Archives par mot-clé : Rabemananjara

Formes fixes et identités noires. ELA 50 (2020)

Formes fixes et identités noires

Textes réunis par Pierre Leroux et Thomas Vuong

  • Formes fixes et identités noires : introduction
    (Pierre Leroux et Thomas Vuong)
  • Okot p’Bitek : de la révolution poétique à la révolution culturelle (Aurélie Journo)
  • Du méta-sens des règles stylistiques d’un genre poétique
    (Peuls du Massina, Mali) (Christiane Seydou)
  • Jacques Rabemananjara, ou les formes poétiques d’une identité malgache transfigurée (Tumba Shango Lokoho)
  • Le « verset des fleuves » de Léopold Sédar Senghor : héritage culturel ou négation d’une forme poétique occidentale ? (Alioune Sow)
  • « Native Guard », de Natasha Trethewey : écrire un pan oublié d’histoire noire-américaine (Thomas Vuong)
  • Trouble(s) de l’identité : Countee Cullen et le choix des formes poétiques dans la Renaissance de Harlem (Frédéric Sylvanise)
  • Le Paradoxe négritudien dans Les Quatrains du dégoût de Bernard Zadi Zaourou : formes, images et figures (Dorgelès Houessou)

Varias

  • Raconter une épidémie : Ébola dans les romans de Véronique Tadjo et de Paule Constant (Francesca Cassinadri)
  • Terre promise ? Terre maudite ? Le mythe de l’exode et la quête
    d’une (post)mémoire transatlantique dans La Saison de l’ombre
    de Léonora Miano (Aurélia Mouzet)
  • Touriste et flâneur : deux regards sur l’Irak dans Le Tour de Babylone de Barlen Pyamootoo (Andrew Stafford)
  • Avoir l’état au ventre : littérature et énonciation à partir de
    Machin la Hernie de Sony Labou Tansi (Laureline Courret)

À propos de…

…la « gauche identitaire »

(Contributions de : Hélé Béji, Françoise Chenet, Pierre Halen, Laurent Husson, Maëline Le Lay)

Comptes rendus

Sommaire détaillé à consulter sur le site officiel de l’APELA.

Le n°50 des Etudes littéraires africaines vient de paraître et d’être envoyé à tous les membres de l’APELA en ordre de cotisation ainsi qu’aux abonnés pour l’année 2020.

C’est le moment de renouveler votre cotisation pour 2021 si ce n’est pas encore fait ! Voir le bulletin en annexe.
Contact avec le trésorier : pierre.halen [at] univ-lorraine.fr

ANCIENS NUMEROS : prix sacrifiés ! Voir le bulletin de commande ci-après.

Bulletin_d_adhesion_2021

Bulletin_de_commande_2021

AAC : Mémoire des origines et construction mémorielle : l’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar

Colloque international de Toamasina
Université de Lorraine (Metz) & Université de Toamasina (Madagascar)
6 et 7 septembre 2018
Mémoire des origines et construction mémorielle : l’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar

Calendrier :
– Juin 2017 : lancement de l’appel à communications
– 31 octobre 2017 : Fin de la réception des propositions
– 1er décembre 2017 : Avis aux participants

Chaque communauté, nationale en particulier, se constitue à partir d’une mémoire partagée (Renan, Thiesse) constituée par diverses instances, institutionnelles (histoire officielle) ou non (la tradition et ses réécritures), et parfois par les acteurs invividuels eux-mêmes (entretiens, mémoires, littérature). Cette construction mémorielle, qui peut prendre la forme d’une « fabrication des héros », peut varier au fil du temps et des lieux, en fonction du climat politique, ou encore de la réception ou non des œuvres.
Le colloque international de Toamasina se propose d’examiner ces processus à propos du cas de Jacques Rabemananjara (1913-2005), natif de cette région de la Côte Est de Madagascar, qui fut à partir de 1945 député, puis, après l’indépendance, ministre et maire de la ville. Cette carrière politique fut menée en parallèle avec un engagement poétique.

Continuer la lecture de AAC : Mémoire des origines et construction mémorielle : l’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar