Archives par mot-clé : Panafricanisme

« Souvenirs de Lagos »

Festac . . . Memories of Lagos

Published online by Cambridge University Press:  02 January 2024

Publication d’une introduction et d’une traduction (en anglais), par Tobias Warner, d’un texte inconnu de Mariama Bâ dans la revue PMLA.

« Souvenirs de Lagos » est le premier texte oublié de Mariama Bâ à être redécouvert depuis des décennies, et le seul poème que l’autrice aurait publié. Le poème évoque les expériences de Mariama Bâ lors du FESTAC organisé à Lagos, au Nigeria, en 1977. Le texte est paru dans un journal sénégalais (L’Ouest africain) deux ans environ avant la publication d’Une si longue lettre, mais il est resté inconnu des chercheurs. L’introduction et la traduction en anglais du poème sont désormais en libre accès.

Une table ronde virtuelle consacrée à « Souvenirs de Lagos » est programmée lors de la convention de la Modern Language Association ce vendredi 5 janvier 2024, de 14h à 15h HNE, avec Rama Dieng, Tsitsi Ella Jaji, Annette Joseph-Gabriel, Stéphane Robolin et Tobias Warner en conversation. Accessible aux membres de la MLA, cette conversation, qui aura lieu en anglais, est organisée par les Francophone et African to 1990 Forums de la MLA. La conversation sera également enregistrée et mise à disposition quelques jours après la séance.

Senghor et la promotion de la négritude

Journée d’étude

AIELCEF / ITEM / UCAD

Format hybride : en ligne / Paris, ENS-Ulm

Samedi 21 septembre 2024 

Calendrier prévisionnel

  • 15 mars : acceptation des propositions
  • 2 septembre 2024 : envoi de la première version orale de la communication
  • 21 septembre 2024 : déroulement de la journée d’étude avec un format hybride, en ligne et à l’ENS-Ulm (Paris).
  • 31 janvier 2025 : réception des articles issus des communications
  • 1er semestre 2026 : publication des actes dans la revue électronique Recherches Francophones (AIELCEF, U. McGill) : https://recherchesfrancophones.library.mcgill.ca/

Argumentaire

Qu’il y ait eu un mouvement de la négritude et que celui-ci ait été fondé à Paris au début des années 1930 autour des personnalités de Césaire, Senghor et Damas apparaît comme un acquis pour l’histoire littéraire et l’histoire des idées. Néanmoins, si l’on se penche sur les textes, les revues, les archives et les réseaux intellectuels, les origines et les confins de ce mouvement s’avèrent quelque peu flous. Il semblerait même que cette idée, somme toute, unitaire du mouvement de la négritude soit le produit d’une construction discursive et institutionnelle rétrospective. Cette journée d’étude — qui se déroulera avec un format hybride, en ligne et en présence (à l’ENS-Ulm de Paris) — souhaite examiner la manière dont Senghor, poète, président et théoricien, au cœur du champ politique et du champ littéraire, a su jouer un rôle crucial dans cette promotion de la négritude.

Continuer la lecture de Senghor et la promotion de la négritude

Natural Resources, Land Grabbing and Resistance in Africa

Natural resources, land grabbing and resistance in Africa / Ressources naturelles, accaparement des terres et résistance en Afrique

[Webinar]

21 sept. 2022 01:00 PM

Collectif pour le Renouveau Africain

The land question in Africa and elsewhere is intimately linked to vexed issues of citizenship, identity, and notions of political community. In recent decades, land governance and management and systems of distribution, access, and control have become increasingly detached from their broader social and cultural meanings, giving way to extractivism and commodification. This CORA roundtable aims to bring together research-based perspectives and those of social movements to answer, but not be limited to, the following questions:
1) What are the imprints of colonial and racial regimes of ownership in modern juridical formations across Africa?
2) How has the intimate relationship between land as property and the modern state been consolidating across the continent?
3) What is driving the private appropriation and accumulation of land and natural resources on the African continent and how can promoting a notion of the commons play a role in reversing commodification of land?
4) How can we rethink redistributive and people-centred land and resource policies, and how can we rethink the nation and public space to find pathways to inclusive policies and actions that reduce land-based violence? This includes bringing gender, ethnicity and generation into the equation.
5) How do struggles for land in Africa contribute towards a deeper recognition of multiple subjectivities, agencies and practices?

Moderator : Ruth Hall (PLAAS, University of Western Cape, South Africa). Speakers : Elizabeth Mpofu (Zimbabwe Smallholder Organic Farmers’ Forum, Zimbabwe), João Feijó (Observatório do Meio Rural, Mozambique), Ibrahima Coulibaly (ROPPA and CNOP, Mali), Natasha Issa Shivji (Cambridge University, Tanzania), Bernardo Castro (Rede Terra, Angola).

S’inscrire au webinaire / Register

Dynamiques actuelles des littératures africaines

Dynamiques actuelles des littératures africaines : panafricanisme, cosmopolitisme, afropolitanisme

sous la direction de Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki et Xavier Garnier

Paris, Karthala, coll. Lettres du Sud, 22 juin 2018, 294 p.
ISBN 9782811119829

[ouvrage publié suite au colloque de l’APELA tenu à l’université de Bourgogne en septembre 2015]

Comment écrire et penser l’Afrique dans le monde ? Comment écrire et penser le monde depuis l’Afrique ? Par la mise à jour du dialogue, dynamique et complexe, entre trois notions de prime abord très différentes – le panafricanisme, le cosmopolitisme et l’afropolitanisme –, cet ouvrage interroge la participation des lettres africaines à la réinvention du monde contemporain.

Les écrivains qui se sont engagés dans le mouvement panafricain au cours du XXe siècle ont eu comme principale cible l’impérialisme colonial et le morcellement du continent auquel il a donné lieu. Réaliser l’unité africaine faisait alors écho à l’idéal cosmopolite dès lors qu’il s’agissait de desserrer l’étau des assignations identitaires. Au tournant du XXIe siècle, le mot-valise afropolitanisme est inventé pour contrer la tentation afrocentriste d’un repli identitaire du continent face aux dérives d’un nouvel impérialisme mondialisé.  L’afropolitanisme met l’Afrique en circulation dans une géographie planétaire pour porter une voix décentralisée. Le débat fructueux qui s’engage aujourd’hui entre les héritiers du mouvement panafricain et les tenants de l’afropolitanisme témoigne des préoccupations cosmopolitiques des littératures d’Afrique et de la diaspora.

Guillaume Bridet est professeur de littérature française des XXe et XXIe siècles à l’université de Bourgogne-Franche-Comté.
Virginie Brinker est maître de conférences en littératures francophones des XXe et XXIe siècles à l’université de Bourgogne-Franche-Comté.
Sarah Burnautzki est enseignante-chercheuse en littératures française, espagnole, francophones et latino-américaines à l’université de Mannheim (Allemagne).
Xavier Garnier est professeur de littératures francophones à l’université de la Sorbonne Nouvelle.
Ont également contribué à cet ouvrage : Aminata Aïdara, Elara Bertho, Amzat Boukari-Yabara, Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki, Victoria Famin, Susanne Gehrmann, Diana Haußmann, Abdoulaye Imorou, Aurélie Journo, Marc Kober, Anthony Mangeon, Catherine Mazauric, Bernard de Meyer, Cornelia Ruhe, Richard Samin, Cyril Vettorato.

Table des matières

Introduction

PREMIÈRE PARTIE : TROIS NOTIONS EN QUESTION

1. Le cosmopolitisme aujourd’hui : questions, débats, polémiques
Guillaume Bridet

2. Les transformations du panafricanisme
Amzat Boukari-Yabara

3. Du « moment panafricain » à « l’afropolitanisme » contemporain : lectures croisées de W.E.B. Du Bois, Joseph Casely Hayford, Alain Locke et Kwame Anthony Appiah
Anthony Mangeon

DEUXIÈME PARTIE : IMAGINAIRES PANAFRICANISTES

4. Le panafricanisme littéraire au Brésil : d’un cosmopolitisme à l’autre
Cyril Vettorato

5. Transferts de pratiques militantes et circulations littéraires des critiques black feminist dans le contexte francophone
Sarah Burnautzki

6. L’Égypte détachée du continent africain ? Entre cosmopolitisme européen et levantin
Marc Kober

7. Dynamiques d’inclusion et d’exclusion par le panafricanisme. Sur le panthéon panafricain imaginé dans la chanson sous Sékou Touré
Elara Bertho

TROISIÈME PARTIE : CONTROVERSES ET POÉTIQUES AFROPOLITAINES

8. Les enjeux littéraires d’un concept controversé : l’afropolitanisme
Susanne Gehrmann

9. The Danger of a Single Story : nouveaux discours sur les identités littéraires africaines anglophones
Aurélie Journo

10. Sous la pantoufle. Couper les cheveux en quatre avec Chimananda Ngozi Adichie et Taiye Selasi
Cornelia Ruhe

11. Afropea mise en scène : Écrits pour la parole de Léonora Miano
Diana Haußmann

12. Léonora Miano en Afropéa. Invitation dans un monde qui s’invente
Abdoulaye Imorou

13. D’afropolitain à francopolitain, ou comment habiter une langue : le cas d’Abdourahman A. Waberi
Bernard de Meyer

QUATRIÈME PARTIE : « AJOUTER DU MONDE AU MONDE » : ÉLARGIR LE COSMOPOLITISME

14. Penser l’africanité et l’afropolitanisme dans la Relation glissantienne
Victoria Famin

15. Cosmopolitisme et afropolitanisme vernaculaires au Sénégal
Catherine Mazauric

16. Une vision africaine du cosmopolitisme : Welcome to Our Hillbrow de Phaswane Mpe
Richard Samin

17. Les témoignages des jeunes afropéens du recueil Exister à bout de plume
Aminata Aïdara

18. Rap français : vers une poéthique cosmopolite ?
Virginie Brinker

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 - Edited by David Murphy
The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 – Edited by David Murphy

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

Edited by David Murphy

Format:Hardback, 272Pages, 16 B&W illustrations

ISBN:9781781383162

Liverpool University Press

Publication: September 1, 2016

Series:Postcolonialism Across the Disciplines 20

In April 1966, thousands of artists, musicians, performers and writers from across Africa and its diaspora gathered in the Senegalese capital, Dakar, to take part in the First World Festival of Negro Arts (Premier Festival Mondial des arts nègres). The international forum provided by the Dakar Festival showcased a wide array of arts and was attended by such celebrated luminaries as Duke Ellington, Josephine Baker, Aimé Césaire, André Malraux and Wole Soyinka. Described by Senegalese President Léopold Sédar Senghor, as ‘the elaboration of a new humanism which this time will include all of humanity on the whole of our planet earth’, the festival constituted a highly symbolic moment in the era of decolonization and the push for civil rights for black people in the United States. In essence, the festival sought to perform an emerging Pan-African culture, that is, to give concrete cultural expression to the ties that would bind the newly liberated African ‘homeland’ to black people in the diaspora. This volume is the first sustained attempt to provide not only an overview of the festival itself but also of its multiple legacies, which will help us better to understand the ‘festivalization’ of Africa that has occurred in recent decades with most African countries now hosting a number of festivals as part of a national tourism and cultural development strategy.

For further details, see: www.liverpooluniversitypress.co.uk/collections/series-postcolonialism-across-the-disciplines/products/80790

AAC : Dialogues entre l’Afrique et la diaspora africaine dans les langues, les littératures et le cinéma

Dialogues entre l’Afrique et la diaspora africaine dans les langues, les littératures et le cinéma

76ème Congrès Annuel du College Language Association (CLA) 6-9 Avril 2016, Houston, Texas (USA)

Propositions de communication (en français, anglais ou espagnol) à envoyer à: Clément A. Akassi, Department of World Languages and Cultures, Howard University (animanclement@yahoo.fr)

Date limite d’envoi: 3 Novembre 2015

Pour les axes thématiques, voir le lien du Congrès et du CLA: www.clascholars.org

Prochain Congrès de l’APELA : Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme » dans les littératures africaines

APELA  affiche aplatie 

Congrès de l’APELA

Panafricanisme, cosmopolitisme et « afropolitanisme » dans les littératures africaines

17, 18 et 19 septembre 2015 – Université de Bourgogne

Programme

[Télécharger le programme en pdf sur la page du congrès (site du CPTC) ou sur le site de l’UMR Thalim (version couleurs actualisée).]

Jeudi 17 septembre

Matin

Présentation et conférences introductives

9h30-9h50 : Présentation du colloque

9h50-10h30 : Guillaume Bridet (Université de Bourgogne) « Enjeux littéraires du cosmopolitisme »

Pause

10h30-11h10 : Anthony Mangeon (Université de Strasbourg) : « Panafricanisme et écriture littéraire »

11h30-12h10 : Françoise Vergès (London University) : « Frantz Fanon entre panafricanisme et cosmopolitisme »

12h10-12h30 : Discussion

Continuer la lecture de Prochain Congrès de l’APELA : Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme » dans les littératures africaines