Archives par mot-clé : Paris

Black Manoo, trajectoires de la subalternité

Cycle de conférences : Littérature et sciences sociales en Afrique #2

Lundi 22 janvier 2024, 16h-18h

Lieu : Les salons scientifiques (B108), 1 place Saint-Thomas d’Aquin – 75007 Paris (en présentiel)

Pour inaugurer le nouveau Programme Afrique de Sciences Po, s’ouvre un cycle de conférences « Littérature et sciences sociales en Afrique », en partenariat avec la Maison des arts de Sciences Po, animé par Elara Bertho (CNRS) et Elgas, sociologue et écrivain sénégalais.

Pour la seconde séance, nous accueillons l’écrivain ivoirien Gauz, auteur, entre autres, de Debout Payé (2014), Camarade Papa (2018), Black Manoo (2020) aux éditions Le Nouvel Attila, et de Cocoaïans. Naissance d’une nation chocolat (L’Arche, 2022).

Black Manoo. Trajectoires de la subalternité, Abidjan-Belleville

avec Gauz, écrivain

Discutant·e·s : 
Elara Bertho, CNRS – LAM & Programme Afrique Sciences Po
El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, journaliste à RFI, chercheur associé à l’Iris et écrivain
Richard Banégas, Sciences Po – CERI

Responsable scientifique de l’événement : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

URL de référence : https://www.sciencespo.fr/agenda/ceri/fr?event=5086

Résistance des réécritures dans les littératures afro-caribéennes

Programme JE jeunes chercheurs et chercheuses APELA

La journée jeunes chercheuses et chercheurs Littératures du Sud/APELA “Résistances des réécritures dans les littératures afro-caribéenes” se tiendra le vendredi 9 février 2024 à la Maison de la recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Afin de respecter la capacité d’accueil de la salle, si vous souhaitez participer en présence nous vous invitons à nous contacter pour vous inscrire aux adresses suivantes :

Un lien de participation à distance peut aussi vous être fourni à votre demande.

Programme Journée d’étude jeunes chercheurs et chercheuses

« Littératures du Sud » (APELA)

Vendredi 9 février 2024

10h-10h30: Accueil des participant.e.s et introduction de la journée

Session 1. Réécriture d’un texte préexistant : pour une résistance face aux modèles occidentaux ou nationaux

10h30-12h / Modération : Léa Dumetier (UR 1337 – Université de Strasbourg)

10h30-11h : AMARCHIH Essadek (Université Côté d’Azur)
Robinson Crusoé de Daniel Defoe et contre-réécritures : Foe de John Maxwell Coetzee et L’Empreinte à Crusoé de Patrick Chamoiseau

11h – 11h30 : TRABELSI Eya (Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba)
Adaptations et résistances littéraires : l’œuvre de Senghor et Laferrière à la lumière de la réécriture

11h30-12h : BAL Amber (Université de Cornell)
La réécriture de la résistance aux chemins de fer impériaux dans Doomi Golo de Boris Boubacar Diop

12h-13h30 : Pause

Session 2. Subversion et transgression des formes littéraires : réécrire et remodeler pour une création hybride

13h30-15h/ Modération : Ismaël Koné (EA 3943 – Université de Lorraine)

13h30-14h : CROWELL Michelle (Université d’Orléans/Université de Tours)
Réécrire le folklore : le conte du bébé de goudron dans Tar Baby de Toni Morrison

14h-14h30 : REKDAI Jean Zamba (Université du Cap)
Scénographie de la rupture et réforme des imaginaires romanesques africains dans Les jours viennent et passent de Hemley Boum

14h30-15h : DE LA TAILLE Charlaine (Université de Strasbourg)
Zola, au son du blues et du jazz, dans Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila

15h-15h30 : Pause

Session 3. Personnages en résistance : reconstruction de représentations académiques

15h30-16h30 / Modération : Marie Pernice (UMR 7172 THALIM – Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

15h30-16h : KOUADIO Nadège (Université de Bourgogne)
Fitina ou le nouveau modèle du personnage féminin dans le roman africain post-colonial.  

16h-16h30 : MAALAOUI Yassine (Université Côte d’Azur)
Réécriture de l’intermédiaire dans Rêves amers de Maryse Condé, Cannibales de Mahi Binebine et Loin de Douala de Max Lobé

16h30 : Mot de clôture

Le programme mis en page est aussi disponible au lien suivant : https://drive.google.com/file/d/1QwEhVvtz1npZPXKhO5aAiPLWyXGLkAI9/view?usp=sharing

Actualité de la philosophie africaine

15-18 janvier 2024

Université Toulouse Jean Jaurès, Sciences Po Paris

OrganisationSalim Abdelmadjid (Université Toulouse Jean Jaurès) et Adrien Delmas (Sciences Po Paris).

PartenairesCentre Jacques Berque (Rabat, Maroc), Structure Collaborative de Recherche en Études Africaines de l’Université Toulouse Jean Jaurès, Département de Lettres Modernes, Cinéma, Occitan de l’Université Toulouse Jean Jaurès.

URL de référence : https://screaf.univ-tlse2.fr/accueil/seminaire/seminaire-2023-2024/colloque-%C2%AB-actualite-de-la-philosophie-africaine-%C2%BB-symposium-actualite-of-african-philosophy

ArgumentCe colloque propose de présenter les travaux de philosophie africaine menés actuellement en France et à l’échelle internationale, en particulier en Afrique. Il a pour objectif de contribuer : à la démonstration de la nécessité de recourir aux œuvres de la philosophie africaine dans notre présent, de leur pertinence notamment pour les questions sociales et politiques les plus urgentes, en Afrique et dans le reste du monde ; à l’intégration du champ de la philosophie africaine, à travers ses différences géographiques et linguistiques, en même temps qu’à son ouverture interaréale et interdisciplinaire ; à un bilan des problématiques structurantes de son histoire contemporaine (définition de la philosophie africaine, luttes de libération, problème de l’ethnophilosophie, articulation continentalo-diasporique, nord et sud du Sahara, mondialité de l’histoire et la situation africaines, ou encore critique de l’histoire traditionnelle de la philosophie). Il a également pour objectif, ce faisant, de contribuer à l’introduction du champ académique à la philosophie africaine, encore largement ignorée en France, et s’ancre pour cela dans les initiatives institutionnelles locales : à l’Université Toulouse Jean Jaurès, la création en 2021 d’une Unité d’Enseignement de philosophie africaine en Master, l’organisation des Rencontres des Études Africaines en France en 2022, puis la création de la Structure Collaborative de Recherche en Études Africaines animée par le séminaire « Les Afriques au pluriel » ; à Sciences Po Paris, la création du parcours « Afrique » de la Licence et la fondation du programme « Afrique ».

Continuer la lecture de Actualité de la philosophie africaine

Littérature et sciences sociales en Afrique

Pour inaugurer le nouveau Programme Afrique de Sciences Po, s’ouvre un cycle de conférences « Littérature et sciences sociales en Afrique », en partenariant avec la Maison des arts de Sciences Po, animé par Elara Bertho (CNRS) et Elgas, sociologue et écrivain sénégalais.

Le premier invité est Sami Tchak, écrivain togolais, pour son dernier roman : Le continent du Tout et du presque Rien (Editions Jean-Claude Lattès, 2021)

Discutant·e·s : 

  • Elara Bertho, CNRS – LAM & Programme Afrique Sciences Po
  • El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, sociologue, journaliste et écrivain
  • Florence Bernault, Sciences Po – Centre d’Histoire
L’événement aura lieu le 16 novembre, 15h30, à Sciences po, 27 rue St Guillaume, Paris. Une retransmission est prévue grâce aux bons soins de SudPlateau, merci à eux.

Senghor et la promotion de la négritude

Journée d’étude

AIELCEF / ITEM / UCAD

Format hybride : en ligne / Paris, ENS-Ulm

Samedi 21 septembre 2024 

Calendrier prévisionnel

  • 15 mars : acceptation des propositions
  • 2 septembre 2024 : envoi de la première version orale de la communication
  • 21 septembre 2024 : déroulement de la journée d’étude avec un format hybride, en ligne et à l’ENS-Ulm (Paris).
  • 31 janvier 2025 : réception des articles issus des communications
  • 1er semestre 2026 : publication des actes dans la revue électronique Recherches Francophones (AIELCEF, U. McGill) : https://recherchesfrancophones.library.mcgill.ca/

Argumentaire

Qu’il y ait eu un mouvement de la négritude et que celui-ci ait été fondé à Paris au début des années 1930 autour des personnalités de Césaire, Senghor et Damas apparaît comme un acquis pour l’histoire littéraire et l’histoire des idées. Néanmoins, si l’on se penche sur les textes, les revues, les archives et les réseaux intellectuels, les origines et les confins de ce mouvement s’avèrent quelque peu flous. Il semblerait même que cette idée, somme toute, unitaire du mouvement de la négritude soit le produit d’une construction discursive et institutionnelle rétrospective. Cette journée d’étude — qui se déroulera avec un format hybride, en ligne et en présence (à l’ENS-Ulm de Paris) — souhaite examiner la manière dont Senghor, poète, président et théoricien, au cœur du champ politique et du champ littéraire, a su jouer un rôle crucial dans cette promotion de la négritude.

Continuer la lecture de Senghor et la promotion de la négritude

Back to Africa

Literary Representations of Return in African Literatures

Journée d’étude

organisée par l’Université Sorbonne Paris Nord

en collaboration avec les universités italiennes de Bologne et de Modène et Reggio Emilia.

Cet événement a pour but d’explorer les diverses représentations du retour dans les littératures africaines. 

Mercredi 25 octobre 2023, 9h30 – 18h30 

Paris, Campus Condorcet (Salle 100).

Affiche avec lien

Book of abstracts _Back to Africa_ Literary Representations of Return in African Literatures_

Consulter le détail du programme sur Fabula

Consulter l’AAC

Séminaire Senghor : le travail ethnographique

Vincent Debaene (Université de Genève) : « Retours au pays natal et collectes ethnographiques (1937-1945) ». Discutants : Céline Labrune Badiane (ITEM) et Etienne Smith (CNRS/LAM)

Venez nombreux à la prochaine séance du séminaire Senghor (UCAD-ITEM), qui se tiendra le 11 octobre à 16H heure de Paris (14h GMT), à l’ENS, 45 rue d’Ulm à Paris (salle INFO Schwartz, au sous-sol de la bibliothèque), et en ligne.

Le lien pour suivre la séance en visioconférence peut être demandé auprès de Claire Riffard (claire.riffard [apud] cnrs.fr).

À partir des informations parcellaires dont on peut disposer, cet exposé voudrait éclairer le travail ethnographique de Senghor entre 1937 et 1945 et le basculement qu’il a entraîné dans sa conception de la négritude, en le resituant dans le motif plus général du retour au pays natal qui traverse l’histoire de l’ethnologie depuis le XIXe siècle.

Vincent Debaene est professeur de littérature française du XXe siècle à l’Université de Genève. Spécialiste de l’histoire de l’anthropologie, il a coordonné et préfacé l’édition des Œuvres de Claude Lévi-Strauss dans la « Bibliothèque de la Pléiade » (2008). Il est l’auteur de L’Adieu au voyage. L’ethnologie française entre science et littérature (Gallimard, 2010). Il prépare un livre sur les rapports entre les débuts de la littérature africaine francophone et l’ethnologie coloniale.

URL de référence : http://www.item.ens.fr/senghor8-2023/