Archives par mot-clé : Ecopoétique

Places in African Literatures / Les lieux dans les littératures africaines

17 janvier 2024 Sciences po Bordeaux, salle Touchard

Places in African Literatures / Les lieux dans les littératures africaines

9h00 –12h00 Extension critique de l’«anthologie écopoétique située des littératures africaines»

Modération : Margaux Vidotto et Camille Lavoix

▪ Moussa Sagna (enseignant chercheur, UCAD, Dakar), Fa guy jaar gorkat ba, un livre contre l’appauvrissement durable

▪ Sara Buekens (chercheuse, Université de Gent), Modes de vie durable dans 2103, le retour de l’éléphant d’Abdelaziz Belkhodja (2005)

▪ Marie Pernice (doctorante Sorbonne Nouvelle/THALIM), Conséquences environnementales de l’extraction du cuivre à la frontière Zambie-Zimbabwe dans The Raw Man de George Makana Clark

▪ Dorothée Boulanger (Chercheuse, University of Oxford): Poésie de la pluie dans le sud angolais

▪ Marie Noussi (Linfield) – La monoculture arachidière dans la région du Sine au Sénégal

▪ Claire Dutrait (Doctorante en recherche-création, Université Aix-Marseille), De la qualité de l’air à la qualité de vie sur le front d’urbanisation de Dakar : deux œuvres ouvertes cherchant à instaurer des collectifs

▪ Joséphine Mulumba Tumba (Lecturer, Université de Munich) Nature déchainée. Les lieux écologiques dans Congo Inc. Le testament de Bismarck (2014) de In Koli Jean Bofane

14h00 – 18h00 Que font les lieux à la recherche sur les littératures africaines ?

Modération : Xavier Garnier et Elara Bertho

▪ Alice Desquilbet (Sorbonne Nouvelle) et Alice Chaudemanche (MCF, INALCO), Les ports de Ndayane et de Kribi

▪ Maëline Le Lay (Chercheuse, THALIM, Sorbonne Nouvelle), Dynamiques littéraires et théâtrales dans les Grands Lacs, approche réflexive

▪ Anachiara Raia (Lecturer, Leiden University), Une bibliothèque spéciale sur une île spécial. À propos du projet Ustadh Mau Digital Archive (UMADA), île de Lamu (Kenya)

▪ Anne Schneider (MCF HDR, Université de Caen Normandie), Senghor et Verson

▪ Iva Pesa et Anthony Chukwudumebi Obute (Assistant Professor, University of Groningen), Making sense of extractive places: Literature from Johannesburg, the Zambian Copperbelt and the Niger Delta

JE Récits de territoire

Les journées « Pour l’émergence de la notion de récits de territoire’ à la croisée des disciplines et des pratiques » se dérouleront les 8 et 9 décembre 2023 de 10h00 à 18h00 au MucemLab, Fort Saint-Jean, Marseille.

Que peuvent les récits pour nos milieux de vie ? Cet atelier, international, trans- et interdisciplinaire, exposera des mises en œuvre de « récits de territoire » à la croisée d’expériences arts-sciences situées. Leur point commun : être localisées et avoir recours à plusieurs “échelles du récit” pour améliorer l’habitabilité de zones affectées par la crise écologique. Par des postures de participation et d’écoute variées (ateliers, exposés, échos, perspectives, échanges), cet atelier ménagera une écologie de l’attention permettant d’interroger la notion de récit de territoire. Ces deux journées seront aussi l’occasion de faire connaître ces « récits à échelle 1 », de caractériser la manière dont ils s’articulent à des dispositifs artistiques singuliers (pièce de théâtre, film, installations, poèmes…), et de commencer à envisager leurs effets sur les milieux concernés.

Des journées conçues et organisées par Claire Dutrait (CIELAM/AMU) avec Aurélie Darbouret (Centre Norbert Elias/EHESS).

Entrée gratuite sur inscription à mucemlab@mucem.org dans la limite des places disponibles.

Programme détaillé et présentation des participant·e·s sur le site du MuCEM. Voir également : https://cielam.univ-amu.fr/evenements/journees-detude-recits-territoire-mucem.

Places in African Literatures / Les lieux dans les littératures africaines

Voici un appel à communication du Collaborative Research Group – African Literatures, les résumés sont attendus pour le 1er décembre 2023.

Atelier Places in African Literatures / Les lieux dans les littératures africaines – 17 /01/ 2023

CRG African Literature

January 17th 2024

Matin (10h – 13h)

Extension critique de l’« anthologie écopoétique située des littératures africaines »

Le projet d’« anthologie écopoétique située des arts et des littératures » propose une cartographie en ligne des lieux écologiquement menacés sur le continent africain et de leur prise en considération littéraire et artistique. Il s’agit à la fois de rendre compte de l’ampleur et de la variété des agressions écologiques en cours (effets du réchauffement climatique, grands projets miniers ou industriels, pressions hydrologiques, etc.) et de la diversité des réponses culturelles et sociales qui sont apportées à ces défis.
L’objectif est de cartographier les pratiques artistiques et littéraires en faveur de la défense de l’environnement en différents endroits du continent africain. Le parti pris est d’appréhender la crise environnementale au niveau local, là où elle est éprouvée par des populations. Cela peut se traduire par une prise en charge littéraire et artistique qui recense, constate, condamne les dégradations environnementales, etc. Une telle cartographie montre que les dynamiques locales sont des points d’appui pour esquisser une cosmopolitique des lieux.
L’objectif élargi de ce projet sera de regrouper, pour nous chercheur.euses en littérature africaine et/ou en humanités environnementales, les références critiques, littéraires, artistiques, écologiques du continent. Cela pourrait constituer une base de données spécifiques que nous pourrions alimenter au fur et à mesure.

Les participant.e.s pourront ajouter un point sur la carte en présentant brièvement l’œuvre et le contexte écologique des œuvres. Toutes les langues sont absolument bienvenues pour enrichir ce projet. Nous suggérons de venir avec un point en tête, c’est à dire une œuvre correspondant à un problème écologique, et de pouvoir le présenter brièvement (maximum 15 minutes) aux autres participant.e.s. Pour toute question, n’hésitez pas à écrire aux coordinatrices de la matinée, Camille Lavoix camille.lavoix@uni-wuerzburg.de et Margaux Vidotto margauxvidotto@orange.fr.

Après-midi (14h30- 16h30)

Que font les lieux à la recherche sur les littératures africaines ?

La référence de plus en plus fréquente à des lieux précis dans les études littéraires africaines a des effets sur les méthodologies de recherche que nous voudrions interroger au cours de cette journée d’étude. Il s’agira d’échanger nos expériences sur la question de l’articulation entre les textes que nous étudions, les lieux où ils sont rédigés, archivés ou publiés et les lieux dont ils parlent. Y a-t-il un sens à prendre en compte une territorialité des textes littéraires et des archives ? Quelle place donnons-nous au terrain dans notre travail de recherche ? Comment peut-on parler d’un attachement au lieu ? La prise en compte des lieux est-elle la condition d’une recherche située ? Autant de questions dont nous voudrions discuter à partir de quelques exemples de recherches en cours. Nous prévoyons d’écouter 4 présentations suivis de discussions.

Merci d’envoyer vos propositions (pour une présentation de maximum 20 minutes) aux coordinateurs de l’après-midi, Xavier Garnier xavier.garnier@sorbonne-nouvelle.fr et Elara Bertho elara.bertho@gmail.com .

La journée se déroulera en hybride, avec une forte préférence pour l’accueil en présentiel. Une aide financière pourra être accordée aux jeunes chercheurs ; se rapprocher dans ce cas du comité d’organisation.

Les présentations en français devront être accompagnées d’un powerpoint résumant le propos en anglais.

In English – CRG African Lit Workshop

In French -CRG African Literature Workshop

Écopoétique des profonds. ELA 55 (2023)

Sous la direction d’Alice Desquilbet et Xavier Garnier

Sommaire

Dossier

  • Introduction. Alice Desquilbet et Xavier Garnier
  • Petroleum de Bessora : de la fossile-fiction à l’herméneutique des profonds. Pauline Hachette
  • Le piège Kariba : une lecture écopoétique du fleuve Zambèze. Margaux Vidotto

À propos… des Écopoétiques africaines

  • À l’écoute des textes et des lieux. Maëline Le Lay
  • Énergie combative. Justine Feyereisen

À propos… d’une nouvelle conception de la francophonie

  • Vers une francophonie transnationale. Ninon Chavoz
  • Entretien avec Maxime Del Fiol. Ninon Chavoz

Varias

  • L’écriture végétale de Jean-Joseph Rabearivelo : proposition de lecture écopoétique. Xavier Garnier
  • Recueillir les épopées en Afrique de l’Ouest : entretien avec Christiane Seydou

Note critique

Berry l’Ancien, ancêtre exemplaire de la modernité congolaise, ou les vertus de la mémoire narrative. Pierre Halen

Comptes rendus

Thèses soutenues en 2022

La conscience environnementale de Senghor

Alioune Diaw, co-coordinateur du séminaire Senghor et membre fondateur du groupe de recherche Senghor est invité à l’ENS rue d’Ulm ces prochains mois, où il donnera 4 conférences autour de Senghor. La première, intitulée « La conscience environnementale de Senghor à travers sa poésie, sa prose et ses correspondances » sera donnée à la rue d’ULM le mardi 12 septembre à 17h. Pour plus d’information : https://www.translitterae.psl.eu/alioune-diaw/

Futurs africains. ELA 54 (2022)

Sortie de presse : 10 mars 2023
Ce numéro sera envoyé dans la foulée aux membres cotisants (2022) de l’Association ainsi qu’aux abonnés.

C’est le bon moment pour renouveler votre cotisation 2023 (si ce n’est pas encore fait !).

Futurs africains : utopies et dystopies

Textes réunis par Ninon Chavoz et Anthony Mangeon

  • Où va l’Afrique ? Narrer les futurs africains, entre prospective et science-fiction (Ninon Chavoz et Anthony Mangeon)
  • Écologie et technologie dans les fictions d’épidémie : l’Afrique du futur entre dystopie et utopie chez Paul McAuley, Lauren Beukes, Deon Meyer et Namwali Serpell (Francesca Cassinadri)
  • L’Afrique au risque de la fiction : représentations de la menace djihadiste chez Jean-Marc Ligny, Deji Bryce Olukotun et Gavin Chait
    (Vittoria Dell’Aira)
  • Lueurs utopiques dans les dystopies climatiques africaines d’Ayerdhal, Jean-Marc Ligny, Wanuri Kahiu et Nick Wood (Khadr Hamza)
  • Une « soif de lendemain »: le futur dans le premier théâtre de Sony Labou Tansi (Céline Gahungu)
  • Le lien animal : utopies et dystopies de la science-fiction contemporaine (Elara Bertho)
  • Rejets de l’utopie, retours en dystopie : ambiguïtés semi-périphériques et discontinuités génériques dans la trilogie Rosewater de Tade Thompson (Peter J. Maurits)
  • Rouge impératrice de Léonora Miano : invitation et convocation des « métaphores du futur » (Mélissa Buecher-Nelson)
  • Temporalités et subjectivité post-apocalyptiques dans Les Écailles du ciel de Tierno Monénembo (Susanne Goumegou)

À propos… de l’afrofuturisme

2022, année afrofuturiste ? (comptes rendus)

Futurs africains : dialogue entre Frédéric Neyrat et Anthony Mangeon

  • Une Afrique renversante : à propos de L’Afrique au futur : le renversement des mondes d’Anthony Mangeon (Frédéric Neyrat)
  • Des anges noirs et des porcs-épics : à propos de L’Ange noir de l’Histoire : cosmos et technique de l’Afrofuturisme de Frédéric Neyrat
    (Anthony Mangeon)

Entretiens

  • « Infuser des avenirs désirables » : entretien avec Michael Roch à propos de Tè Mawon (Ninon Chavoz et Anthony Mangeon)
  • Saga familiale, éthique et science-fiction : entretien avec Annie Lulu
    (Ninon Chavoz et Anthony Mangeon)
  • Que faire ? ou le dilemme du thé et du café : entretien avec Gavin Chait (Ninon Chavoz, Vittoria Dell’Aira et Anthony Mangeon)

Comptes rendus