Archives par mot-clé : Panafricanisme

Dynamiques actuelles des littératures africaines

Dynamiques actuelles des littératures africaines : panafricanisme, cosmopolitisme, afropolitanisme

sous la direction de Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki et Xavier Garnier

Paris, Karthala, coll. Lettres du Sud, 22 juin 2018, 294 p.
ISBN 9782811119829

[ouvrage publié suite au colloque de l’APELA tenu à l’université de Bourgogne en septembre 2015]

Comment écrire et penser l’Afrique dans le monde ? Comment écrire et penser le monde depuis l’Afrique ? Par la mise à jour du dialogue, dynamique et complexe, entre trois notions de prime abord très différentes – le panafricanisme, le cosmopolitisme et l’afropolitanisme –, cet ouvrage interroge la participation des lettres africaines à la réinvention du monde contemporain.

Les écrivains qui se sont engagés dans le mouvement panafricain au cours du XXe siècle ont eu comme principale cible l’impérialisme colonial et le morcellement du continent auquel il a donné lieu. Réaliser l’unité africaine faisait alors écho à l’idéal cosmopolite dès lors qu’il s’agissait de desserrer l’étau des assignations identitaires. Au tournant du XXIe siècle, le mot-valise afropolitanisme est inventé pour contrer la tentation afrocentriste d’un repli identitaire du continent face aux dérives d’un nouvel impérialisme mondialisé.  L’afropolitanisme met l’Afrique en circulation dans une géographie planétaire pour porter une voix décentralisée. Le débat fructueux qui s’engage aujourd’hui entre les héritiers du mouvement panafricain et les tenants de l’afropolitanisme témoigne des préoccupations cosmopolitiques des littératures d’Afrique et de la diaspora.

Guillaume Bridet est professeur de littérature française des XXe et XXIe siècles à l’université de Bourgogne-Franche-Comté.
Virginie Brinker est maître de conférences en littératures francophones des XXe et XXIe siècles à l’université de Bourgogne-Franche-Comté.
Sarah Burnautzki est enseignante-chercheuse en littératures française, espagnole, francophones et latino-américaines à l’université de Mannheim (Allemagne).
Xavier Garnier est professeur de littératures francophones à l’université de la Sorbonne Nouvelle.
Ont également contribué à cet ouvrage : Aminata Aïdara, Elara Bertho, Amzat Boukari-Yabara, Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki, Victoria Famin, Susanne Gehrmann, Diana Haußmann, Abdoulaye Imorou, Aurélie Journo, Marc Kober, Anthony Mangeon, Catherine Mazauric, Bernard de Meyer, Cornelia Ruhe, Richard Samin, Cyril Vettorato.

Table des matières

Introduction

PREMIÈRE PARTIE : TROIS NOTIONS EN QUESTION

1. Le cosmopolitisme aujourd’hui : questions, débats, polémiques
Guillaume Bridet

2. Les transformations du panafricanisme
Amzat Boukari-Yabara

3. Du « moment panafricain » à « l’afropolitanisme » contemporain : lectures croisées de W.E.B. Du Bois, Joseph Casely Hayford, Alain Locke et Kwame Anthony Appiah
Anthony Mangeon

DEUXIÈME PARTIE : IMAGINAIRES PANAFRICANISTES

4. Le panafricanisme littéraire au Brésil : d’un cosmopolitisme à l’autre
Cyril Vettorato

5. Transferts de pratiques militantes et circulations littéraires des critiques black feminist dans le contexte francophone
Sarah Burnautzki

6. L’Égypte détachée du continent africain ? Entre cosmopolitisme européen et levantin
Marc Kober

7. Dynamiques d’inclusion et d’exclusion par le panafricanisme. Sur le panthéon panafricain imaginé dans la chanson sous Sékou Touré
Elara Bertho

TROISIÈME PARTIE : CONTROVERSES ET POÉTIQUES AFROPOLITAINES

8. Les enjeux littéraires d’un concept controversé : l’afropolitanisme
Susanne Gehrmann

9. The Danger of a Single Story : nouveaux discours sur les identités littéraires africaines anglophones
Aurélie Journo

10. Sous la pantoufle. Couper les cheveux en quatre avec Chimananda Ngozi Adichie et Taiye Selasi
Cornelia Ruhe

11. Afropea mise en scène : Écrits pour la parole de Léonora Miano
Diana Haußmann

12. Léonora Miano en Afropéa. Invitation dans un monde qui s’invente
Abdoulaye Imorou

13. D’afropolitain à francopolitain, ou comment habiter une langue : le cas d’Abdourahman A. Waberi
Bernard de Meyer

QUATRIÈME PARTIE : « AJOUTER DU MONDE AU MONDE » : ÉLARGIR LE COSMOPOLITISME

14. Penser l’africanité et l’afropolitanisme dans la Relation glissantienne
Victoria Famin

15. Cosmopolitisme et afropolitanisme vernaculaires au Sénégal
Catherine Mazauric

16. Une vision africaine du cosmopolitisme : Welcome to Our Hillbrow de Phaswane Mpe
Richard Samin

17. Les témoignages des jeunes afropéens du recueil Exister à bout de plume
Aminata Aïdara

18. Rap français : vers une poéthique cosmopolite ?
Virginie Brinker

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 - Edited by David Murphy
The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966 – Edited by David Murphy

The First World Festival of Negro Arts, Dakar 1966

Edited by David Murphy

Format:Hardback, 272Pages, 16 B&W illustrations

ISBN:9781781383162

Liverpool University Press

Publication: September 1, 2016

Series:Postcolonialism Across the Disciplines 20

In April 1966, thousands of artists, musicians, performers and writers from across Africa and its diaspora gathered in the Senegalese capital, Dakar, to take part in the First World Festival of Negro Arts (Premier Festival Mondial des arts nègres). The international forum provided by the Dakar Festival showcased a wide array of arts and was attended by such celebrated luminaries as Duke Ellington, Josephine Baker, Aimé Césaire, André Malraux and Wole Soyinka. Described by Senegalese President Léopold Sédar Senghor, as ‘the elaboration of a new humanism which this time will include all of humanity on the whole of our planet earth’, the festival constituted a highly symbolic moment in the era of decolonization and the push for civil rights for black people in the United States. In essence, the festival sought to perform an emerging Pan-African culture, that is, to give concrete cultural expression to the ties that would bind the newly liberated African ‘homeland’ to black people in the diaspora. This volume is the first sustained attempt to provide not only an overview of the festival itself but also of its multiple legacies, which will help us better to understand the ‘festivalization’ of Africa that has occurred in recent decades with most African countries now hosting a number of festivals as part of a national tourism and cultural development strategy.

For further details, see: www.liverpooluniversitypress.co.uk/collections/series-postcolonialism-across-the-disciplines/products/80790

AAC : Dialogues entre l’Afrique et la diaspora africaine dans les langues, les littératures et le cinéma

Dialogues entre l’Afrique et la diaspora africaine dans les langues, les littératures et le cinéma

76ème Congrès Annuel du College Language Association (CLA) 6-9 Avril 2016, Houston, Texas (USA)

Propositions de communication (en français, anglais ou espagnol) à envoyer à: Clément A. Akassi, Department of World Languages and Cultures, Howard University (animanclement@yahoo.fr)

Date limite d’envoi: 3 Novembre 2015

Pour les axes thématiques, voir le lien du Congrès et du CLA: www.clascholars.org

Prochain Congrès de l’APELA : Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme » dans les littératures africaines

APELA  affiche aplatie 

Congrès de l’APELA

Panafricanisme, cosmopolitisme et « afropolitanisme » dans les littératures africaines

17, 18 et 19 septembre 2015 – Université de Bourgogne

Programme

[Télécharger le programme en pdf sur la page du congrès (site du CPTC) ou sur le site de l’UMR Thalim (version couleurs actualisée).]

Jeudi 17 septembre

Matin

Présentation et conférences introductives

9h30-9h50 : Présentation du colloque

9h50-10h30 : Guillaume Bridet (Université de Bourgogne) « Enjeux littéraires du cosmopolitisme »

Pause

10h30-11h10 : Anthony Mangeon (Université de Strasbourg) : « Panafricanisme et écriture littéraire »

11h30-12h10 : Françoise Vergès (London University) : « Frantz Fanon entre panafricanisme et cosmopolitisme »

12h10-12h30 : Discussion

Continuer la lecture de Prochain Congrès de l’APELA : Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme » dans les littératures africaines

CFP: Pan-Africanism and Negritude: Dialogues between Africa and the African Diaspora (Past, Present, Future)

HOWARD UNIVERSITY

COLLEGE OF ARTS AND SCIENCES
DEPARTMENT OF WORLD LANGUAGES AND CULTURES
CALL FOR PAPERS

International Conference
Pan-Africanism and Negritude: Dialogues between Africa and the African Diaspora (Past, Present, Future)
Howard University
Blackburn Center
Washington, DC
November 4-6, 2015

Deadline to Submit Proposals: July 15, 2015
Extended Deadline: July 30, 2015

In its resolution 68/237 of 23 December 2013, the General Assembly of the United Nations (U.N.) proclaimed the International Decade for People of African Descent commencing 1 January 2015 and ending on 31 December 2024. The decade aims to strengthen the economic, social, cultural, civil and political rights of people of African descent, and adopt national, regional and international legal frameworks in accordance with the Durban Declaration on the Elimination of All forms of Racial Discrimination, and to ensure their full and effective implementation.
In this context, a second International Conference, “Pan-Africanism and Negritude: Dialogues between Africa and the African Diaspora (Past, Present, Future)” (November 4-6, 2015) is being organized at Howard University to lead the forthcoming global activities regarding the U.N. recommendations and objectives. The first academic meeting at Howard University was an echo of the International Year for People of African descent proclaimed also by the U.N. in 2011.
The organization of this International Conference is intended to contribute not only to the reconstruction of the bond between Africans and African Diaspora, but also to the defragmentation of the memory of the scattered Africa and Africans caused by the slavery, colonization and (im)migration. Because, although an early Pan-Africanism and Negritude had strongly advocated for the pride of the cultural heritage, history, unity and empowerment of Africans and African Diaspora; although the music (i.e. jazz, blues, reggae, rumba, salsa, hip hop, rap, etc.), the language (creole, palenquero, etc.), the religion (vaudou, candomblé, santería, etc.), the food (malanga, fufu, gombo, etc.) and the (im)migration are today critical factors of relations between Africans and African Diaspora, many adverse challenges continue to pave the ways of their unity and empowerment.
Participants of all continents and all disciplines are encouraged to submit their proposals and foster in general the reflections –but not limited to- on what critical role the early Pan-Africanism, Negritude and Negrismo played on the dialogues between Africans and African Diaspora and on their empowerment; how to (re)negotiate both, the reconstruction of the scattered identities and the defragmentation of memories, and how to enhance unity and empowerment today; finally, what visions and key elements can be recommended to overcome the actual challenges and what mechanisms to realize such a recommendations. Academics, scholars, graduate students, journalists, fiction and non-fiction authors/writers, playwrights, filmmakers, educators, translators and interpreters, artists, publishers, community and movement leaders, civil right activists, NGO’s leaders, youth, etc. are, therefore, invited to submit individual paper, panel, roundtable, workshop, play, film screening and discussion, etc. At the end of the International Conference, the Scientific Committee will edit and publish a book of selected proceedings.

Continuer la lecture de CFP: Pan-Africanism and Negritude: Dialogues between Africa and the African Diaspora (Past, Present, Future)

Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme» dans les littératures africaines

 Panafricanisme, cosmopolitisme et « afropolitanisme » dans les littératures africaines

Congrès de l’APELA, 17-19 septembre 2015 à l’Université de Bourgogne. DATE-LIMITE D’ENVOI DES PROPOSITIONS : 31 MAI 2014

Coorganisation : CPTC (Université de Bourgogne)/THALIM (Université Sorbonne Nouvelle)/ APELA

Comité d’organisation : Guillaume Bridet, Virginie Brinker, Sarah Burnautzki et Xavier Garnier

Porté par l’universalisme et l’aspiration à une citoyenneté du monde, le cosmopolitisme est un projet philosophique et politique qu’on peut faire remonter à la Grèce antique mais qui prend toute son importance avec la modernité européenne. Son imbrication idéologique avec le projet colonial, qui s’appuie sur la culturalisation et la racialisation de la vision du monde, le mettra face à la contradiction fondamentale qui l’anime d’emblée entre ouverture à l’autre et penchants impérialistes. A bien des égards, l’argument de la mission civilisatrice du continent africain, qui sert de légitimation à l’entreprise coloniale, est en effet lié à la matrice cosmopolite. En porte-à-faux avec la modernité européenne (se réclamant de son héritage afin de lutter contre la domination de l’Europe), le panafricanisme a pour objectif d’abolir les divisions des pays colonisés par l’affirmation de l’unité culturelle et politique des peuples africains. Mais le projet panafricain n’hérite-t-il pas aussi de la contradiction du cosmopolitisme, lorsqu’il conserve la représentation culturalisée et racialisée du monde ?  Continuer la lecture de Panafricanisme, cosmopolitisme et «afropolitanisme» dans les littératures africaines