Archives par mot-clé : Francophonie

Écrire le sujet au XXIe siècle

Écrire le sujet du XXIe siècle
Le regard des littératures francophones

Par Buata B. Malela & Cynthia V. Parfait

Paris, Hermann, 2022, 258p.
ISBN 9791037019912
 
Le questionnement du sujet, dans le contexte propre à la société où les liens se sont distendus au profit du règne des individus, demeure une problématique subjective et intersubjective. Cet enjeu social préoccupe aussi le discours social et littéraire en particulier. C’est pourquoi quelques fictions romanesques francophones – Afrique, Antilles et océan Indien – de l’extrême contemporain ont investi le thème du sujet-objet dans le monde social, dans sa relation à soi et à l’autre. De plus, en édifiant leur propre idée du sujet du XXIe siècle, ces récits francophones proposent un regard esthétique sur le monde contemporain. Partant de ce constat, cet essai examine ces textes en essayant de déceler leur manière de traiter du sujet notamment face au temps, aux souffrances humaines et à l’énigme de l’autre.
 

Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université de Mayotte (France), membre du laboratoire CEREDI de l’Université de Rouen et chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches portent principalement sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et la pop-musique francophone.

Cynthia V. Parfait est maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université d’Antsiranana (Madagascar) où elle enseigne les littératures francophones. Ses domaines de recherches portent sur les littératures francophones de l’océan Indien et les éditions littéraires à Madagascar.

Page sur le site de l’éditeur :

Les écrivains africains francophones et leurs langues

Vient de sortir de presse dans la collection « Études littéraires africaines » aux éditions Sépia :

Les écrivains africains francophones et leurs langues

par Daniel DELAS et Jean DERIVE

La langue des œuvres littéraires des écrivains francophones d’Afrique noire a fait l’objet de maintes descriptions. Les particularités de cette écriture ont souvent été expliquées par des causes d’ordre psychologique, sociopolitique, idéologique, tous facteurs effectivement opérants. Mais le déterminisme lié à la situation sociolinguistique des pays dont ces écrivains sont originaires a rarement été pris en compte dans ce processus d’acculturation multifactoriel. Ce nouvel angle d’approche est au cœur de cette étude, suivant une perspective historique aboutissant à l’ébauche d’une périodisation de la littérature africaine francophone des origines à nos jours.

URL sur le site de l’éditeur : https://www.editions-harmattan.fr/livre-les_ecrivains_africains_francophones_et_leurs_langues_jean_derive_daniel_delas-9791033405443-73910.html

* Date de publication : 13 juillet 2022
* Broché – format : 15,5 x 24 cm • 362 pages
* ISBN : 979-10-334-0544-3
* EAN13 : 9791033405443
* EAN PDF : 9791033405450

Daniel Delas était professeur émérite de sciences du langage à l’université de Cergy-Pontoise. Après avoir été responsable de la revue Le Français aujourd’hui, il a été rédacteur en chef des Études littéraires africaines et président de l’APELA. Spécialiste de la poétique, il a notamment publié des études sur Senghor, Césaire, Damas, Tchicaya U Tam’si et Sony Labou Tansi.

Jean Derive est professeur émérite de littérature générale et comparée à l’université de Savoie-Mont-Blanc. Spécialiste de francophonie ainsi que des littératures africaines orales et écrites, il est l’auteur ou le directeur d’une dizaine d’ouvrages individuels ou collectifs se rapportant à ces différents champs.

AAC: Le texte francophone postcolonial et les écritures de travers

Appel à contributions pour la rédaction d’un ouvrage collectif

« Le texte francophone postcolonial et les écritures de travers »

Projet coordonné par Marie-Rose Abomo-Mvondo/Maurin (Université de Yaoundé 1) et Jean-Jacques Tsoungui Essengue (Université de Maroua).

Les propositions d’articles d’un volume de 200 mots maximum, avec un titre, les coordonnées et une courte présentation bibliographique de l’auteur (5 lignes), doivent parvenir à l’adresse suivante : tsoungui.jeanjacques@yahoo.fr au plus tard le 30 août 2022.

Argumentaire

Le texte francophone postcolonial excelle, à ne pas en douter, dans la transgression et à la subversion de la forme, à travers des stratégies d’écriture qu’on peut associer à des manœuvres esthétiques relevant aussi bien de la modernité que de la postmodernité. À l’évidence, l’écriture semble se jouer de l’étanchéité du réel comme de la porosité du texte pour ériger la fiction en lieu de théorisation de nouvelles formes d’écriture.
La conception qu’on se fait du texte francophone postcolonial est idéologiquement marquée par la même impression qu’on éprouve vis-à-vis des rapports sociaux de sexes directement remodelés. Or, quand on observe la génération de romancières et de romanciers, de poètes et dramaturges de ce XXIe siècle, tout porte à croire qu’elle travestit les codes de genres littéraires. Celle-ci insuffle régulièrement des stratégies d’écriture qui renouvellent les modes de représentation de la vie et/ou de la réalité. En effet, le caractère intensément idéologique qu’affirme l’écriture francophone postcoloniale touche aussi bien sa forme que son fond au point d’affecter l’imaginaire de la fiction. Au-delà de ces nombreuses stratégies d’écriture qui confèrent au texte des signes de nouveauté, la complexe renégociation des rapports entre fiction et réalité dévoile une écriture de travers.

Continuer la lecture de AAC: Le texte francophone postcolonial et les écritures de travers

Construction mémorielle et imaginaire des sociétés contemporaines

Cette journée d’étude organisée par les universités de Metz (Écritures UR 3943), Paris 3 (THALIM UMR 7172) et Strasbourg (Configurations Littéraires UR 1337) envisage une réflexion sur le thème de la “Construction mémorielle et les imaginaires des sociétés contemporaines africaines”. Elle vise à favoriser la rencontre et le dialogue des doctorant.e.s en francophonie qui auront l’occasion de présenter leurs travaux et d’échanger avec leurs pairs à partir de cette thématique centrale.

Journée d’études du 030622

URL de référence : http://ecritures.univ-lorraine.fr/manifestations/journees-detudes-doctorales/jed-construction-memorielle-et-imaginaire-des-societes

Littératures et cultures urbaines

« Littératures et cultures urbaines francophones » (Serigne Sèye, dir.)

Interculturel francophonies, n°40, nov-dec. 2021

Lecce, Alliance Française Lecce, coll. « Interculturel Francophonies », 2021

 
EAN: 9788895343433 ISSN: 2240-6263
216 pages
Prix : 15€
 
Le n° 40, nov.-déc. 2021 d’Interculturel Francophonies, revue semestrielle sur les littératures et cultures nationales d’expression française, publiée par l’Alliance Française de Lecce (Italie) sous la direction d’Andrea Calì (Università del Salento/Italie), vient de paraître. Ce dossier, coordonné par Serigne Sèye (Université Cheikh Anta Diop de Dakar/Sénégal), est consacré aux Littératures et cultures urbaines francophones.
Ce numéro d’Interculturel Francophonies fait un focus sur les dynamiques relationnelles entre les cultures urbaines et les littératures issues de l’espace francophone. Regroupant des chercheurs de divers horizons et de disciplines littéraires différentes, ce dossier rend compte de la porosité des frontières entre les productions artistiques et les textes des écrivains s’exprimant en français. Il stipule que les cultures urbaines ont, dès leur émergence, eu une relation très évidente avec les productions des écrivains. Ce lien est aujourd’hui illustré, dans les pays francophones, par l’existence d’une littérature urbaine plus ou moins dynamique selon les pays et rendant compte des réalités diverses et particulières des grandes mégalopoles comme Dakar, Strasbourg, Kinshasa, Paris ou Brazzaville. Certaines contributions de ce numéro en donnent un aperçu en disséquant les jeux d’influence la reliant aux genres et autres pratiques urbains tels que développés dans l’espace francophone. Les auteurs mettent en évidence les procédés par lesquels la littérature et des genres urbains comme le rap, le slam ou la sapologie adoptent des postures hypermédiatiques qui en font mutuellement des lieux d’insertion de l’autre. Les artistes et écrivains convoqués dans les essais publiés sont dépeints comme des représentants d’un art synthétique se révélant en mimesis de la création collective, un des principes fondamentaux des arts populaires, pour dire la condition urbaine francophone.

Sommaire

  • Introduction : Littératures et cultures urbaines: définitions et dynamiques interrelationnelles dans l’espace francophone (Serigne Sèye)
  • Abd Al Malik: quand le rap actualise la littérature (Francesca Aiuti)
  • Maïmouna d’Abdoulaye Sadji et « Dieynaba» de Pat Ghetto: quand le roman nourrit le rap ou un exemple de médiatisation d’un récit romanesque dans la musique urbaine (Serigne Sèye)
  • Le slam à Dakar, un art urbain qui exprime les conditions sociales. L’exemple de quelques textes de poètes-slameurs dakarois (Aliou Seck)
  • Banlieusards et fiers de l’être: culture urbaine et francité (David Yesaya)
  •  Des ateliers d’écriture au roman d’investigation: l’influence de Saint-Denis dans la narration de Rachid Santaki (Serena Cello)
  •  Rap, littérature et légitimité dans Du Rêve pour les oufs de Faïza Guène (Marion Coste)
  •  « Enfants des lieux bannis »: rap et postcolonialité dans l’autobiographie urbaine (Stève Puig)
  • De la littérature dans la sape: « Un crocodile à Luozi » de Norbat de Paris (Laude Ngadi Maïssa)
  •  Parkour, stégophilie et autres pratiques habitantes en milieu urbain dans le roman Les Furtifs d’Alain Damasio (Christophe Duret)
  • Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs

French Studies in Southern Africa n° 51.2

*Nouvelle parution*

Table des matières / Contents

  • Yaya Mountapmbémé P. Njoya : « Bien plus proche qu’étranger » : Quête et rencontre de l’Autre dans la poésie d’Andrée Chedid
  • Nevine El Nossery : Le démantèlement des frontières du ‘chez-soi’ chez Fatima Mernissi et Malika Mokeddem
  • Jacques Leenhardt : Le discours antillais d’Édouard Glissant : remarques sur l’épaisseur d’un livre singulier
  • Emmanuel Mbégane Ndour : Rose déluge d’Edem Awumey : entre marronnage et métaspora
  • Karel Plaiche : Écritures de dépossession et figures de l’aliénation dans quelques romans africains francophones sur les guerres en Afrique contemporaine
  • Roger Fopa Kuete : Culture de l’indocilité et crise de la culture politique dans Empreintes de crabe de Patrice Nganang
  • Peter Ndemby Mamfoumby : Mathématique et fiction. Ouvroir et analyse potentielle de L’Anomalie de Hervé Le Tellier
  • Raymonde Moussavou & Karen Ferreira-Meyers : E-learning en contexte de Covid-19 : Quels enjeux pour une mutualisation des pratiques numériques au sein de TICE Afrique ?
  • René Ehouman Koffi & Dorgelès Houessou : De l’épreuve de dictée à la dictée de soi : choix et déterminisme stylistiques pour un questionnement d’un genre scolaire
  • Cédric Belec : L’utilisation du e-learning pour le développement de la compréhension orale du français en contexte universitaire japonais
  • Bernard De Meyer : French Studies in Southern Africa : un demi-siècle de croissance

Comptes rendus & In memoriam

Hommage à Musanji Ngalasso-Mwatha

A l’occasion de ses 50 ans de carrière universitaire, l’Université de Bordeaux Montaigne et le laboratoire CELFA-CLARE (EA 4593) organisent, en hommage au Pr. ém. Musanji Ngalasso-Mwatha, un colloque international, les 18 et 19 novembre 2021 : Regards croisés sur le français et ses usages dans l’espace francophone : créativités langagières et identités socio-discursives.

Programme Colloque CELFA 18-19 nov 21