Archives par mot-clé : Canada

AAC: L’histoire dans l’histoire

L’histoire dans l’histoire :  Pratiques métatextuelles et littératures francophones  du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes 

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du colloque 2021 de l’APFUCC (Association des Professeur.e.s de Français des Universités et Collèges Canadiens), qui se tiendra du 29 mai au 1er juin 2021 à l’université de l’Alberta (Edmonton, Canada).

Les propositions (250-300 mots) devront parvenir avant le 15 décembre 2020 à : morgan.faulkner@utoronto.ca ou julia.galmiche@mail.utoronto.ca.   

Congrès 2021, Université de l’Alberta
Edmonton, Canada, 29 mai au 1er juin 2021 

ATELIER 10 

L’histoire dans l’histoire :  Pratiques métatextuelles et littératures francophones  du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes 

Si, comme l’entend Laurent Lepaludier dans Métatextualité et métafiction (2002), tout texte de fiction est métatextuel à partir du moment où il invite à une prise de conscience critique de lui-même, nombreux sont les écrivains francophones contemporains du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes à faire usage de cette pratique. Que ce soit la figure de l’écrivain chez Patrick Chamoiseau et Fatou Diome, le romancier fictif et l’intertextualité chez Alain Mabanckou et Dany Laferrière, le personnage lecteur chez Sami Tchak ou encore la mise en abyme chez Ken Bugul, toutes et tous ont en commun d’avoir une conscience aiguë de leur condition d’écrivain.e. Dans Le roman comme atelier (2019), Lise Gauvin va même jusqu’à affirmer que cette tendance à l’autoréférentialité dans les littératures francophones se serait amplifiée au cours des dernières années.
Et pourtant l’exploration de ces pratiques métaxtuelles reste limitée dans le champ des littératures francophones du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes par rapport aux études de même nature portant sur les littératures française, québécoise et franco-canadienne. Kodjo Attikpoé et Josias Semujanga soutiennent ainsi que la figure de l’écrit, notamment dans les littératures africaines, « semble avoir échappé à la vigilance de la critique » (Présence Francophone n°91, 2018). Les spécificités de la métatextualité, ses causes et les types d’autoreprésentation qui en découlent restent donc à interroger dans le contexte des littératures africaines et caribéennes. Il est également important de s’interroger sur l’apport de ces pratiques aux discussions sur l’altérité et les relations entre les peuples, ces dernières étant au cœur de l’actualité nord-américaine, notamment canadienne. Notre objectif est avant tout de mettre en évidence l’histoire dans l’histoire que les œuvres littéraires francophones du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes nous donnent à lire à travers la métafiction, qu’elle soit de nature sociale, institutionnelle, critique ou bien encore esthétique. 

Continuer la lecture de AAC: L’histoire dans l’histoire