Archives par mot-clé : Journée d’étude

« Réinventer la vie, prophétiser le réel : Henri Lopes »

Journée d’études « Réinventer la vie, prophétiser le réel : Henri Lopes »

Sorbonne-Université – Faculté des Lettres, CIEF / CELLF

46 rue Saint-Jacques, 75005 Paris. Métro : Saint-Michel, Odéon, Cluny-La-Sorbonne

Vendredi 15 juin 2018

Programme :

9h00    Accueil des participants

9h15    Introduction de la journée d’études par Romuald Fonkoua (Sorbonne-Université)

9h30    Présidence de séance : Anthony Mangeon (Université de Strasbourg)

  • Catherine Mazauric (Université d’Aix-Marseille) : « Errance, enracinerrance, entremondes : pour une éthique narrative »
  • Alioune Sow (University of Florida) : « Poétiques du métissage »
  • Nicolas Martin-Granel (ITEM/CNRS) : « Henri Lopes : Héraclite “entre les deux fleuves” »
  • Céline Gahungu (Sorbonne-Université) : « Ramages : Tribaliques, une écriture toujours recommencée »

12h00  Déjeuner 

13h30 Présidence de séance : Florian Alix (Sorbonne-Université)

  • Lydie Moudileno (University of Southern California) : « Les France(s) d’Henri Lopes »
  • Bernard Mouralis (Université de Cergy-Pontoise) : « Henri Lopes, romancier “provincial” ? »
  • Anthony Mangeon (Université de Strasbourg) : « Henri Lopes, un art du roman démocratique »

15h30  Pause

15h45  Table ronde avec Henri Lopes animée par Florian Alix (Sorbonne-Université) : Dany Laferrière (sous réserve), Maxime N’Débéka, Sami Tchak.

17h00  Clôture de la journée d’études : Romuald Fonkoua (Sorbonne-Université)

Argumentaire

« Réinventer la vie, prophétiser le réel » : Henri Lopes

Scandée par l’écriture et la politique, la construction d’une œuvre littéraire et le soutien « phraternel » à des écrivains débutants, l’effervescence de la vie publique et le retrait nécessaire à la création, la trajectoire d’Henri Lopes semble tout aussi multiple que ses écrits.

« Mettre, dans l’univers littéraire, [son] univers[1] » : telles sont les premières ambitions d’Henri Lopes lorsque, au tournant des années soixante, l’écriture devient, pas à pas, une impérieuse nécessité. Au regard de son cheminement, ce souhait s’est pleinement réalisé : composée de neuf romans, de nouvelles, d’un essai, de poèmes et de mémoires à paraître, l’œuvre d’Henri Lopes en fait l’une des figures majeures des littératures francophones. De la publication de Tribaliques, en 1971, à la parution, en 2015, du Méridional, l’écrivain a poursuivi la consolidation de son univers, ramifié son invention et impulsé un élan exploratoire à son écriture. Entre l’Afrique, la France et l’Amérique, ses romans sont le lieu de toutes les expansions narratives et fictionnelles : enquêtes inlassablement menées, miroirs métafictionnels dans lesquels se réfléchissent l’écrivain et ses pratiques, ils disent les vicissitudes coloniales et postcoloniales, la diffraction d’un je recomposé en d’infinis avatars, les errances de personnages métis et forment une œuvre‑monde tissée d’histoire(s), portée par un désir : « réinvente[r] la vie[2] » et « prophétise[r] le réel ».

Cette journée d’études sera suivie d’une table ronde au cours de laquelle Henri Lopes, Dany Laferrière (sous réserve), Maxime N’Débéka et Sami Tchak évoqueront leurs visions de la création littéraire et de l’écrivain.

Responsable : Céline Gahungu

[1] Apollinaire Singou-Basseha, Confidences et révélations littéraires : Henri Lopes, Sony Labou Tansi, Matondo Kubu Turé, Alain Mabanckou, Ghislaine Sathoud et Henri Djombo, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 32.

[2] Henri Lopes, Le Lys et le flamboyant, Paris, Le Seuil, 1997, p. 429.

Télécharger le flyer de la journée d’étudesFlyer Journée d’études Henri Lopes

JE Formes fixes et identités noires

Journée d’Études internationale – Universités Paris 3 – SPC et Paris 13 – SPC

Samedi 16 juin 2018 – Paris

Formes fixes et Identités noires

Salle 310, Université Paris 3 – SPC
13 rue de Santeuil, 75005 Paris
Métro Censier-Daubenton (ligne 7)

9h30 : Accueil des participants et café
9h45 : Mot d’accueil – Liess Benlalli, Pierre Leroux & Thomas Vuong

10h : Formes fixes et négritude : origines et héritages – présidence Pierre Leroux

  • Alioune Sow (Universita degli Studi, Bologne) : « « Le verset des fleuves » de Léopold Sédar Senghor : héritage culturel ou négation d’une forme poétique occidentale ? »
  • Dorgelès Roméo Houessou (Université Alassane Ouattara, Bouaké) : « Le Paradoxe négritudien dans les Quatrains du dégoût de Bernard Zadi Zaourou : formes, images et figures »

11h : pause-café

11h30 : Deux poètes malgaches, avant et pendant la négritude – présidence Thomas Vuong

  • Xavier Luce (Université Paris -Sorbonne) : « Rabearivelo Chatterton tropical, mises en scène poétiques d’un écrivain dandy et indigène »
  • Tumba Shango Lokoho (Université Paris 3) : « Jacques Rabemananjara, le sonnet et la « malgachitude » »

12h30 : pause déjeuner

13h30 : Identités noires des Amériques : rédéfinitions perpétuelles – présidence Frédéric Sylvanise (Université Paris 13)

  • Thomas Vuong (Université Paris 13) : « Native Guard de Natasha Trethewey, une exploration de l’histoire noire-américaine »
  • Cyril Vettorato (ENS Lyon) : « Ce que les « formes fixes » font à l’histoire littéraire : le sonnet et la poésie afro-brésilienne de Cruz e Sousa à Eduardo de Oliveira »
  • Alain Obame (Université Cergy-Pontoise) : « Frankétienne, l’écriture spiralaire ou l’écriture de la révolte »

15h : pause

15h30 : Formes orales, formes écrites : vitalités contemporaines de la poésie africaine – présidence Liess Benlalli

  • Christiane Seydou (C.N.R.S.) : « Du méta-sens des règles stylistiques d’un genre poétique. »
  • Aurélie Journo (Université Paris 13) : « Le poète en « trickster » : folklore urbain et poésie contemporaine kenyane »

16h30 : Conclusions scientifiques – Liess Benlalli

Lire l’argumentaire sur Calenda.

JE Littérature(s) caribéenne(s) et comparatisme : un état des lieux

Programme des Journées d’étude Jeunes Chercheurs sur la Caraïbe Littérature(s) caribéenne(s) et comparatisme : un état des lieux

(Organisation : Cécile Chapon, Marine Cellier)

Vendredi 25 & Samedi 26 mai 2018

Aix-Marseille Université, Aix en Provence – 29, avenue Robert Schuman

(salle 2.08, bât. T1 Multimédia)

Programme journée Caraïbe.compressed

URL de référence : https://caracol.hypotheses.org/129

1968-2018. L’Œuvre de Yambo Ouologuem, un carrefour d’écritures ?

Journées d’études internationales, université de Lausanne, en collaboration avec l’université de Strasbourg, 18 et 19 mai 2018

organisées par Christine Le Quellec Cottier et Anthony Mangeon

Le « carrefour d’écritures » que Bernard Mouralis (1984) dépeignait pour évoquer Le Devoir de violence permettra de questionner l’oeuvre de Yambo Ouologuem dans son ensemble. Les journées d’étude croiseront les approches de chercheurs issus d’horizons académiques et culturels différents. Les textes étudiés permettront des liens avec des productions contemporaines pour suggérer des résonances avec les formes et les enjeux du monde d’aujourd’hui. Cette rencontre sera aussi l’occasion d’un hommage à l’écrivain malien décédé en octobre dernier.

Consulter le programme.

URL de référence : http://www.unil.ch/fra/pole-etudes-africaines

Ces corps qui comptent, ces vies qui manquent

« Ces corps qui comptent, ces vies qui manquent : savoir politique des arts face aux crises du contemporain »

lundi 4 décembre 2017, espace recherche UFR ALC, Université Rennes 2

Journée d’étude organisée par

Emmanuel Bouju, Audrey Giboux, Charline Pluvinet (Cellam, Université Rennes 2) et Yolaine Parisot (LIS, Université Paris Est-Créteil), avec le soutien de l’IDA – R

Programme :

  • 11h15 – Accueil des participants
  • 11h30 – Introduction, Yolaine Parisot, Université Paris-Est Créteil
  • 11h45 – Sylvie Servoise, Le Mans Université, « L’écrivain contemporain ou le “maître ignorant” : les ambiguïtés du “parler pour” »
  • 12h30 – Discussion
  • 13h – Déjeuner
  • 14h30 – Maëline Le Lay, LAM – UMR 5115 Sciences Po Bordeaux / CNRS, « Les usages des notions de performance et performativité dans le paysage artistique de l’Afrique des Grands Lacs »
  • 15h15 – Flavia Bujor, Université Bretagne-Sud, « Dire les corps séropositifs : du savoir de l’autofiction au témoignage fictif »
  • 16h – Cyril Vettorato, ENS de Lyon, « Daddy, you do not do? Ambivalences de la figure paternelle chez quelques poétesses de la Caraïbe (Goodison, Kanor, Lorde, Morejón, Saldaña) »
  • 16h45 – Discussion

18h – Rencontre avec l’écrivain James Noël, Librairie Le Failler (8 rue Saint-Georges, Rennes), autour de son roman Belle Merveille, éditions Zulma, 2017.

Télécharger le programme de la journée en pdf : Programme Journée d’étude

Affiche de la JE en pdf : affiche JE

Rencontre avec Shenaz Patel

Lire et écrire pour réparer le silence

vendredi 24 novembre 2017 de 9h à 17h
U. Toulouse-Jean Jaurès, Maison de la recherche, salle D30

Shenaz PATEL, auteure du Silence des Chagos, « Prétendre gommer les exactions du passé en les silençant : la voix de la littérature »

L’atelier Lectures : fêlures et réparations (LEFERE), organisé par Anne Coignard (ERRAPHIS), Marie-José Fourtanier (LLA-Créatis), Catherine Mazauric (Aix-Marseille, CIELAM et LLA-Créatis) et Létitia Mouze (ERRAPHIS) dans le cadre de l’opération Mémoires dominées & créations critiques dans les sociétés post-traumatiques (MémoCris) du Labex SMS, tiendra sa journée de clôture le vendredi 24 novembre de 9h à 17h, à la Maison de la recherche de l’université Toulouse-Jean Jaurès.

Nous aurons le plaisir d’y accueillir

  • Constance de GOURCY (Aix-Marseille) : « Récits d’absence et variations du silence » ;
  • Sophie DJIGO (Lille) : « Sur les traces des migrants de Calais »
  • Shenaz PATEL (écrivaine, Maurice) : « Prétendre gommer les exactions du passé en les silençant : la voix de la littérature »

Ces conférences seront suivies d’une table-ronde autour de l’œuvre de Shenaz Patel (notamment Le Silence des Chagos, L’Olivier, 2005) et d’une séance de signatures à la librairie Études du Mirail.

Programme détaillé et affiche téléchargeable :

http://lla-creatis.univ-tlse2.fr/accueil/manifestations-scientifiques/lectures-felures-et-reparations-530109.kjsp?RH=ACCUEIL_LLA-CREATIS

Journée d’études Indiscipline des Monstres

Hassan Musa (détail), Regarde Icare (2008)

Le séminaire Afriques Transversales débute cette année par une journée consacrée à l’Indiscipline des Monstres. Elle aura lieu le samedi 7 octobre à l’ENS (45 rue d’Ulm), en salle Dussane. Des informations et des lectures complémentaires sont mises en ligne sur le site du séminaire.

 

PROGRAMME

9h00 : Accueil « L’indiscipline des monstres » (Elara Bertho et Ninon Chavoz)

Chasses aux monstres

9h15-9h45 : « Un monstre humain, trop humain… Lecture de La Récompense de la cruauté de Lomami Tshibamba » (Xavier Garnier)
9h45-10h15 : « Cataloguer les monstres au Moyen-Âge, Sous couvert de didactisme, une dénonciation politique et sociale » (Maud Pérez-Simon)

Pause café

Normalité des monstres

10h45-11h15 : « Tératologiques sonyennes » (Nicolas Martin-Granel)
11h15-11h45 : « Du roman rejeté au roman du rejet : un examen de La Plaie de Malick Fall » (Alice Chaudemanche)
11h45-12h15 : « Les langues et le varan de Komodo : à monstre, monstre et demi ! » (Jean-Charles Hilaire)

Pause déjeuner

Monstres d’esprit : folies (post)coloniales

14h-14h30 : « Traitement littéraire d’un monstre métamorphique : la maladie mentale en jeu dans deux romans contemporains sénégalais » (Amandine Herzog)
14h30 -15h : « L’allégorie d’un exil intérieur : le cas de Fabius Mortimer Bartoza, anti-héros des Confessions d’une sardine sans tête » (Guy Alexandre Sounda)
15h-15h30 : Autoportrait de l’écrivain en monstre. De la gueule cassée au corps glorieux : autopsie d’une métamorphose chez Malick Fall, Williams Sassine, et V-Y. Mudimbe (Mbougar Sarr)

Pause café

Monstres et merveilles : l’horizon du prophète

16h-16h30 : « Monstres ou démons, la démesure et l’attente messianique dans Wizard of the Crow de Ngugi wa Thiong’o » (Pierre Leroux)
16h30-17h30 : « André Ondo Mba, prophète et graffitomane » avec une projection du film Les graffiti de Dieu (26’) (Julien Bonhomme)