Archives par mot-clé : Océan Indien

Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers

Le n. 43, juin-juillet 2023 d’Interculturel Francophonies, revue semestrielle sur les cultures et littératures nationales d’expression française, publiée par l’Alliance Française de Lecce (Italie) et dirigée par Andrea Calì (Università del Salento), vient de sortir. Cette livraison, consacrée à Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers, contient la plupart des communications données à l’occasion d’un colloque international sur Gamaleya (La Réunion, octobre 2022). Elle a été coordonnée par Dominique Ranaivoson (Université de Metz).

Boris Gamaleya (1932-2019) est né à La Réunion d’une mère créole et d’un père ukrainien qu’il perd très tôt. Ce métissage va alimenter la sensibilité d’un homme qui sera à la fois un militant de la créolité et et un poète visionnaire dont le rêve s’étend jusqu’à Madagascar et à la Russie de ses origines. Son œuvre en français traversée par les langues, les cultures, l’histoire de son île, le bruit des oiseaux et les couleurs a fait l’objet d’un colloque international à La Réunion en octobre 2022. Ce volume présente une partie des communications qui y ont été données. Elles portent sur cette langue si particulière inventée par le poète puis sur certaines œuvres aux confins du théâtre, de la poésie et du roman. Les approches comparatistes établissent des réseaux avec d’autres poètes (Rabearivelo, Daniel Biga, Odysseas Elytis) et le philosophe Spinoza. Enfin, l’analyse de la trajectoire de cette œuvre foisonnante et parfois énigmatique demeurée longtemps confidentielle et désormais largement médiatisée à La Réunion permet de comprendre les processus de patrimonialisation qui est en cours et auquel participent le colloque et ce numéro d’Interculturel Francophonies.

Sommaire

Dominique Ranaivoson, Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers

I. La langue de Boris Gamaleya

  • Alvaro Boisivon Bernardino, Boris Gamaleya: l’humour des parlangues et l’humeur des vavangues
  • Nicole Blondeau, Dysphonie des langues et poétique de la trace dans l’oeuvre de Boris Gamaleya  
  • Annie Urbanik-Rizk, L’humour poétique de Boris Gamaleya: de la révolte à la célébration  
  • Arnaud Villani, La langue en tempête de Boris Gamaleya  

II. Analyse d’une œuvre 

  • Serge Meitinger, Vali pour l’inaccompli, Boris Gamaleya et la poétique du nom propre   
  • Elisa Huet, Écologie (sous)-marine dans la poésie de Boris Gamaleya: une étude de Vali pour une Reine morte et de La mer et la mémoire. Les langues du magma  
  • André Ughetto, Ligne de force de l’intrigue dans Le Volcan à l’envers
  • Angélique Gigan, Odyssée eschatologique dans Le Volcan à l’envers de Boris Gamaleya (1983) ou la fictionnalisation de l’Histoire 
  • Boris Lazić, L’exil, les identités plurielles et la figure du père dans L’Île du Tsarévitch  
  • Marinko Koščec, L’Île du Tsarévitch: le mythe insulaire au cœur d’un royaume rêvé
  • Béatrice Bloch, Piton la nuit (1992): une jubilation synesthésique offerte?  

III. Approches comparatistes 

  • Ferroudja Allouache, Écrire en présence de toutes les langues du monde   
  • Dominique Ranaivoson, Boris Gamaleya et Madagascar ou le rêve sur la Grande Île des origines  
  • Michel Cassir, Tonnerre et para-tonnerre  
  • François Heusbourg, Daniel Biga, Odysseas Elytis, Boris Gamaleya 
  • Hadi Rizk, L’exubérance du multiple: les résonances spinozistes de la poésie de Boris Gamaleya
  • Catherine Coquio, Baba-le monde et le mal du temps. Temps historique et temps mythique   
  • Bernard Idelson – Grégoire Molinatti, Boris Gamaleya: construction médiatique, médiations culturelles et patrimonialisation d’une figure réunionnaise 

Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs

Écrire le sujet au XXIe siècle

Écrire le sujet du XXIe siècle
Le regard des littératures francophones

Par Buata B. Malela & Cynthia V. Parfait

Paris, Hermann, 2022, 258p.
ISBN 9791037019912
 
Le questionnement du sujet, dans le contexte propre à la société où les liens se sont distendus au profit du règne des individus, demeure une problématique subjective et intersubjective. Cet enjeu social préoccupe aussi le discours social et littéraire en particulier. C’est pourquoi quelques fictions romanesques francophones – Afrique, Antilles et océan Indien – de l’extrême contemporain ont investi le thème du sujet-objet dans le monde social, dans sa relation à soi et à l’autre. De plus, en édifiant leur propre idée du sujet du XXIe siècle, ces récits francophones proposent un regard esthétique sur le monde contemporain. Partant de ce constat, cet essai examine ces textes en essayant de déceler leur manière de traiter du sujet notamment face au temps, aux souffrances humaines et à l’énigme de l’autre.
 

Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université de Mayotte (France), membre du laboratoire CEREDI de l’Université de Rouen et chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches portent principalement sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et la pop-musique francophone.

Cynthia V. Parfait est maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université d’Antsiranana (Madagascar) où elle enseigne les littératures francophones. Ses domaines de recherches portent sur les littératures francophones de l’océan Indien et les éditions littéraires à Madagascar.

Page sur le site de l’éditeur :

AAC: L’œuvre d’Ananda Devi entre l’Orient et l’Occident

L’œuvre d’Ananda Devi entre l’Orient et l’Occident

Appel à contribution

Revue Romanica Silesiana, 2022 : no 1 (21)

  • Les propositions de contribution d’environ 300 mots (en français ou en anglais) accompagnées d’une courte notice biographique devront être envoyées avant le 15 mai 2021 aux adresses suivantes : (jarosz.km@gmail.com et andrzej.rabsztyn@us.edu.pl)
  • La réponse du comité de lecture sera communiquée à toutes les personnes intéressées avant le 22 mai 2021.
  • Délai final du dépôt de textes dont l’ampleur ne dépassera pas 25000 signes (espaces compris) : 23 août 2021.

En publiant sous le nom d’Ananda Devi, Ananda Devi Anenden est devenue, au cours de trois dernières décennies, le plus grand écrivain de l’Île Maurice, son pays d’origine, ainsi que de toute une partie sud-ouest de l’Océan Indien, immense région dans laquelle se croisaient autrefois les influences politiques et culturelles hollandaise, française et anglaise, en se superposant à – et parfois même en se laissant submerger par – un substrat africain, malgache, indien et chinois et en créant par là des amalgames linguistiques, culturels, culinaires et ethniques d’une grande originalité et richesse.
Lauréate de maints prix prestigieux pour son œuvre fort appréciée et étudiée au monde entier, depuis 1989, Ananda Devi vit à Ferney-Voltaire en France. Pendant ces trente dernières années, tout en travaillant comme traductrice à Genève, l’écrivaine construisait son univers imaginaire reconnaissable entre tous, en publiant, surtout en France, une douzaine de romans, trois recueils de poèmes et quatre recueils de nouvelles.
Plusieurs de ses romans sont accessibles en anglais, hindi, slovène, roumain, bulgare, portugais, polonais, allemand, espagnol, italien, suédois et en d’autres langues vers lesquelles on ne cesse de les traduire.

Continuer la lecture de AAC: L’œuvre d’Ananda Devi entre l’Orient et l’Occident

Borders and Ecotones in the Indian Ocean

Borders and Ecotones in the Indian Ocean – Cultural and Literary Perspectives

NOUVELLE PUBLICATION / NEW RELEASE

Co-édité par Markus Arnold, Corinne Duboin & Judith Misrahi-Barak

https://www.pulm.fr/index.php/9782367813578.html

Les essais critiques réunis dans ce volume prennent leur ancrage dans l’océan Indien et explorent les multiples façons dont la dynamique des échanges a formé cette région multilingue, de l’Inde aux Mascareignes et en Afrique australe. Frontières, lisières et tiers-espaces sont revisités à travers la notion d’écotone, une zone de transition entre deux écosystèmes. Si le terme a été surtout utilisé par les biologistes et les écologistes, l’angle métaphorique s’avère particulièrement fertile en ce qu’il autorise des approches transdisciplinaires et rend possibles des perspectives nouvelles. En anglais et en français, ce volume vise à enrichir la recherche déjà publiée dans plusieurs champs disciplinaires et à participer au développement des études indo-océaniques. Les auteurs du volume réexaminent ces écotones comme des espaces de frictions autant que des espaces de fusion.

Mots-clés : Écotones, Océan Indien, Frontières, Liminalité, Migrations

This collection of critical essays anchors itself in the Indian Ocean and explores the multiple ways dynamic exchanges have shaped this multilingual region of the world, from India to the Mascarene Islands to Southern Africa. Borders, edges and third spaces are revisited through the notion of the ecotone, a transitional zone between two ecosystems. If the term has primarily been used by biologists and ecologists, the metaphorical angle proves to be fruitful as it authorizes transdisciplinary approaches and empowers fresh perspectives. In French and in English, this volume aims to contribute to scholarship already published across various disciplinary fields and to participate in the development of Indoceanic studies. The authors of the volume rethink those ecotonal sites that are spaces of frictions as much as spaces of fusion. 

Keywords: Ecotones, Indian Ocean, Borders, Liminality, Migrations

Continuer la lecture de Borders and Ecotones in the Indian Ocean