Archives par mot-clé : Genre

Masculinité/s (HYBRIDA 7)

HYBRIDA. Revue scientifique sur les hybridations culturelles et les identités migrantes

Université de Valence / Espagne

N° 7: MASCULINITÉ/S

Le septième numéro d’HYBRIDA témoigne clairement du processus d’internationalisation qui est à la base de la création de la revue. Nous proposons huit articles de recherche, un texte de création et un compte-rendu venant d’Afrique (Côte d’Ivoire, Guinée et Tunisie), des Amériques (Brésil, Canada (Québec) et États-Unis) et d’Europe (Espagne, France et Roumanie). Le Dossier MASCULINITÉ/S, coordonné magistralement par Ralph Heyndels de l’Université de Miami, est composé de quatre articles qui abordent les œuvres des écrivains Abdellah Taïa, Daniel Van Oosterwyck et Paul B. Preciado ; du dramaturge Roland Topor et des cinéastes Nabil Ayouch, José Juan Bigas Luna et Nelly Kaplan. La section Mosaïque présente quatre articles qui adoptent des perspectives des études comparatistes, écopoétiques, de genre, postcoloniales et subalternes pour analyser les œuvres d’écrivain·e·s de tout horizon : Jean-Marie Adiaffi, Aïssatou Diamanka-Besland, Mohamed Alioum Fantouré, Flore Hazoumé, Abdelaziz Kacem et María Reimóndez. Dans la section Traces, nous publions un texte inédit de l’écrivaine québécoise Monique Proulx qui réfléchit sur son propre processus d’écriture. Dans la section Éventail, nous présentons un compte-rendu sur un volume collectif consacré à l’œuvre de Mohammed Dib.

CFP/AAP: Travel, Writing and In/exclusion

Call for Papers 
Society for Francophone Postcolonial Studies Annual Conference 2023

In association with Liverpool University Press 

Travel, Writing and In/exclusion 

Friday 17–Saturday 18 November 2023 

Institute of Languages, Cultures and Societies, University of London, Senate House, Malet Street, London WC1E 7HU 

Confirmed Keynote Speakers :

Dr. Sophie Fuggle, Nottingham Trent University & Dr. Amina Zarzi, University of Oxford. 

2023 marks the 150th anniversary of Jules Verne’s Le Tour du monde en 80 jours (Around the World in 80 Days), first published in book form in 1873. While Verne’s text remains celebrated for its depiction of swashbuckling adventure (as evidenced in a recent adaptation for British television), the Western, colonial and racist bias of this work appear obvious in hindsight. Verne’s 19th century depiction of travel, participation and agency depended on various processes of inclusion and exclusion both within and beyond the métropole which took place in a context of racialised colonisation in these realms. Such considerations provide a springboard for the theme of this year’s conference, which focuses on questions encompassing travel writing, inclusion and exclusion in voluntary, forced, temporary and permanent migration as expressed in Francophone texts across a variety of time periods. How have depictions of travel mutated since the period in which Verne was writing? Which legacies of inclusion and exclusion from colonial periods remain, or have reversed, in 21st century postcolonial writing? How has the writing of travel contributed to the formation of discourses of knowledge, such as those now being explored under the banner of the medical humanities? 

This is an interdisciplinary call for papers, inviting contributions from researchers working across all fields of languages, cultures and societies. We welcome proposals for papers and panels on topics including, but not limited to: 

  • Travel writing and transport
  • Disability and travel
  • Travel and time
  • Bodily inclusion/exclusion in travel
  • Travel and medical considerations/health
  • Travel and trauma
  • Geographical inclusion/exclusion
  • Travel, writing, and genre
  • Transnational discovery
  • Travel and language  

Please send abstracts of 250-300 words plus 50-100 words of biography to Conference Secretaries, Dr. Christopher Hogarth and Dr. Jennifer Boum Make (SFPS2023@yahoo.com). Papers can be in English or French. 

The deadline for receipt of abstracts is: 16 July 2023. This year’s conference will be held in person. 

The Society is committed to providing support for Early Career Researchers and will hold a dedicated ECR event in the conference programme, details of which will be available at a later stage. 

URL de référence : http://sfps.org.uk/forthcoming-events/

Autobiographik in Afrika

Vient de paraître :

Autobiographik in Afrika – Literaturgeschichte und Genrevielfalt

Susanne Gehrmann

ISBN 978-3-86821-925-8, 231 S., € 32,50 (2021)

LuKA – Literaturen und Kunst Afrikas, vol. 14


Cette monographie combine l’histoire littéraire des narrations autobiographiques en Afrique subsaharienne avec une approche théorique des genres. Réfutant des suppositions eurocentristes basées sur un concept étroit de l’autobiographie, l’auteure explique la diversité générique qui permet de parler de soi et d’écrire sur soi en Afrique ; de la période précoloniale à la période coloniale, de l’époque postcoloniale extrêmement productive au présent post-postcolonial.
Susanne Gehrmann présente des formes telles que l’auto-louange, les récits d’esclaves, les anthologies, les autobiographies d’enfance, les mémoires politiques, les essais autobiographiques, les témoignages ainsi que les écritures autobiographiques et autofictionnelles en série. Elle analyse ces formes dans le contexte historique en évaluant leurs esthétiques spécifiques, le public visé ainsi que les implications politiques et sociales.
Amadou Hampâté Bâ, Ken Bugul, Manthia Diawara, Buchi Emecheta, Cheikh Hamidou Kane, Antjie Krog, Camara Laye, V.Y. Mudimbe, Ngugi wa Thiong’o, Wole Soyinka et Binyavanga Wainaina sont parmi les auteurs dont l’œuvre autobiographique est analysée.

Diese Monographie vermittelt gattungstheoretisches und literaturhistorisches Überblickswissen zur Autobiographik in Subsaharaafrika, die als ein weitverzweigtes Feld selbstreferenzieller literarischer Diskursformen verstanden wird. Eurozentristische Prämissen widerlegend, die von einem enggefassten Autobiographiebegriff ausgehen, wird die Vielfalt des Genrespektrums eines autobiographischen Kontinuums in Afrika seit der vorkolonialen Epoche über die Kolonialzeit und äußerst produktive postkoloniale Epoche bis hin zur post-postkolonialen Gegenwart aufgezeigt und an exemplarischen close readings verdeutlicht.
Susanne Gehrmann stellt Formen und Funktionen von u.a. Selbstpreis, slave narratives, Anthologien, Kindheitsautobiographien, politischen Memoiren, autobiographischen Essays, Zeugnistexten sowie seriellem autobiographischen und autofiktionalen Schreiben vor und evaluiert diese im Hinblick auf ihren historischen Entstehungs- und Referenzkontext, ihre je spezifische Ästhetik und Adressierung sowie den politischen und sozialen Impetus. Analysiert werden Texte von u.a. Amadou Hampâté Bâ, Ken Bugul, Manthia Diawara, Buchi Emecheta, Cheikh Hamidou Kane, Antjie Krog, Camara Laye, V.Y. Mudimbe, Ngugi wa Thiong’o, Wole Soyinka und Binyavanga Wainaina.

URL de référence : http://www.wvttrier.de/top/Beschreibungen/ID1783.html

Des Maliennes en résistance

Jeudi du Genre : « Des Maliennes en résistance : écrits et musiques »

Jeudi 2 décembre 2021, 17h-19h

Aix-Marseille Université, ALLSH, site Schuman,
Maison de la recherche
Salle de colloque 2, Pôle Multimédia

avec Cheryl Toman

La Pr. Cheryl TOMAN est en accueil au CIELAM (Aix Marseille Université, ALLSH) dans le cadre de la Chaire 2021 de l’Institut du Genre.

Discutante : Catherine ATLAN (UMR 8171 IMAf), spécialiste de l’histoire de l’Afrique
Modération : Susanne Böhmisch (UR 4236 ÉCHANGES, responsable des Jeudis du genre AMU) et Catherine Mazauric (UR 4235 CIELAM)

Impossible de connaître la littérature et la musique maliennes sans les contributions des femmes. Leurs textes et chansons dénoncent toutes formes de violences faites aux femmes tout en soulignant qu’hommes et femmes vivent différemment les conflits et les violences associées. Avec un répertoire anti-guerre et anti-violence pour unifier tous les Maliens, ces créatrices transmettent un message fort en soutien aux victimes de violences sexuelles, défendent les droits des femmes, critiquent leurs sociétés, réclament de véritables changements.

Projet de recherche de Cheryl Toman : La philosophe Tanella Boni analyse la violence contre la femme africaine en identifiant de multiples responsables : le colonialisme, la tradition, l’homme, et parfois la femme elle-même. Au Mali, l’écriture féminine et le genre musical du Wassoulou (région Sud-ouest du pays) sont les outils que certaines Maliennes non-initiées utilisent pour s’exprimer contre les injustices qu’elles subissent. Le livre que Cheryl Toman prépare actuellement est une étude comparée de la littérature féminine et du Wassoulou sound au Mali. Le projet de recherches en cours, extrait de chapitres de l’ouvrage, se concentre sur des textes et des paroles des chansons Wassoulou qui abordent le sujet des conflits politiques et des attentats au Mali.

(Re)lire les féminismes noirs. ELA 51 (2021)

(Re)lire les féminismes noirs

Textes réunis par Tina Harpin et Claudine Raynaud

Féminismes noirs afro-américains et africains : de la (re)lecture comme pratique critique (Tina Harpin et Claudine Raynaud)

Féminismes noirs américains : relectures (seconde vague)

  • Activiste, révolutionnaire, féministe : Angela Davis et le féminisme noir (Tina Harpin)
  • « Ce que je laisse derrière moi a une vie propre » : l’héritage
    intellectuel et militant d’Audre Lorde (Claudine Raynaud)
Féminismes africains : paroles pionnières
(seconde vague)
  • La Parole aux Négresses d’Awa Thiam : relecture d’une œuvre pionnière du féminisme africain (Coudy Kane)
  • « She was a remarkable woman » : l’héritage afro-féministe d’Efuru (1966) de Flora Nwapa dans Purple Hibiscus (2003) de Chimamanda Ngozi Adichie et Sky-High Flames (2005) d’Unoma Azuah (Cédric Courtois)
Féminismes noirs au XXIe  siècle : redéfinitions (troisième vague)
Aux États-Unis
  • Joan Morgan et le « féminisme hip-hop » : les enjeux d’une proposition pour son époque et pour la nôtre (Cyril Vettorato)
  • Bad Feminist ou l’éveil à la conscience de race et de genre chez
    Roxane Gay (Ahmed Mulla)
Au Brésil et en Afrique
  • Djamila Ribeiro et la place des féminismes noirs au Brésil (Giulia Manera)
  • Forms of Care: Chimamanda Ngozi Adichie’s Americanah (2014), Agency, and Decolonial Feminism (Fiona McCann)

Hommage à Daniel Delas et à François Guiyoba

Varias

  • Amadou Hampâté Bâ (1901-1991) and Mohandas
    Karamchand Gandhi (1869-1948): Two Apostles of
    Tolerance (Kussum Aggarwal)
  • Le « Sud » face à ses clichés : un regard du Brésil sur
    l’Afrique (Mirella Botaro)
  • La situation paratopique de deux écrivaines : Fatou Diome
    (Impossible de grandir) et Fabienne Kanor (Je ne suis pas
    un homme qui pleure) (Stéphanie Rebeix)
  • La figure d’ogbanje entre monstruosité métamorphosée et
    métamorphose monstrueuse : une lecture postcoloniale du
    genre hybride dans Freshwater d’Akwaeke Emezi (Flora Roussel)

Comptes rendus

———-

Le n°51 des Etudes littéraires africaines sort de presse.
Il sera envoyé durant l’été aux membres de l’association en ordre de cotisation pour 2021.
C’est donc le moment, pour les retardataires et les nouveaux adhérents ! N’hésitez pas à prendre contact avec le trésorier ou avec le trésorier adjoint en cas de doute.
– Pierre Halen : pierre.halen [apud] univ-lorraine.fr 
– Pierre Leroux : pierr.leroux [apud] gmail.com

Les varias pour le n°52 peuvent être envoyés dès à présent, les comptes rendus aussi.
Voir : http://www.apela.fr/la-revue/publier-dans-les-ela/

Bulletin_d_adhesion_2021

ELA51_couv

ERC PhD Scholarship: African Literature across Languages and Genres

Deadline: The closing date for applications is 21 June 2021 (23:59), with interviews to be conducted online on 6 July 2021. The candidate will be expected to start their doctoral programme in October 2021. The scholarship application materials and references should be sent to pglanguages@warwick.ac.uk  with ‘ERC PhD Scholarship: African Literature across Languages and Genres’ in the subject heading.  

The School of Modern Languages and Cultures (‘Translation and Transcultural Studies’) at Warwick University invites applications for doctoral study commencing in October 2021. An ERC-funded scholarship will be available on a competitive basis for an exceptional candidate meeting our requirements. The successful candidate will join a team of researchers working on the ERC project Philosophy and Genre (PhiGe): Creating a Textual Basis for African Philosophy (led by Professor Alena Rettová, University of Bayreuth) and will be supervised by Professor Rettová and Professor Pierre-Philippe Fraiture (University of Warwick): Team (uni-bayreuth.de). PhiGe interrogates the role of textual genre in the expression of philosophical meanings. It consists of eight Research Streams, covering a variety of genres in eight languages from several regions in Africa. Although other proposals will be considered, the successful candidate will ideally work on Wolof literature within Research Stream 4 of the project, which delivers a comparative study of African literatures across languages.  In addition to working on their doctoral thesis, the candidate will be expected to make contributions to the collaborative activities of the team, give conference presentations, and help to organize team activities in Senegal and Gambia.  

The successful candidate will be expected to reflect on the dissemination of modern and contemporary West African thought through a variety of genres and languages. They will adopt a transcultural approach, ideally explore Wolof literature in its different generic manifestations (theatre, poetry, or novel) and examine the transnational and translational factors that have contributed to its expansion in West Africa throughout history.

Continuer la lecture de ERC PhD Scholarship: African Literature across Languages and Genres