Archives par mot-clé : Philosophie

Actualité de la philosophie africaine

15-18 janvier 2024

Université Toulouse Jean Jaurès, Sciences Po Paris

OrganisationSalim Abdelmadjid (Université Toulouse Jean Jaurès) et Adrien Delmas (Sciences Po Paris).

PartenairesCentre Jacques Berque (Rabat, Maroc), Structure Collaborative de Recherche en Études Africaines de l’Université Toulouse Jean Jaurès, Département de Lettres Modernes, Cinéma, Occitan de l’Université Toulouse Jean Jaurès.

URL de référence : https://screaf.univ-tlse2.fr/accueil/seminaire/seminaire-2023-2024/colloque-%C2%AB-actualite-de-la-philosophie-africaine-%C2%BB-symposium-actualite-of-african-philosophy

ArgumentCe colloque propose de présenter les travaux de philosophie africaine menés actuellement en France et à l’échelle internationale, en particulier en Afrique. Il a pour objectif de contribuer : à la démonstration de la nécessité de recourir aux œuvres de la philosophie africaine dans notre présent, de leur pertinence notamment pour les questions sociales et politiques les plus urgentes, en Afrique et dans le reste du monde ; à l’intégration du champ de la philosophie africaine, à travers ses différences géographiques et linguistiques, en même temps qu’à son ouverture interaréale et interdisciplinaire ; à un bilan des problématiques structurantes de son histoire contemporaine (définition de la philosophie africaine, luttes de libération, problème de l’ethnophilosophie, articulation continentalo-diasporique, nord et sud du Sahara, mondialité de l’histoire et la situation africaines, ou encore critique de l’histoire traditionnelle de la philosophie). Il a également pour objectif, ce faisant, de contribuer à l’introduction du champ académique à la philosophie africaine, encore largement ignorée en France, et s’ancre pour cela dans les initiatives institutionnelles locales : à l’Université Toulouse Jean Jaurès, la création en 2021 d’une Unité d’Enseignement de philosophie africaine en Master, l’organisation des Rencontres des Études Africaines en France en 2022, puis la création de la Structure Collaborative de Recherche en Études Africaines animée par le séminaire « Les Afriques au pluriel » ; à Sciences Po Paris, la création du parcours « Afrique » de la Licence et la fondation du programme « Afrique ».

Continuer la lecture de Actualité de la philosophie africaine

Philosophies africaines

Journée d’étude – 16 juin 2023
« Philosophie de la culture et des cultures /
Philosophies africaines »

Université Paris-Nanterre, bâtiment Max Weber, salle de séminaire 2, 16 juin 2023, 9h30-17h30
Organisateurs : François THOMAS, Stefanie BUCHENAU

L’objectif de cette journée d’étude sera de réfléchir aux problématiques liées à la philosophie « comparée » ou «interculturelle » en général, et d’étudier comment ces questions se posent, plus spécifiquement, dans le cas de la « philosophie africaine».
Réfléchir sur la pluralité des langues et des cultures conduit tout d’abord à s’intéresser à un certain nombre de problèmes comme la question de la traduction, de l’essentialisme culturel, des identités culturelles, du relativisme linguistique, des « transferts culturels ». La réflexion sur l’universalisme et sur les différentes conceptions de l’universel est au cœur de ces débats.
A ces questions s’ajoutent ensuite les problèmes liés à l’idée même de la philosophie. Dans quelle mesure peut-on parler de «philosophies d’ailleurs » ? Y a-t-il une philosophie chinoise, hindoue, africaine, etc. ? Ou bien faudrait-il plutôt parler de « sagesse » indienne ou de « conception du monde» chinoise, et réserver le mot « philosophie » pour désigner cette tradition de pensée singulière, qui s’est historiquement développée en Europe ? Ou faut-il considérer la philosophie comme une démarche universelle, abordant des problèmes eux-mêmes universels, dont aucune culture, aucune langue, aucun continent ne sauraient revendiquer l’exclusivité ?
Réfléchir sur les « philosophies africaines » (en revendiquant aussi bien le pluriel que le mot de philosophie) conduit, enfin, à revenir sur des débats apparus au XXe siècle et qui se poursuivent aujourd’hui, liés à l’histoire du continent africain et à la situation politique, linguistique, religieuse, économique, sociale de l’Afrique : comme les débats relatifs à l’ethnophilosophie, aux rapports entre oralité et traditions de pensée, à la question des savoirs endogènes, aux problèmes de domination linguistique, etc.

Programme

Matinée
  • 9h30 Accueil
  • 9h40 François THOMAS (Paris-Nanterre) et Stefanie BUCHENAU (Paris 8) : Introduction : De Herder à L.S. Senghor.
  • 10h00 Souleymane Bachir DIAGNE (Columbia): Réflexions sur l’universel, la traduction, et la construction de concepts en philosophie africaine.
  • 11h00 François THOMAS : Ethnophilosophie, universalisme et relativisme linguistique : remarques à partir de Paulin Hountondji, entre Herder et Husserl.

12h15-14h Pause déjeuner

Après-midi
  • 14h Mahamadé SAVADOGO (Ouagadougou, en visio) : Présentation de son ouvrage, paru en 2023, de philosophie en mooré : “Bangrâ Yidgri ni tônd buudâ gouamâ yôod yaa boê ?” (“Pourquoi philosopher dans une langue nationale ? »)
  • 15h Hélisenne LESTRINGANT (Paris 8) : Un « Village-Opéra » au Burkina Faso

16h-16h15 pause

  • 16h15 Michael F. FORSTER (Bonn/ Chicago): Herder’s Revolution in the Philosophy of Language

Cette journée d’étude s’inscrit dans la continuité des travaux menés depuis deux ans dans le cadre du projet pluriannuel « Historismus », mené en collaboration entre les Universités Paris-Nanterre (UR 373 IRePH « Institut de Recherches Philosophiques »), Paris 8 (UR 1577 « Mondes allemands : histoire des idées et des représentations ») et l’Université de Bonn en Allemagne.

Un lien Google Meet peut être demandé aux organisateurs.

L’africanisme en question

L’équipe de la structure fédérative de recherche en études africaines de l’Université de Toulouse est heureuse de vous inviter à la deuxième séance de son séminaire Les Afriques au pluriel.

le 31 mars 2023
9h – 12h30
UT2J, LA178 (Bâtiment 31-Erasme, UFR LLCE)

Programme


09h-09h15: accueil
09h15-09h30: présentation
Stéphanie Lima, maîtresse de conférences, département de géographie, Institut national universitaire Champollion, et Mathilde Rogez, maîtresse de conférences, département d’études du monde anglophone, UT2J, CAS
09h30-10h00: « Pour une épistémologie critique des études africaines »
Salim Abdelmadjid, maître de conférences, département de philosophie, UT2J, ERRAPHIS
10h00-10h15: discussion
10h15-10h30: pause
10h30-11h00: « L’Autre ‘inutile’ : les spécialistes africains formés en Bulgarie durant les années 1960-1990 »
Svetla Koleva, Institut de sociologie de l’Académie bulgare des Sciences, professeure-visiteure au département de sociologie et au LISST
11h00-11h15: discussion
11h15-11h45: « Sami Tchak et les ‘africanistes’ : un regard romanesque, ironique et indulgent »
Pierre Soubias, maître de conférences, département de lettres modernes, cinéma et occitan, UT2J, LLA-CREATIS
11h45-12h00: discussion
12h00-12h30: programmation et présentation des séances à venir

NB: nous privilégions le vraimentiel, mais un lien Zoom sera éventuellement mis à disposition sur demande
Programme prévisionnel de l’année
– vendredi 21/04/2023 (09h-12h30, UPS, salle Coriolis de l’OMP): durabilité et interdisciplinarité (Claire Delon – UT3/LAERO OMP, Fabrice Gangneron – UT3/GET OMP), avec des présentations de Claire Delon, Dominique Serça, Corinne Galy Lacaux, Fabrice Gangneron, Sylvia Becerra et Cathy Liousse
– jeudi 25/05/2023 (09h-12h30, UT2J, MDR salle E412) : circulation des normes et projet AVALSUD (Alain Bonnassieux – UT2J/LISST-DR, Nour Carpel–Heysch de la Borde – Université Paris I Panthéon Sorbonne/LISST, Emmanuel Chauvin – UT2J/LISST-DR, Mathilde Joncheray – UT2J/LISST-CIEU)
– jeudi 29/06/2023 (09h-12h30, UT2J, MDR salle D30): circulation, langues, savoirs et développement (Alain Bonnassieux – UT2J/LISST-DR, Anne-Lise Granier – LISST-CERS, Fatima Qacha – UT2J/LISST-CERS)
– septembre 2023 (09h-12h30, Sciences Po): éthique de la recherche (Catherine Baron – IEP/LEREPS, Alexandre Gaudry – UT2J/LEREPS G-EAU, Mélanie Jacquemin UT2J/LISST-CAS)
 

Contacts :
Stéphanie Lima: <stephanie.lima[AT]univ-jfc.fr>
Mathilde Rogez: <mathilde.rogez[AT]univ-tlse2.fr>

Pourquoi philosopher en langue africaine

Session en ligne autour du livre en mooré du Professeur Savadogo, ce jeudi 8 décembre 2022, 18h-20h GMT.
 
Cette activité fait suite au Book Friday du 30 septembre organisé par l’Association caribéenne de philosophie dirigée par Professeure Hanétha Vété-Congolo. 
 
Le Département de philosophie et le Laboratoire Société Individu Culture (LaSIC) de l’université Félix Houphouët-Boigny présentent l’ouvrage de Karen-saamb-kasenga Savadogo Mahamadé
 

Bangrã yidgr ne tõnd buudã goamã yõod yaa bo?  

dont le sujet est  Pourquoi philosopher en langue africaine.
 
L’intervention se fera en français, mais avec la présence significative du mooré, la langue dans laquelle se déploie la réflexion du Professeur Savadogo dans le cadre de l’ouvrage.
 
Le lien de connexion est : https://meet.google.com/ddk-ktuq-tnu

Décolonial et universel : perspectives croisées

Séminaire « Décolonial et universel : perspectives croisées »

Michel Cahen (LAM, CNRS) et Elara Bertho (LAM, CNRS)
 
Ce séminaire de lectures de textes théoriques est collégial. Il sera centré sur les pensées contemporaines du décolonial, entendu comme processus continué de déprise de la colonialité du pouvoir. Quels univers, quels récits, quelles épistémologies se mettent en place pour renouveler la question de l’universel, du rapport trop facilement binaire centre/ périphérie, d’un dehors possible de la colonialité ?
Souleymane Bachir Diagne, Walter Mignolo, Lélia Gonzalez seront par exemple lus collégialement et présentés par l’un d’entre nous. Il s’agira à chaque fois de lire ensemble, d’interroger nos incompréhensions, nos désaccords ou au contraire nos enthousiasmes.
 
Jeudi, 10h-12h30, salle Jean Borde, MSH Bordeaux
– 10 novembre : Elara Bertho, lecture de Souleymane Bachir Diagne (l’universel latéral). Exceptionnellement dans l’amphithéâtre Papy de la MSH
– 1er décembre : Michel Cahen et Mélanie Denef, Lecture de Walter Mignolo (le décolonial de “A Manifesto” et sa réception universitaire)
– 15 décembre : Sylvère Mbondobari, lecture d’Antoine Litli (Hériter des lumières après Achille Mbembe)
 
2023 :
 
– 19 janvier : Ruth Guichard, Lecture de Leila Gonzales et Maria Lugones, pratiques militantes et décolonial
– 23 février : Natalia Guerellus, Lecture de Yuk Hui, un philosophe de la technique et sa réception au Brésil
– 23 mars : Sophie Chave Dartoen, Lecture de Amiria Salmond, ontologie maori et décolonial
 
Le séminaire est ouvert à tous et validable dans le cadre des formations doctorales.
S’inscrire en amont pour recevoir les textes lus ensemble à chaque séance.

AAC: Colloque Hommage à Tanella Boni

Appel à communications

Colloque International Hommage « Tanella Boni : l’universitaire, la féministe, la citoyenne du monde »
Du 03 au 05 novembre 2022 à Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les propositions sont reçues jusqu’au 06 août 2022 à l’adresse colloquehommagetanellaboni@gmail.com

Quel(s) sens pour un colloquehommage à Tanella Boni ? D’abord, ce colloque repose sur le fait que nous lui savons gré d’être, à nos yeux, ce qu’elle continue d’être : un modèle de réussite, une mère intellectuelle dans le monde contemporain en mal d’idéaux et de valeurs sociales. Essayiste, poétesse, romancière, critique d’art, philosophe, elle prouve, par son engagement, que ni la littérature ni la philosophie ne doivent être inutiles. Elles “peuvent”. Mais quel est ce “pouvoir”? Que peuventelles ?
Première femme Professeure Titulaire de Philosophie à l’Université de Côte d’Ivoire, Tanella Boni conjugue la philosophie comme une théorie assortie d’un mode de vie pratique. En celuici, elle défend des causes humanistes et féministes telles que le maintien et l’entretien d’une communauté entre les humains reliée ou connectée aux autres espèces vivantes, la promotion de valeurs humaines transversales indispensables à la citoyenneté à l’échelle nationale et internationale. Elle a en vue un monde habitable dans lequel le féminin, le masculin, le « qui n’est pas mon genre » se trouvent partout chez eux.
Ensuite, nous entendons célébrer collectivement une pionnière en conceptualisant sa constance dans l’exemplarité au prisme des éléments suivants :

  • Les activités de l’esprit : écrivaine, poétesse, romancière qui a accordé un intérêt aussi bien à l’oralité qu’à l’écriture ; à la philosophie comme discipline systématique et à celle comme mode de vie.
  • La promotion des valeurs humaines. Elle a mis ses compétences littéraires et philosophiques au service de causes nobles : lutter contre les injustices et les violences en général et celles que subissent les femmes en particulier.
  • La promotion des cultures ivoiriennes et africaines.

Ce colloquehommage se donne pour but de considérer la biobibliographie de Tanella Boni afin de montrer qu’elle dispose ses talents, ses compétences acquises et ses spécialités en articulant savoirs théoriques et pratiques. Cela explique la transversalité et l’interdisciplinarité de ses interventions et de ses écrits.
Le triptyque ciaprès peut résumer ce que Tanella Boni a réussi à faire :

  • Prendre en compte les champs locaux qui ont toute leur place dans la globalité
  • Avoir des mots à l’endroit des femmes, pour les aider, qui à supporter leurs maux, qui à mieux vivre leur condition et toutes à ouvrir les yeux !
  • Voyager conceptuellement et pratiquement autour de l’histoire du continent pour s’approprier des valeurs citoyennes transversales, indispensables au cosmopolitisme.

Nous appelons à des propositions de communications autour des axes suivants :
Axe 1 : Tanella Boni : L’ivoirienne, le modèle social, le modèle académique
Axe 2 : Arts, Littérature, Philosophie : situer Tanella Boni
Axe 3 : Tanella Boni : Cosmopolitisme et habitabilité du monde

Les propositions de communications en français ou en anglais devront être présentées en Word et PDF indiquant : (a) votre nom, (b) le titre de la communication, (c) votre rattachement institutionnel, (d) votre adresse électronique, avec un résumé ne dépassant pas 300 mots.
Les propositions sont reçues jusqu’au 06 août 2022 à l’adresse colloquehommagetanellaboni@gmail.com
Les réponses seront envoyées aux participant(e) s le 06 septembre 2022

Coll_Tanella_Boni

Thinking Africa with Mudimbe

Après les activités conjointes portées par l’IFRA-Nairobi et l’IF Goma portant sur la pensée de Ngugi wa Thiong’o organisées à Goma en juin 2019, voici la session Mudimbe organisée à Nairobi la semaine du 16 décembre 2019.

Il s’agit d’une table ronde organisée à l’Alliance française de Nairobi le 16 décembre, d’un symposium organisé à University of Nairobi le 17 décembre, ainsi que du dispositif vidéo de Sammy Baloji, “Tales of a Copper Grass Garder” qui sera installé à l’Alliance française du 13 au 17 décembre : http://alliancefrnairobi.org/event/sammy-baloji/

Y seront accueillis

  • Salim Abdelmadjid (U. Toulouse Jean-Jaurès),
  • Sammy Baloji (plasticien, Bruxelles/Lubumbashi),
  • Pierre Boizette (IFRA-Nairobi),
  • Pierre-Philippe Fraiture (U. Warwick),
  • Kai Kresse (ZMO Berlin),
  • Oriare Nyarwath (University of Nairobi),
  • Reginald Oduor (UoN),
  • Francis E.A. Owakah (UoN).

Mudimbe 3_poster intégral

Mudimbe-17Dec-SymposiumUoN