Archives par mot-clé : Séminaire

Manuscrits francophones du Sud /2016 – 2017

Manuscrits francophones du Sud /2016 – 2017

L’écrivain et ses manuscrits

Le séminaire est ouvert à tous, un vendredi par mois de 14h30 à 16h30.

Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage

ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

***

L’approche génétique d’un texte à partir de l’analyse de ses manuscrits conduit à faire avancer, à partir de données objectives, la réflexion sur l’articulation entre le biographique, le poétique et le génétique. C’est ce nœud théorique que les interventions exploreront.

Coordination : Claire Riffard   (claire.riffard@item.cnrs.fr / 01 40 25 12 46) et Daniel Delas, ITEM.

Programme 2016-2017 :

  • Le 14 octobre 2016 (14h30 à 16h30)
    Jenny Zobel et Emily Zobel « Joseph Zobel »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 25 novembre 2016 (14h30 à 16h30)
    Kora Véron-Leblé « Césaire, l’homme, l’œuvre, les autres »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 08 décembre 2016 (14h30 à 16h30)
    Paul Siblot « Mohammed Dib romancier »
    Lieu: ITEM, 61 rue Pouchet, 75017 Paris
  • Le 20 janvier 2017 (14h30 à 16h30)
    Céline Gahungu « Devenir écrivain. Devenir Sony »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 03 février 2017 (14h30 à 16h30)
    Elisabeth Degon, Nicolas Martin-Granel et Florence Paravy « Williams Sassine »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 21 avril 2017 (14h30 à 16h30)
    Ferroudja Allouache et Jerry Mpereng « Journaux et revues, avant la francophonie »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 21 avril 2017 (14h30 à 16h30)
    Ferroudja Allouache et Jerry Mpereng « Journaux et revues, avant la francophonie »
    Lieu: Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 1er étage ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
  • Le 12 mai 2017 (10h-17h)
    « Journée d’étude : Le génétique et le biographique »
    Lieu: ITEM, 61 rue Pouchet, 75017 Paris

Source : http://www.item.ens.fr/index.php?id=484279.

Projection : autour de Bakary Diallo

Samedi 18 juin, à 17h, Afriques transversales (séminaire à l’ENS d’Ulm, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, en salle Dussane) vous invite à la projection du documentaire :

« Bakary Diallo, mémoires peules » (2016) de Mélanie Bourlet et Franck Guillemain

en présence de Mélanie Bourlet

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Le nom de Bakary Diallo est attaché à l’un des premiers romans africains de langue française, Force-Bonté, paru en 1926, longtemps peu ou mal lu, souvent contesté, et trop souvent réduit à une apologie de la colonisation française. Or, le parcours de ce tirailleur sénégalais mérite davantage d’attention : engagé volontaire dès 1911, blessé grièvement au front en 1914, s’engageant de nouveau spontanément comme interprète, persuadé que dans les langues se tressent des ponts entre les hommes et les cultures, il est également l’auteur de nombreuses œuvres en peul, restées jusque là inédites.

Portée par l’intuition qu’il existe une poésie peule – orale ou écrite – de Bakary Diallo, et que la partie éditée de son œuvre ne correspond qu’à la partie émergée d’un vaste corpus multilingue de textes et de poèmes, Mélanie Bourlet part sur les traces de cet écrivain méconnu, pour retrouver dans la mémoire de sa famille, au Sénégal, des fragments de cette œuvre. Transmis de bouche à oreille, conservés dans les mémoires ou sur des cassettes usées à force d’être réécoutées, ces poèmes continuent de vivre et d’être récités. Ces poèmes – que l’on voit se déployer devant la caméra à mesure que l’enquête avance, que les entretiens nous mènent d’un lieu à l’autre, ou que les hasards livrent des indices et permettent des rencontres – dévoilent des pans entiers de l’œuvre de Bakary Diallo, qui s’avère être résolument cosmopolite, ouvert sur le monde et sur les échanges entres les langues, mais aussi concerné par les enjeux écologiques à travers une poésie très émouvante du lieu, du territoire, du local.

La bande-annonce, ici ! En ligne, sur le site du CNRS.

Bibliographie complémentaire sur le carnet Hypothèses d’Afriques transversales.

Inventaires de nos bibliothèques postcoloniales

Cycle de conférences

Inventaires de nos bibliothèques postcoloniales

  • Mardi 3 mai 2016 de 17h à 20h – EHESS – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

Authorship in Postcolonial contexts

  • Mardi 10 mai 2016 de 17h à 19h – Columbia University (Reid Hall) – 4, rue de Chevreuse 75006 Paris.

L’auteur en dérision: Nouveaux avatars de l’écrivain postcolonial

  • Jeudi 19 mai 2016 de 17h à 19h – EHESS (salle 7) – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

L’espace des prix littéraires francophones

  • Mardi 23 mai 2016 de 17h à 19h – EHESS (salle 587) – 190-198, avenue de France 75013 Paris.

Lydie Moudileno, diplômée de l’Université de Berkekey, California,  est Professeur de littératures francophones et comparée à l’Université de Pennsylvania, dont elle a dirigé plusieurs années le Centre d’Etudes Africaines. Ses travaux de recherche et publications récentes portent sur les études postcoloniales dans le contexte francophone. Elle est invitée par Gisèle Sapiro.

URL de référence : https://www.ehess.fr/fr/professeur-invit%C3%A9/moudileno

Undisciplined Africanism (séminaire général du LAM)

V. Y. Mudimbe. Undisciplined Africanism

http://polaf.hypotheses.org/834

Pierre-Philippe Fraiture, professeur de littérature à l’Université de Warwick, directeur du département des French Studies et chercheur associé au LAM, présentera son livre, V.Y Mudimbe. Undisciplined Africanism (Liverpool, Liverpool University Press, 2013) au séminaire général du LAM (Bordeaux), le jeudi 12 mai, de 14h30 à 16h30, Amphithéâtre de la Maison des Suds (Esplanade des Antilles, Université Bordeaux-Montaigne)

La séance sera discutée par Alain Ricard et Maëline Le Lay.

Vous trouverez une description de l’ouvrage ici : http://liverpooluniversitypress.co.uk/products/61092

Et ici, vous pourrez lire une recension de l’ouvrage par Alain Ricard : http://polaf.hypotheses.org/834

Afriques transversales

Séminaire d’élèves à l’ENS d’Ulm sur l’Afrique : 

Cristina de Middel, The Afronauts http://www.lademiddel.com/the-afronauts-1.html

Afriques transversales” se propose d’interroger les discours sur l’Afrique, en convoquant une pluralité de textes et de disciplines. Les organisatrices ont un pied en histoire, l’autre en littérature, avec quelques notions d’histoire de l’art et d’anthropologie. Toutes les spécialités, toutes les expériences sont bienvenues ! Le séminaire entend fonctionner comme une initiation, un lieu d’investigation autour des sujets africains, mais aussi comme un espace de rencontre, de lecture et de discussion.

Comment parler d’Afrique aujourd’hui ? Quels prismes, quels écueils pour le discours sur un espace aussi vaste que méconnu en France ? Comment tout simplement approcher l’Afrique, souvent laissée à l’écart des cursus classiques ? Comment les débats théoriques sur l’Afrique constituent-ils des voies d’accès à la recherche contemporaine sur la postcolonie, le genre, le nationalisme, l’imaginaire collectif ? Ces questions se posent avec une acuité sans cesse renouvelée. En 1993, Edward Saïd publiait Culture et impérialisme, interrogeant les rapports de domination et de modélisation de l’altérité – plus de vingt après, où en sommes-nous ? Quels textes théoriques peuvent aujourd’hui éclairer le chercheur et comment interagissent-ils avec la réalité des pratiques artistiques contemporaines ? En multipliant les angles d’approche, “Afriques transversales” entend balayer les pistes de réponse possibles. Que vous soyez déjà spécialisé en études africaines, passionné ou simplement rêveur d’Afrique, nous espérons vous offrir, à travers ce séminaire, un espace de débat et de réflexion. Chaque séance sera consacrée à un thème autour duquel se concentrent les problématiques propres au discours des études africaines, permettant d’investiger une notion à définir ou à remettre en cause. Nous aborderons ainsi la question du continuum entre tradition et modernité, l’impérialisme et la subjectivation, l’ethnie et la nation, le statut de l’oralité et des langues africaines. Chaque séance prendra appui sur un corpus de textes, sur un support visuel, éventuellement sur l’intervention d’un invité. Nous avons choisi une heure un peu tardive pour permettre au plus grand nombre de venir, et nous pourrons prolonger les séances autour d’un verre pour ceux qui le souhaitent.

Tous les participants sont les bienvenus : n’hésitez pas à écrire à Florence Wenzek (florence.wenzek@ens.fr) pour toute question ou pour être tenu informé des actualités du séminaire.

Le calendrier :

  • Le lundi 22/02 de 18h00 à 19h30, en salle Beckett
  • Le mercredi 16/03 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le mercredi 20/04 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le mercredi 11/05 de 18h00 à 19h30, en salle Celan
  • Le lundi 30/05 de 18h00 à 19h30, en salle Beckett

Elara Bertho (ancienne élève de l’ENS Lyon, doctorante en littératures comparées à Paris 3)

Ninon Chavoz (élève au département littérature et langages, doctorante en littératures comparées à Paris 3)

Florence Wenzek (élève au département d’histoire)

URL de référence : https://cat.hypotheses.org/a-propos

Manuscrits francophones du Sud – Séminaire 2015-16

L’approche génétique d’un texte à partir de l’analyse de ses manuscrits conduit à faire avancer, à partir de données objectives, la réflexion sur la poétique d’un écrivain et la relation qu’il entretient avec ses textes – ce qui varie beaucoup selon les époques, les cultures et les individus –. C’est ce domaine génético-biographique que les interventions exploreront

Coordination : Claire Riffard   (claire.riffard@item.cnrs.fr / 01 40 25 12 46) et Daniel Delas, ITEM.

Le séminaire est ouvert à tous, un vendredi par mois de 14h00 à 16h00.

Programme 2015-2016 :

  • Le 25 septembre 2015 (14h à 16h)
    Patrick Corcoran et Jean-Francis Ekoungoun « Monnè, outrages et défis. Ahmadou Kourouma »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 16 octobre 2015 (14h à 16h)
    Huong Giang Nguyen « Pham Van Ky »
    Lieu: Séance délocalisée à la BnF, site Tolbiac (salle à préciser)
  • Le 13 novembre 2015 (14h à 16h)
    Daniel Delas et Nicolas Martin-Granel « Génétique des commencements. Sony Labou Tansi, Tchicaya U Tam’si »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 11 décembre 2015 (14h à 16h)
    Habib Tengour « – Génétique, anthropologie, poésie. Mohammed Dib »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion.
  • Le 22 janvier 2016 (14h à 16h)
    « Génétique et littérature africaine »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 05 février 2016 (14h à 16h)
    Karolina Resztak « Mouloud Feraoun »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 18 mars 2016 (14h à 16h)
    Daniel Maximin (sous réserve) « Génétique et littérature caribéenne »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 08 avril 2016 (14h à 16h)
    Jean-Pierre Orban « Pierre Mertens »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 06 mai 2016 (14h à 16h)
    Serge Meitinger « Boris Gamaleya »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion

URL de référence : http://www.item.ens.fr/index.php?id=484279

Sur les traces de Yambo Ouologuem

Prochaine séance du séminaire 2014-15 de l’équipe Manuscrit francophone (ITEM-CNRS), qui porte cette année sur L’écrivain et ses manuscrits

Organisé par Claire Riffard et Daniel Delas

Le 24 avril 2015 (14h à 16h00)
Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Salle de réunion, premier étage, Pavillon Pasteur, Paris (ne pas oublier de se munir d’une pièce d’identité en vue des contrôles effectués à l’ENS).

Sarah Burnautzki « Sur les traces de Yambo Ouologuem ou le seuil de tolérance des éditions du Seuil »

Cette communication sera consacrée aux stratégies de contrôle en vigueur dans l’espace littéraire français. Je m’interrogerai quant à la manière dont ces stratégies ont sécurisé des rapports de domination racialisés, augmentant le bénéfice symbolique et matériel d’une littérature ‘française’ imaginée comme ‘blanche’ par opposition à son altérité francophone exotique. Considérant les dynamiques de pouvoir littéraire comme étant instables, je retracerai les conflits d’intérêts et de signification qui ont pu se produire au niveau éditorial, en l’occurrence aux éditions du Seuil. D’un texte à l’autre, ces « lignes de faille » y ont opposé, ou bien aligné les stratégies d’auteur à celles de la politique éditoriale du Seuil.

En partant du défi de classification littéraire qu’ont pu représenter les textes de Yambo Ouologuem pour l’équipe éditoriale du Seuil dans les années 1960, je déconstruirai dans mon analyse la violence symbolique qui réside dans les stratégies discursives de contrôle du texte et de sa signification. Il s’agira alors de souligner le rôle d’objectivation, de classification, voire de réification « à tout prix » des textes et de leurs auteurs. J’analyserai enfin des fiches de lecture et des lettres de refus qui ont été conservées dans les archives du Seuil ; ce qui me permettra de mettre en lumière une histoire conflictuelle jusque-là peu étudiée.

Sarah Burnautzki est docteure en anthropologie sociale et en littérature française. Assistante d’enseignement et de recherche à l’université de Mannheim (Allemagne), elle enseigne la littérature française, francophone et hispanophone. Sa thèse Les frontières racialisées de la littérature française. Contrôle au faciès et stratégies de passage paraîtra chez Honoré Champion.

Source : http://kouroumanus.hypotheses.org/477.