia, Pénélope Dechaufour (MCF en études théâtrales, RIRRA21/UPVM3) propose un temps fort ainsi qu’un cycle de rencontres autour des dramaturgies et des théâtres contemporains d’Afrique francophone subsaharienne.

Continuer la lecture de Dramaturgies et théâtres contemporains d’Afrique francophone subsaharienne

Socialismes africains et mobilisations artistiques

« Regards croisés », séminaire de l’IMAF-Aix
Coordonné par Muriel Champy (Université d’Aix-Marseille) et Simon Imbert-Vier (IMAF).
Voir le programme complet du séminaire.

Vendredi 17 mars 2023
14h-17h
salle Germaine Tillion, MMSH

— reporté, en soutien au mouvement social en cours —

  •  Marie-Aude Fouéré (EHESS, IMAF), « Performer la nation tanzanienne : arts et socialisme nyérériste »
  •  Elara Bertho (CNRS, Les Afriques dans le monde), « Le théâtre au service de la révolution (Guinée, 1958-1984) »

Références bibliographiques

 Kelly Askew, 2005, « Jacks-of-all-Arts or Ustadhi ? The Poetics of Cultural Production in Tanzania », in G. Maddox & J. Giblin, In Search of a Nation. Histories of Authority and Dissidence in Tanzania, Oxford, Dar es Salaam, Athens, OH, James Currey, Kapsel Educational Publications, Ohio University Press, p. 304-327.
 Laura Edmondson, 2007, Performance and Politics in Tanzania. The Nation on Stage.Bloomington and Indianapolis, Indiana University Press.
 Andrew Ivaska, 2011 Cultured States. Youth, Gender, and Modern Styles in 1960s Dar es Salaam, Durham et Londres, Duke University Press.

Théâtre, performance et parole politique dans l’espace public

Cahiers de littérature orale 89-90/2021

sous la direction d’Elara Bertho, Aurore Desgranges et Maëline Le Lay.

« Jouer dehors ! », « libérer la scène », « libérer la parole » : autant d’appels répétés à un théâtre qui se veut « libéré » d’un ensemble de contraintes plus ou moins explicitement nommées. Libérer le théâtre, oui, mais de quoi ?

Ce numéro est consacré aux formes d’expressions verbales et de performances qui investissent l’espace public et qui revendiquent par ce geste, sinon de faire un théâtre politique, à tout le moins de libérer une parole enfouie, tue ou généralement ignorée et habituellement absente du plateau de jeu. Sortir « dans la rue », jouer « dehors », prendre possession de l’espace public, en somme sortir des théâtres, des arènes, des scènes, permettrait une adéquation entre parole politique et espace public, libérant la parole des citoyens sur des sujets de société sensibles ou qui font débat (des questions sociales, politiques, mais aussi de genre). Du Chili à Marseille, en passant par le Brésil, le Burundi, le Mali, le Rwanda et Sevran, ce numéro approfondit la définition, la portée et les enjeux de divers théâtres joués dans l’espace public.

Sommaire et articles : https://journals.openedition.org/clo/9713