Archives par mot-clé : Sciences humaines

Approches socio-historiques des littératures des suds

État des lieux et perspectives

Colloque à l’Université de Lorraine, Campus de Metz

4-5 octobre 2024

Conférence inaugurale : Pierre Halen

Page de l’évènement sur le site de l’unité de recherche : https://ecritures.univ-lorraine.fr/manifestations/colloques/approches-socio-historiques-des-litteratures-des-suds

Argumentaire

Qu’en est-il aujourd’hui des approches socio-historiques des littératures des Suds ? Résolument interdisciplinaire, ce colloque, qui fait suite à une journée d’étude organisée le 22 juin 2021 par le groupe ASOHLIS, vise à dresser un état des lieux concernant les travaux qui permettent de comprendre la fabrique de ces littératures (prioritairement des littératures africaines mais pas exclusivement) et leurs déploiements historiques et sociaux, tout en contribuant à une réflexion plus large sur le fait littéraire et sa compréhension. Pour autant, il ne s’agira pas de tourner le dos aux approches littéraires, attachées à l’analyse des œuvres et des auteurs. Toujours avec une intention méthodologique et réflexive, son souci est de multiplier, dans ces perspectives sociales et institutionnelles, outils et angles d’analyse, qu’ils soient historiques, sociologiques ou littéraires, pour comprendre ce fait culturel.

Le colloque entend ainsi contribuer à restituer le déploiement temporel et la constitution historique de ces littératures (leur histoire, les acteurs, les lieux, les institutions et les vecteurs qui les portent ; les crises qu’elles traversent, les échecs ou les freins qu’elles rencontrent ; les polémiques ; les conditions de possibilités et d’existence qui en résultent ; la tradition littéraire qui en découle…). Il s’intéressera aux phénomènes de domination et de hiérarchisations entre les littératures tant dans leur généalogie historique (le rapport au passé colonial et à la décolonisation par exemple) que dans leurs déploiements contemporains (modalités de consécration, rapport centre/périphéries, rapport au national…) ; sans négliger d’observer les pratiques concrètes et l’agentivité propre des écrivains et des autres acteurs concernés  : il s’agit de saisir la structuration d’ensemble du monde littéraire, dans ses aspects symboliques, économiques, politiques, en prêtant attention à tous les acteurs de la littérature (agents, éditeurs, critiques, traducteurs, publics…). Il entend enfin restituer la sédimentation textuelle de ces dynamiques historiques et sociales (intertextualités, autoréflexivités des auteurs…) et les pratiques littéraires passées ou présentes. La démarche sera donc également attentive aux approches sociocritiques au sens large, et notamment aux représentations sociales voire politiques, inscrites dans les textes selon différentes perspectives (nation, classe, genre, race…), faits de discours qui constituent autant de prises de position dans le champ social.

Les propositions d’intervention pourront viser à :

  1. dégager les enjeux méthodologiques, critiques, voire socio-politiques des approches de type matérialiste/sociales/historiques pour les littératures des Suds ;
  2. dresser un bilan de l’existant (travaux publiés, institutions, travaux en cours) ;
  3. problématiser les concepts et les méthodologies (champ littéraire, autonomie, système littéraire, méthodes quantitatives, sociocritique, etc.) ;
  4. illustrer les perspectives sociologiques par des études de cas, d’une portée générale aussi large que possible

Comité d’organisation

  • Alex Demeulenaere (Université de Lorraine)
  • Abdoulaye Imorou (University of Ghana)
  • Tristan Leperlier (CNRS)
  • Dominique Ranaivoson (Université de Lorraine)

Comité scientifique

  • Elara Bertho (CNRS)
  • Virginie Brinker (Université de Bourgogne)
  • Alex Demeulenaere (Université de Lorraine)
  • Paul Dirkx (Université de Lille)
  • Claire Ducournau (Université Paul-Valery-Montpellier)
  • Abdoulaye Imorou (University of Ghana)
  • Maëline Le Lay (CNRS)
  • Tristan Leperlier (CNRS)
  • Anthony Mangeon (Université de Strasbourg)
  • David N’Goran (Université Houphouët-Boigny)
  • Elena di Pede (Université de Lorraine)
  • Dominique Ranaivoson (Université de Lorraine)

Journées d’études décoloniales

MSH Bordeaux, 5-7 juin 2024

Comment faire dialoguer les penseurs d’Amérique du Sud du « décolonial » avec les recherches en (et sur l’)Afrique ? Que
peuvent nous apprendre les remises en cause, par le « Sud global », des épistémès hégémoniques ? Comment relier les continents et les bibliographies ? L’universalisme, tel qu’il était conçu dans l’Europe des Lumières, est attaqué de toutes parts pour son eurocentrisme. Comment prendre acte de ces gestes de décentrement sans renoncer pour autant à un « universel », que nous aurions à construire ensemble, par exemple dans la lignée des travaux de Souleymane Bachir Diagne ?

Ces deux journées organisées conjointement par Elara Bertho, Michel Cahen et Sylvère Mbondobari entendent réunir des chercheuses et chercheurs issu·e·s de plusieurs continents et d’orientations diverses pour discuter de ces croisements possibles. La première journée sera consacrée à ce que le décolonial
fait à nos pratiques de la recherche, très concrètement, en
interrogeant nos modes d’éditions, en proposant des pistes
de co-construction des données ou encore en questionnant
nos méthodes. La deuxième journée sera consacrée à la place
de l’Afrique dans la réception des études décoloniales et au
dialogue possible avec l’Amérique du Sud.

Journées d’études décoloniales

Trans, queer et soupe de crabes

Nouvelles narrations malgaches du contemporain

avec Johary Ravaloson, écrivain

Jeudi 28 mars 2024, 17h-19h

Lieu : Sciences Po Paris, Salle K011, 1 place Saint-Thomas d’Aquin – 75007 Paris

Pour inaugurer le nouveau Programme Afrique de Sciences Po, un cycle de conférences « Littérature et sciences sociales en Afrique », animé par Elara Bertho (CNRS) et Elgas, sociologue et écrivain sénégalais, a été lancé en octobre 2023. Les quatre premiers invités étaient Sami Tchak, Gauz, Hemley Boum et Beata Umubyeyi.

Pour la cinquième séance, nous accueillons l’écrivain malgache Johary Ravaloson, auteur entre autres de Vol à vif (Dodo Vole Edition, Prix Ivoire 2017), Amour, patrie et soupe de crabes (Dodo Vole Edition, 2019), Le Tribunal des cailloux (Dodo Vole Edition, 2024).

Discutant.e.s :

  • Elara Bertho, CNRS – LAM & Programme Afrique Sciences Po
  • El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, journaliste à RFI, chercheur associé à l’Iris et écrivain
  • Ramata N’Diaye, URMIS – Université Paris Cité

Responsable scientifique de l’événement : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

Informations, inscriptions…

La Bibliothèque francophone reçoit Sami Tchak

La Bibliothèque francophone (Université Paris 8) reçoit Sami Tchak le 6 mars de 10h à 12h en salle de recherche de la BU.

L’événement sera diffusé en direct ici : https://www.youtube.com/channel/UCFrdu1Rf_A9huYq-QD3ER2g

Contact : communication.bu@univ-paris8.fr

Sami Tchak, nom de plume de Sadamba Tcha-Koura, est un écrivain togolais né en 1960. Vivant à Paris depuis 1986, il a publié plusieurs essais et une douzaine de romans dans lesquels il explore principalement le thème de la sexualité et ses diverses expressions transgressives ou socialement réprimées, dans la lignée de Sade et de Georges Bataille.
Sociologue de formation, il s’intéresse également aux échanges transculturels, passant de l’Afrique aux continents européen et sud-américain. Son œuvre a reçu de nombreux prix.
 
Un événement organisé par les étudiant·es du cours Rencontres littéraires francophones de M. Chatti et E. Le Poul, avec le soutien de la BU Paris 8 et de Fablitt (UR7322).

https://www.univ-paris8.fr/IMG/pdf/tchak-sami_rencontre_6_mars_2024_paris_8.pdf

URL de référence : https://www.univ-paris8.fr/La-Bibliotheque-francophone-recoit-Sami-Tchak

Écrire Boko Haram

Cycle de conférences : Littérature et sciences sociales en Afrique #3

Jeudi 29 février, 16h-18h

1, place Saint-Thomas-d’Aquin, 75007

Pour inaugurer le nouveau Programme Afrique de Sciences Po, s’ouvre un cycle de conférences « Littérature et sciences sociales en Afrique », en partenariat avec la Maison des arts de Sciences Po, animé par Elara Bertho (CNRS) et Elgas, sociologue et écrivain sénégalais.

Pour la troisième séance, nous accueillons l’écrivaine camerounaise Hemley Boum, autrice de nombreux romans, dont Les Maquisards (La Cheminante, 2015, Grand prix littéraire d’Afrique noire), Les Jours viennent et passent (Gallimard, NRF Collection blanche, 2019, Prix Ahmadou Kourouma) et Le Rêve du pêcheur (Gallimard, NRF Collection blanche, 2024).

Écrire Boko Haram avec Hemley Boum, écrivaine

Discutant.e.s : 

  • Elara Bertho, CNRS – LAM & Programme Afrique Sciences Po
  • El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, journaliste à RFI, chercheur associé à l’Iris et écrivain
  • Vincent Foucher, CNRS – LAM & revue Politique africaine

Responsable scientifique de l’événement : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

URL de référence : https://www.sciencespo.fr/fr/evenements/cycle-de-conferences-litterature-et-sciences-sociales-en-afrique/

Black Manoo, trajectoires de la subalternité

Cycle de conférences : Littérature et sciences sociales en Afrique #2

Lundi 22 janvier 2024, 16h-18h

Lieu : Les salons scientifiques (B108), 1 place Saint-Thomas d’Aquin – 75007 Paris (en présentiel)

Pour inaugurer le nouveau Programme Afrique de Sciences Po, s’ouvre un cycle de conférences « Littérature et sciences sociales en Afrique », en partenariat avec la Maison des arts de Sciences Po, animé par Elara Bertho (CNRS) et Elgas, sociologue et écrivain sénégalais.

Pour la seconde séance, nous accueillons l’écrivain ivoirien Gauz, auteur, entre autres, de Debout Payé (2014), Camarade Papa (2018), Black Manoo (2020) aux éditions Le Nouvel Attila, et de Cocoaïans. Naissance d’une nation chocolat (L’Arche, 2022).

Black Manoo. Trajectoires de la subalternité, Abidjan-Belleville

avec Gauz, écrivain

Discutant·e·s : 
Elara Bertho, CNRS – LAM & Programme Afrique Sciences Po
El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, journaliste à RFI, chercheur associé à l’Iris et écrivain
Richard Banégas, Sciences Po – CERI

Responsable scientifique de l’événement : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

URL de référence : https://www.sciencespo.fr/agenda/ceri/fr?event=5086

Séminaire Senghor : le travail ethnographique

Vincent Debaene (Université de Genève) : « Retours au pays natal et collectes ethnographiques (1937-1945) ». Discutants : Céline Labrune Badiane (ITEM) et Etienne Smith (CNRS/LAM)

Venez nombreux à la prochaine séance du séminaire Senghor (UCAD-ITEM), qui se tiendra le 11 octobre à 16H heure de Paris (14h GMT), à l’ENS, 45 rue d’Ulm à Paris (salle INFO Schwartz, au sous-sol de la bibliothèque), et en ligne.

Le lien pour suivre la séance en visioconférence peut être demandé auprès de Claire Riffard (claire.riffard [apud] cnrs.fr).

À partir des informations parcellaires dont on peut disposer, cet exposé voudrait éclairer le travail ethnographique de Senghor entre 1937 et 1945 et le basculement qu’il a entraîné dans sa conception de la négritude, en le resituant dans le motif plus général du retour au pays natal qui traverse l’histoire de l’ethnologie depuis le XIXe siècle.

Vincent Debaene est professeur de littérature française du XXe siècle à l’Université de Genève. Spécialiste de l’histoire de l’anthropologie, il a coordonné et préfacé l’édition des Œuvres de Claude Lévi-Strauss dans la « Bibliothèque de la Pléiade » (2008). Il est l’auteur de L’Adieu au voyage. L’ethnologie française entre science et littérature (Gallimard, 2010). Il prépare un livre sur les rapports entre les débuts de la littérature africaine francophone et l’ethnologie coloniale.

URL de référence : http://www.item.ens.fr/senghor8-2023/