Archives par mot-clé : Kourouma

Parution : Les soleils des indépendances, une longue genèse

Les Soleils des indépendances d’Ahmadou Kourouma – Une longue genèse. Sous la direction de Patrick Corcoran, Daniel Delas et Jean-Francis Ekoungoun

CNRS éditions

  • Discipline : Littérature
  • Collection : Planète libre
  • Publication date : 07/12/2017
  • ISBN : 978-2-271-11758-8
  • Format : 15.0 x 23.0 cm
  • Reliure : Broché
  • Pagination : 264

Les Soleils des indépendances d’Ahmadou Kourouma est l’un des romans les plus marquants de la littérature africaine d’expression française du XXe siècle.
Les Soleils des indépendances d’Ahmadou Kourouma est l’un des romans les plus marquants de la littérature africaine d’expression française du XXe siècle. Célébré par la critique dès sa publication, le roman a connu un immense succès qui ne s’est jamais démenti, en raison des qualités formelles de son écriture et de la puissance du récit. Mais c’est aussi une œuvre qui fait débat, en raison de la dimension politique de son propos : le récit dresse un réquisitoire sans concession de la société et de la gouvernance ivoiriennes dans la période de la post-indépendance.
Kourouma n’est pas un simple chroniqueur. Ses ambitions dépassent le cadre conjoncturel dans lequel on a pu vouloir l’enfermer. Optant pour un style résolument hybride et une parole affranchie de toute langue de bois, il mise sur une nouvelle esthétique romanesque qui rend solidaires culture et langue, et qui multiplie les innovations au risque de bousculer la tradition écrite française.
Ses audaces, tant linguistiques que politiques, enchantent beaucoup de lecteurs mais en dérangent aussi beaucoup d’autres. Voilà pourquoi, en dépit de ses allures de chef-d’œuvre, le texte a connu de si graves difficultés avant de pouvoir paraître. Refusé par les éditeurs français, publié initialement au Canada mais moyennant des révisions imposées à l’auteur, Les Soleils des indépendances est une œuvre qui méritait plus que tout autre d’être relue à la lumière de son parcours génétique.
C’est ce que nous proposent les contributions rassemblées dans ce volume : plonger dans l’histoire du texte à la fois pour comprendre la genèse conflictuelle de l’œuvre, la nouvelle poétique romanesque qu’elle invente et la difficile émergence d’un créateur qui compte désormais parmi les grands écrivains contemporains.

URL de référence : http://www.cnrseditions.fr/litterature/7547-les-soleils-des-independances-dahmadou-kourouma.html

La fabrique des classiques africains

La fabrique des classiques africains – Écrivains d’Afrique subsaharienne francophone

Claire Ducournau

CNRS éditions
Date de publication :
30/03/2017 – 442 pages – 27,00 €
ISBN : 978-2-271-08158-2

Comment une œuvre littéraire accède-t-elle au rang de « classique » lorsque son auteur est issu d’Afrique subsaharienne francophone, l’une des zones les plus déshéritées du monde selon les standards culturels internationaux ? Si les noms de Léopold Sédar Senghor et d’Ahmadou Kourouma se sont imposés partout, pourquoi d’autres auteurs, portés au pinacle en Europe, restent-ils peu connus dans leurs pays d’origine, quand les textes d’Aminata Sow Fall et de Seydou Badian, étudiés et discutés au Sénégal et au Mali, ne le sont pas en France ?
Ce livre propose une histoire sociale collective de ces écrivains depuis 1960. Il distingue deux protagonistes majeurs : des intermédiaires culturels (organisateurs de festival, éditeurs, agents littéraires), souvent français, et des auteurs nés et socialisés en Afrique subsaharienne francophone, dont les trajectoires sont situées les unes par rapport aux autres dans un espace littéraire africain en recomposition.
Nourri de nombreux entretiens, fondé sur le dépouillement d’archives inédites et sur une étude statistique, cet ouvrage majeur décrit par quels mécanismes symboliques et matériels des écrivains originaires d’Afrique subsaharienne francophone sont devenus, sous différentes formes, des classiques africains.

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, agrégée de lettres modernes, Claire Ducournau est docteure de l’École des hautes études en sciences sociales. Maîtresse de conférences dans le département de lettres modernes de l’université Paul-Valéry à Montpellier, elle mène ses recherches sur les productions littéraires africaines et leurs réceptions au XXe et au XXe siècles.

Table des matières

Introduction
Prologue : Littérature francophone contre littérature-monde en français

Première partie : Légitimer les auteurs issus d’Afrique
Chapitre premier : Deux vagues transnationales de reconnaissance des auteurs africains depuis 1960
Chapitre 2 : Un découvreur de talents néocolonial ? Le Grand Prix littéraire de l’Afrique noire à l’œuvre
Chapitre 3 : « Et l’Afrique ?… » Les écrivains d’origine africaine dans deux revues littéraires françaises

Deuxième partie : Accéder à la consécration littéraire
Chapitre 4 : Portrait de groupe
Chapitre 5 : De la vocation contrariée au statut de classique africain

Conclusion

Annexes

URL de référence : http://www.cnrseditions.fr/litterature/7435-la-farique-des-classiques-africains.html

FabriqueDesClassiquesAfricainsMars2017

Manuscrits francophones du Sud – Séminaire 2015-16

L’approche génétique d’un texte à partir de l’analyse de ses manuscrits conduit à faire avancer, à partir de données objectives, la réflexion sur la poétique d’un écrivain et la relation qu’il entretient avec ses textes – ce qui varie beaucoup selon les époques, les cultures et les individus –. C’est ce domaine génético-biographique que les interventions exploreront

Coordination : Claire Riffard   (claire.riffard@item.cnrs.fr / 01 40 25 12 46) et Daniel Delas, ITEM.

Le séminaire est ouvert à tous, un vendredi par mois de 14h00 à 16h00.

Programme 2015-2016 :

  • Le 25 septembre 2015 (14h à 16h)
    Patrick Corcoran et Jean-Francis Ekoungoun « Monnè, outrages et défis. Ahmadou Kourouma »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 16 octobre 2015 (14h à 16h)
    Huong Giang Nguyen « Pham Van Ky »
    Lieu: Séance délocalisée à la BnF, site Tolbiac (salle à préciser)
  • Le 13 novembre 2015 (14h à 16h)
    Daniel Delas et Nicolas Martin-Granel « Génétique des commencements. Sony Labou Tansi, Tchicaya U Tam’si »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 11 décembre 2015 (14h à 16h)
    Habib Tengour « – Génétique, anthropologie, poésie. Mohammed Dib »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion.
  • Le 22 janvier 2016 (14h à 16h)
    « Génétique et littérature africaine »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 05 février 2016 (14h à 16h)
    Karolina Resztak « Mouloud Feraoun »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 18 mars 2016 (14h à 16h)
    Daniel Maximin (sous réserve) « Génétique et littérature caribéenne »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 08 avril 2016 (14h à 16h)
    Jean-Pierre Orban « Pierre Mertens »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 06 mai 2016 (14h à 16h)
    Serge Meitinger « Boris Gamaleya »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion

URL de référence : http://www.item.ens.fr/index.php?id=484279