Archives par mot-clé : SLT

Manuscrits francophones du Sud – Séminaire 2015-16

L’approche génétique d’un texte à partir de l’analyse de ses manuscrits conduit à faire avancer, à partir de données objectives, la réflexion sur la poétique d’un écrivain et la relation qu’il entretient avec ses textes – ce qui varie beaucoup selon les époques, les cultures et les individus –. C’est ce domaine génético-biographique que les interventions exploreront

Coordination : Claire Riffard   (claire.riffard@item.cnrs.fr / 01 40 25 12 46) et Daniel Delas, ITEM.

Le séminaire est ouvert à tous, un vendredi par mois de 14h00 à 16h00.

Programme 2015-2016 :

  • Le 25 septembre 2015 (14h à 16h)
    Patrick Corcoran et Jean-Francis Ekoungoun « Monnè, outrages et défis. Ahmadou Kourouma »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 16 octobre 2015 (14h à 16h)
    Huong Giang Nguyen « Pham Van Ky »
    Lieu: Séance délocalisée à la BnF, site Tolbiac (salle à préciser)
  • Le 13 novembre 2015 (14h à 16h)
    Daniel Delas et Nicolas Martin-Granel « Génétique des commencements. Sony Labou Tansi, Tchicaya U Tam’si »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 11 décembre 2015 (14h à 16h)
    Habib Tengour « – Génétique, anthropologie, poésie. Mohammed Dib »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion.
  • Le 22 janvier 2016 (14h à 16h)
    « Génétique et littérature africaine »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 05 février 2016 (14h à 16h)
    Karolina Resztak « Mouloud Feraoun »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 18 mars 2016 (14h à 16h)
    Daniel Maximin (sous réserve) « Génétique et littérature caribéenne »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 08 avril 2016 (14h à 16h)
    Jean-Pierre Orban « Pierre Mertens »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion
  • Le 06 mai 2016 (14h à 16h)
    Serge Meitinger « Boris Gamaleya »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, 1er étage salle de réunion

URL de référence : http://www.item.ens.fr/index.php?id=484279

Littératures africaines et paysage – ELA 39

ELA39_C1_72dpiDisponible : Etudes littéraires africaines, n°39 (2015)

Sortie de presse : 25.08.2015
Livraison envoyée aux membres de l’APELA (en règle de cotisation) ainsi qu’aux abonnés.

Littératures africaines et paysage

Textes réunis par Xavier Garnier et Pierre Halen

L’intérêt mais aussi la difficulté d’une interrogation à propos du paysage dans le corpus des littératures africaines apparaissaient déjà dans African horizons de Christine Loflin. Le mot « hori­zons » dit à lui seul qu’il ne s’agit pas seulement d’espace, mais de point de vue sur l’espace, et aussi de temps, de mémoire, et même d’avenir. C’est dire l’importance d’une notion qui, cepen­dant, peut aussi être soupçonnée d’être trop liée à la perception occidentale de la nature, et notamment à l’histoire de la peinture européenne, plus tard à l’histoire de la photographie coloniale. S’il existe, de toute évidence, de nombreuses vues paysagères de l’Afrique, qui ont été largement diffusées dans le monde par la littérature, la photographie et le cinéma, sans oublier les anciens « diaporamas » coloniaux, en revanche on peut se demander s’il existe des paysages africains, construits par des points de vue africains, ou encore dans des langues et des cultures africaines. En d’autres termes, on peut se demander si le writing back consiste à cet égard plutôt dans une ignorance, voire un refus du paysage, ou plutôt dans un détournement de l’outil paysager au service, désormais, de fins propres.

Le paysage africain : ancestral ou colonial ? (Michel Collot)

La réappropriation du paysage africain dans L’Esclave de Félix Couchoro (1929) (János Riesz)

Les paysages du Karoo dans la littérature sud-africaine : une esthétique de l’indicible (Richard Samin)

« White Writing », « Dark Continent » : les enjeux de la représentation du paysage dans la littérature sud-africaine (Mathilde Rogez)

La savane vierge et sauvage dans les romans d’aventures écologiques pour enfants : l’imaginaire du paysage édénique au service d’une critique du colonialisme ? (Elodie Malanda)

Poétique du paysage dans L’Anté-peuple et La Vie et demie de Sony Labou Tansi (Céline Gahungu)

Les représentations de la nature et la construction d’un nouvel ethos d’“auteur africain” dans Les Bouts de bois de Dieu d’Ousmane Sembène (Sela Tal)

Pourquoi si peu de paysages dans les littératures africaines ? Quelques propositions pour une approche comparatiste (Dominique Ranaivoson)

De quelques enjeux du paysage (ou du non-paysage) (Pierre Halen)

Varia

Rendre audible la voix d’une rescapée tutsie : le rôle du paratexte dans le Livre d’Élise (George MacLeod)

Memory and exile : the transatlantic and diasporic  dimensions of the myth of Ashanti Princess Abla Pokou (Kouamé Adou)

À propos de…
Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud

Comptes rendus

ELA_Africaine_39_C1_Couv_web

ELA39_pp1-4

Sortie de presse : 25.08.2015
Cette livraison sera envoyée à partir du 25.08 aux membres de l’APELA (en règle de cotisation) ainsi qu’aux abonnés.

Pour s’abonner ou renouveler sa cotisation :
http://www.apela.fr/apela/devenir-membre/

Pour vérifier l’état de sa cotisation ou de son abonnement, s’adresser au Trésorier :
M. Richard Samin

Courriel : Richard.Samin@univ-lorraine.fr

La Question de l’auteur en littératures africaines

Begenat-Neuschäfer, Anne / Mazauric, Catherine (éds.)

La question de l’auteur en littératures africaines

lauteurlittafActes du 14e Congrès de l’APELA organisé à Aix-la-Chapelle par Anne Begenat-Neuschäfer, Daniel Delas, Pierre Halen et Catherine Mazauric, du 22 au 24 septembre 2011.

Année de publication: 2015

Frankfurt am Main, Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Wien, Peter Lang, 2015. 228 p., 8 ill. en couleurs
ISBN 978-3-631-65431-6 rel.  (Hardcover)

Collection  Sprachen – Literaturen – Kulturen – volume 4

Le 14e Congrès de l’Association pour l’étude des littératures africaines (APELA) entendait poser la question de l’auteur dans le champ spécifique des littératures africaines (domaines francophone et lusophone notamment). Après la question de l’« invention » de l’auteur africain, des raisons et des opérations qui la rendraient possible, il convient en effet de se pencher sur les instances de légitimation de l’auteur africain et de son œuvre : outre les éditeurs du « centre », les collections patrimoniales, les prix littéraires, les festivals, salons et rencontres littéraires, la critique littéraire, les médias audio-visuels et jusqu’aux réseaux sociaux jouent aujourd’hui un rôle dans la « fabrique » de l’auteur reconnu. Les contributions réunies ici examinent enfin la négociation, dans le contexte africain, entre les figures et postures d’auteur et l’insistante question de l’oralité anonyme et collective.

Table des matières (L’auteur)

La question de l’auteur

URL sur le site de l’éditeur : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.ccc.seitenstruktur.detailseiten&seitentyp=produkt&pk=81647&cid=450&concordeid=265431

Parution : Poèmes de Sony Labou Tansi

| En librairie le 27 août
poemes

Sony Labou Tansi

Poèmes – Édition critique

« Pour moi, on n’est écrivain qu’à condition d’être poète ». Sony Labou Tansi (1947-1995) est connu et célébré comme romancier et dramaturge. Mais qui connaît son œuvre poétique ? De cette terra incognita, seuls témoignaient quelques poèmes éruptifs lancés à la volée dans la presse et aussitôt relégués aux oubliettes de l’éphémère. À la mort de l’écrivain, on découvre dans ses papiers une multitude de poèmes manuscrits, inédits. L’ensemble constitue une mosaïque de recueils et de fragments qui obéit à un dessein aussi cohérent que son théâtre et son œuvre romanesque. La présente édition génétique les reprend tous dans le continuum chronologique de leur écriture autographe, telle qu’elle a pu être reconstituée à partir des manuscrits, de la correspondance et des entretiens.
 Coordinateurs :  Claire Riffard et Nicolas Martin-Granel

En collaboration avec Céline Gahungu

[Commande en ligne]

Collection : Planète Libre – Format : 17 x 24
EAN13 : 9782271087430.
1258 pages – 45 euros
Contact presse : Christelle Voisin
01 53 10 27 13 / 06 87 53 40 90 — christelle.voisin@cnrseditions.fr

Il s’appelait Sony Labou Tansi par Alain Mabanckou

Lire le pays// Les gens
Mardi 30 Juin 2015
L’Humanité

50 écrivains parmi les grands noms de la littérature francophone ont accepté de ” lire le pays” pour l’Humanité et invitent à découvrir chaque jour une nouvelle inédite.

Le 30 juin 2015, un texte à lire d’Alain Mabanckou, consacré à Sony Labou Tansi.

En 1979, un écrivain congolais publiait son premier roman au Seuil, La Vie et demie. Il s’appelait Sony Labou Tansi…

L’effervescence au Congo était telle que tous les écrivains en herbe voulaient rencontrer cet auteur. Était-ce la timidité qui me fit attendre deux ans avant d’aller à sa rencontre ? Ce premier roman apporta un souffle nouveau aux littératures africaines. Mieux encore, il fut considéré comme une étape fondamentale du roman africain. S’il y a trois romans qui reviennent sans cesse comme importants dans la littérature d’Afrique noire, ce sont ceux de Yambo Ouologuem (Le Devoir de violence), d’Ahmadou Kourouma (Les Soleils des indépendances) et de Sony Labou Tansi (La Vie et demie). Au sujet de ce dernier, la critique française fut laudative. On parla d’une écriture rabelaisienne. On fit le parallèle avec l’univers latino-américain, en particulier celui de Gabriel Garcia Marquez. C’est donc cet écrivain que je souhaitais rencontrer en ce début des années 1980…

Lire la suite : http://www.humanite.fr/il-sappelait-sony-labou-tansi-par-alain-mabanckou-578234

Prophétismes ou discours de l’entre-deux voix. Francophonies africaines

Prophétismes ou discours de l’entre-deux voix. Francophonies africaines

Louiza KADARI, Pierre LEROUX, Tumba SHANGO LOKOHO (éds.)
Presses de la Sorbonne Nouvelle, parution 2015.
Cet ensemble fait suite à une journée d’études doctorales qui a eu lieu à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle et il regroupe des interventions portant aussi bien sur le Maghreb que sur l’Afrique subsaharienne.
Présentation :
Les textes rassemblés ici examinent la question du prophétisme dans les littératures francophones africaines. Les études qui composent cet ouvrage montrent que les fictions et dramaturgies africaines, en l’inscrivant dans un contexte contemporain de crise, remettent en question la représentation et l’expression traditionnelles du prophétisme. S’il oscillait hier entre le millénarisme et le messianisme politique, qu’en est-il de nos jours ? Quels en sont les enjeux littéraires actuels en Afrique ? A quelle perspective différente ouvre le nouveau contexte littéraire africain du prophétisme ? Qu’implique le fait de poser le prophétisme comme discours de l’entre-deux voix et non comme doctrine ou théorie de l’entre-deux voies ? Fondé sur des analyses transversales et pluridisciplinaires, cet ouvrage contribue à l’élucidation critique de ces multiples variations littéraires du prophétisme.
Louiza Kadari est doctorante à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, elle prépare une thèse sur les traitements fictionnels du terrorisme.
Pierre Leroux est doctorant à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, il prépare une thèse portant sur la figure christique et le messianisme dans les oeuvres de Dambudzo Marechera et Tchicaya U Tam’si.
Tumba Shango Lokoho est Maître de conférences de Littérature générale et comparée : Francophonies, Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

Table des matières :

DÉVOILEMENTS DES FIGURES PROPHÉTIQUES
L’Afrique n’existe pas, entretien avec Jean-Loup Amselle
Vivre la parole : présence et « contre-présent » dans les textes prophétiques juifs, Carole Matheron
De la dissidence prophétique. Essai sur l’anti-prophétie dans Le Prophète voilé d’Abdelkebir Khatibi, Tumba Shango Lokoho
VOIX ET MASQUES DES PROPHÈTES
L’écriture théâtrale comme subversion et transgression de la réalité religieuse : le cas de Prophètes sans dieu de Slimane Benaïssa, Christina Oikonomopoulou
Figures d’omnisciences – parades et détours dramaturgiques des auteurs contemporains d’Afrique noire francophone, Pénélope Dechaufour
Le narrateur de l’entre-deux, une posture prophétique et poétique dans l’écriture de la violence, Ramcy Kabuya
REGARDS CROISÉS : LE PROPHÉTISME ET SES ÉCHOS
De l’imaginaire prophétique à la révélation du réel : le terrorisme ou le discours de l’entre-deux voix, Louiza Kadari
Le prophétisme dans les romans de Sony Labou Tansi, entre magie du verbe et imposture des êtres, Roxana Bauduin
« J’ai failli être prophète » : prophétisme et mysticisme dans Ces Fruits si doux de l’arbre à pain de Tchicaya U Tam’si, Pierre Leroux
La petite fille blanche, élue des dieux noirs : la figure messianique entre fantasme colonial et normes du « politiquement correct » dans les romans pour enfants de Lauren St John, Élodie Malanda