Archives par mot-clé : Traduction

Out of Africas: Epic, Migration and Translation

Zoom Meeting

About the speakers:

Sylvie Kandé is the chair of the department of comparative humanities at SUNY OLD WESTBURY. She is the author of three collections of poetry published by Gallimard. Her first collection, Lagon, lagunes. Tableau de Mémoire (Gallimard, 2000), was postfaced by Edouard Glissant, while her second, La quête infinie de l’autre rive : épopée en trois chants (Gallimard, 2011), a finalist for the Mahogany Prize and the Prix des Découvreurs, received the 2017 Prix Lucienne Gracia-Vincent. Gestuaire (Gallimard/nrf, 2016), finalist for the Prix Ethiophile and the Prix Kowalski des lycéens, received the 2017 Prix Louise Labé.
Alexander Dickow is an associate professor of French at Virginia Tech. He writes in French and English and is a literary scholar and translator. His poetic works include Caramboles (Argol Editions, 2008) and Appetites (MadHat Press, 2018). Le Premier Souper, his debut novel, published by La Volte Editions in 2021, proved to be a huge success with literary critics.​

Atelier de traduction (littératures caribéennes)

Le lundi 21 mars à 17h, se tiendra (en ligne) le premier atelier de traduction de l’association Caracol (Observatoire des littératures caribéennes) : lors de cette séance introductive, les modalités d’organisation et le choix de textes seront discutés, l’idée générale étant de constituer des petites équipes de traducteurs réalisant une traduction collective dans l’objectif éventuel d’une publication finale.
L’atelier a ainsi pour vocation de se retrouver autour d’un projet commun de traduction littéraire, mais aussi de favoriser, à long terme, une meilleure diffusion et circulation des textes caribéens.
Les apéliens et apéliennes curieux ou désireux de rejoindre le projet peuvent suivre le lien suivant pour participer à la séance. Si vous ne pouvez être présent·e mais que vous souhaiteriez participer à l’atelier ou proposer des textes, n’hésitez pas à nous le faire savoir (caracol.olc@gmail.com).

Par ailleurs, la quatrième séance du Webinaire de Caracol se déroulera le jeudi 24 mars de 17h à 19h (heure de Paris), autour de l’enseignement des littératures caribéennes

Nous recevrons Marlène Boudhau, qui présentera le résultat de ses recherches doctorales sur la didactique de la littérature franco-caribéenne dans l’enseignement secondaire en Guadeloupe. Puis une table ronde ouverte à tou·te·s se déroulera sur le thème Enseigner les littératures caribéennes dans une perspective comparatiste, où interviendront notamment Laëtitia Saint-Loubert sur l’enseignement dans une perspective transocéanique et Mélanie Cruzdoctorante et enseignante de littérature caribéenne à l’Université des Antilles. Chacun pourra soumettre des problèmes rencontrés ou des suggestions de pratiques et d’orientations pour l’enseignement des littératures caribéennes dans le secondaire et à l’université. Vous trouverez le lien zoom pour assister à cette séance ici: https://caracol.hypotheses.org/645 

Migrer d’une langue à l’autre ?

Migrer d’une langue à l’autre ?

Présence des langues africaines en France

Mercredi 8 décembre 2021 de 10h à 18h

Musée national de l’histoire de l’immigration

Paris, Porte Dorée

Cette journée met l’accent sur la présence en France des langues africaines, notamment dans le domaine culturel. Des personnalités issues de domaines divers viendront dialoguer et réfléchir aux pratiques liées à ces langues, à leur place sur les scènes culturelles et artistiques contemporaines et à leur hybridation avec le français.

Programme de la journée

10h : Accueil par Pap Ndiaye, Directeur général de l’EPPPD

10h10 – 10h30 : Séance d’ouverture sur les enjeux liés à la présence des langues africaines en France

  • Paul de Sinety, DGLFLF,
  • Laurent Roturier, DRAC Ile-de-France,
  • Nivine Khaled, Directrice de la Langue française et de la Diversité des Cultures francophones à l’OIF. 

10h30 – 12h30 : Les langues africaines entre pratiques et représentations

  • Alexandrine Barontini, Inalco,
  • Fabienne Leconte, sociolinguiste, université de Rouen-Normandie,  
  • Manon Reynaud, association Causons,
  • Nabil Wakim, journaliste au Monde,
  • Anne Zribi Hertz, grammairienne.

14h – 15h30 : Des expressions artistiques en toutes langues : théâtre et musique

  • Hassane Kassi Kouyaté, directeur du « Festival Les Francophonies » et Zébrures d’automne (sous réserve),
  • François Bensignor, journaliste spécialisé dans les musiques du monde,
  • Naïma Huber-Yahi, directrice-adjointe du Festival Villes des musiques du monde,
  • Manoute Seri, directeur de L’Afrique Festival à Strasbourg.
  • Dominique Caubet, Inalco

16h – 17h : La part des mots de l’Afrique – les Glossaires de l’administration française et le Dictionnaire des francophones

  • Danièle Wozny, Maison de la sagesse
  • Mona Laroussi, directrice de l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation à Dakar.

17h – 18h : Vitalité de la littérature africaine en France

  • Abigail Assor, (Aussi riche que le roi, Gallimard, 2021),
  • Souleymane Bachir Diagne, professeur de philosophie et de littérature à l’université Columbia de New York,
  • Souleyman Diamanka, (Habitant de nulle part, originaire de partout, Editions Points, 2021)
  • Mohamed Mbougar Sarr, écrivain lauréat 2021 du prix Goncourt pour La plus secrète mémoire des hommes, Philippe Rey/Jimsaan (sous réserve).

En direct depuis le Musée : émission « De vive(s) voix » avec Pascal Paradou (Radio France International)

URL de référence : https://www.histoire-immigration.fr/agenda/2021-11/migrer-d-une-langue-l-autre

Autour de l’œuvre de Mohale Mashigo

Dans le cadre d’ARIEL, la résidence d’auteur internationale à l’Université de Lorraine, IDEA (UR 2338) organise une série de séminaires autour de Mohale Mashigo, auteure sud-africaine invitée en Lorraine cette année (https://ariel.univ-lorraine.fr/mohale-mashigo/).
Cette série de séminaires, intitulée ‘Genèse, illustration, traduction et prix littéraires : Autour de l’œuvre de Mohale Mashigo’, sera diffusée live, en streaming, sur la chaîne YouTube ARIEL (voir le lien ci-dessous), selon le calendrier suivant :

Séminaire 1 : jeudi 12 novembre 2020
Présidente de séance : Catherine Delesse (Université de Lorraine)
17h30-18h00 Véronique Tadjo – ‘Afrique du Sud, Afrique de l’Ouest, regards croisés’
Véronique Tadjo est poétesse, romancière, auteure et illustratrice de livres pour la jeunesse. Elle est Professeure invitée à l’Université du Witwatersrand (Johannesburg).
18h15-18h45 Julie Chansel – ‘La bande-dessinée sud-africaine : une création d’une extraordinaire vitalité qui peine à trouver des débouchés’
Julie Chansel est journaliste indépendante, intervenante à l’École Supérieure de Journalisme de Montpellier (ESJ-Pro), auteure de L’effacement de Dulcie September – Enquête sur une séquence politique (à paraître au printemps 2021 aux Éditions Actes Sud), spécialiste de la BD sud-africaine.

Séminaire 2 : jeudi 19 novembre 2020
Président de séance : Cédric Courtois (Université de Lille)
17h30-18h00 Kathie Birat – ‘Through the lens of speculative fiction: Seeing South Africa through the short story in Mohale Mashigo’s Intruders
Kathie Birat est Professeure émérite, spécialiste de littérature post-coloniale.
18h15-18h45 Richard Samin – titre à préciser
Richard Samin est Professeur émérite, spécialiste de l’Afrique du Sud.

Séminaire 3 : jeudi 26 novembre 2020
Présidente de séance : Marilyne Brun (Université de Lorraine)
17h30-18h00 Lorena Rizzo – ‘Women, photography and orature in 20th-century Namibia’
Lorena Rizzo est Maître de Conférences à l’Université de Bâle, Zentrum für Afrikastudien, spécialiste de la Namibie et de l’Afrique du Sud.
18h15-18h45 Cédric Courtois – ‘“Remember that others have walked this path before you”: Writing (about) Trauma in Yejide Kilanko’s Daughters Who Walk This Path (2012), Mohale Mashigo’s The Yearning (2016) and Una’s Becoming Unbecoming (2015)’
Cédric Courtois est Maître de Conférences à l’Université de Lille, spécialiste de littérature africaine subsaharienne.

Séminaire 4 : jeudi 3 décembre 2020
Présidente de séance : Monica Latham (Université de Lorraine)
17h30-18h15 Mohale Mashigo – ‘On the Genesis of my work: from inspiration to publication’
18h15-19h00 Conversation avec Mohale Mashigo, avec la participation de Richard Samin, Kathie Birat et Cédric Courtois

Séminaire 5 : jeudi 10 décembre 2020
Présidente de séance : Céline Sabiron (Université de Lorraine)
18h00-19h00 Barbara Schmidt, Noémie Didier et Hana Abdelsalam – ‘Traduire la culture africaine anglophone : enjeux et défis’
Barbara Schmidt est Maître de Conférences et traductrice, et directrice de la traduction collective pour ARIEL à l’Université de Lorraine. Noémie Didier et Hana Abdelsalam sont des étudiantes de Master 2 Bilangue-Biculture à l’Université de Lorraine.
19h00-19h30 Sylvie Ducas – titre à préciser (intervention sur les prix littéraires)
Sylvie Ducas est professeure de littérature française contemporaine à l’Université Paris Est-Créteil, spécialiste des instances de consécration littéraire et des médiations culturelles.

Les questions posées sur la chaîne YouTube seront relayées par un modérateur sur les comptes Facebook et Twitter d’ARIEL (voir ci-dessous). 
Vous pouvez suivre toute l’actualité de cette troisième édition d’ARIEL sur le blog de la résidence : https://ariel.univ-lorraine.fr/.

Le programme complet de la résidence est disponible à : https://ariel.univ-lorraine.fr/programme-2020-21/. Il est mis à jour régulièrement au fur et à mesure des précisions reçues sur la tenue des divers événements en fonction de l’évolution du contexte sanitaire.

Vous pouvez également suivre ARIEL sur les réseaux sociaux :

AAC : Circulations littéraires afro-asiatiques : écrire, publier et traduire après Bandung

Circulations littéraires afro-asiatiques : écrire, publier et traduire après Bandung

Colloque organisé par Pierre Boizette (Paris Nanterre) avec le soutien de l’École doctorale 138 et du centre de recherche LIPO (Littérature et Poétiques Comparées).

Les propositions de communications (en anglais ou en français) d’une longueur maximum de 300 mots ainsi qu’une présentation de l’auteur (100 mots maximum) sont à envoyer au plus tard le 10 septembre 2019 à l’adresse circulationsafroasiatiques@gmail.com. Les réponses seront données à partir du 20 octobre et le colloque se tiendra les 6 et 7 décembre à l’Université Paris – Nanterre.

En mai 2015, dans un article du quotidien Le Monde, Abdourahman Waberi se demandait « Comment dit-on “roman africain” en japonais ? » Présent au Japon à l’occasion de la traduction de trois de ses ouvrages, il y faisait la liste des rares auteur.e.s du continent africain à avoir connu cet honneur. La parution de Balbala, Transit et Passage des larmes est à mettre en lien avec un projet plus vaste émanant de la diplomatie culturelle pour permettre le rayonnement de la francophonie littéraire en Asie. En témoignent la remise chaque année du Prix Fu Lei de la traduction et de l’édition créé en 2009 à l’initiative de l’Ambassade de France en Chine ou encore la liste des « 30 auteurs francophones à traduire » diffusée par l’Institut français du Japon. Parmi ces derniers figuraient, entre autres, Sony Labou Tansi, Mongo Beti, Ferdinand Oyono ou encore Aminata Sow Fall, autant d’écrivain.e.s que l’institution désirait faire connaître en soutenant financièrement les traducteurs intéressés.
L’exemple d’Abdourahman Waberi rend compte d’un phénomène mal connu, celui des circulations littéraires et intellectuelles contemporaines entre l’Asie et l’Afrique. Si le développement des liens commerciaux entre la Chine et de nombreux pays subsahariens a donné lieu à un grand nombre de publications récentes, il n’en a pas été de même concernant le domaine de la culture. Pourtant, plusieurs initiatives témoignent de la vitalité de ces échanges. Ainsi, en 2015, la maison d’édition Twaweza Communications faisait paraître en kiswahili un recueil du poète yi Jidi Majia tandis que la China Translation and Publishing Corporation sortait l’année dernière une traduction de Demain j’aurai vingt ans d’Alain Mabanckou. De même, la revue panafricaine en ligne Jalada accueillait dans les pages de son numéro 4 des contributions d’Aryanil Mukherjee ou de Linda Ashok, tous deux originaires du sous-continent indien. Les œuvres ne sont néanmoins pas les seules à circuler, les artistes et universitaires participent eux aussi directement à cette mobilité entre les deux espaces comme le prouvent les exemples de Biodun Jeyifo et de Femi Osofisan, qui ont animé ces dernières années des séminaires sur le théâtre africain à l’Université de Pékin, ou encore d’Arundathi Roy faisant la promotion en Afrique du Sud de son dernier titre, The Ministry of Utmost Happiness. Enfin, citons la réception du Prix Park Kyung-ni par Ngũgĩ wa Thiong’o en 2016, dernière étape d’un compagnonnage de l’auteur kényan avec la Corée du Sud amorcé dès les années 1980, époque où il prit la défense du poète Kim Chi Ha.

Continuer la lecture de AAC : Circulations littéraires afro-asiatiques : écrire, publier et traduire après Bandung

“Focus Rwanda” à Nairobi

Theatre, memory and reparation in Rwanda

With: Dalila Boitaud, stage director, Cie Uz et coutûmes, Uzeste (Gironde, France), Assumpta Mugiraneza (social psychologist, Iriba Center, Kigali), Ariane Zaytzeff (Assistant Professor in French and Francophone Literature at University of Toulouse-le-Mirail). Facilitators : Maëline Le Lay (CNRS/IFRA-Nairobi) and Armelle Gaulier (LAM Bordeaux).

How to make art, and more specifically performing arts, about the Rwandan genocide? What are the stakes and the goals of such performances in contemporary Rwanda, in times of official calls for reconciliation and reparation ? How does theatre address issues such as the trauma’s heritage and the future?

French stage director, Dalila Boitaud, Rwandan social psychologist Assumpta Mugiraneza and French lecturer Ariane Zaytzeff will discuss these issues, confronting their views and experiences of making art in Rwanda and organizing workshops about arts & (post)memory.

Venue: IFRA
Date: 1st February 2019
Time: 4-6pm

http://ifra-nairobi.net/event/roundtable-theatre-memory-and-reparation-in-rwanda

Readings on Petit pays by Gaël Faye

With : Assumpta Mugiraneza (social psychologist, Iriba Center, Kigali), Ariane Zaytzeff (Assistant Professor in French and Francophone Literature at University of Toulouse-le-Mirail), Maëline Le Lay (CNRS/IFRA-Nairobi), Armelle Gaulier (LAM Bordeaux) and the Alliance française Reading club.

Rwandan social psychologist Assumpta Mugiraneza, French lecturers and researchers Ariane Zaytzeff, Armelle Gaulier and Maëline Le Lay will tell us about Gaël Faye’s musical and literary trajectory and will seek to ponder about the reasons of such a success by analyzing Petit Pays within the corpus of Rwandan genocide literature. Eventually the issue of the novel’s translation in Kinyarwanda and English in 2018 will be addressed.

Venue: Alliance Française de Nairobi
Date: 31st January 2019
Time: 5-7pm

http://ifra-nairobi.net/event/readings-on-petit-pays-rencontre-autour-de-petit-pays

These two seminars will be held in French.

focus rwanda (1) new (1)

Roundtable Theatre, memory and reparation

Readings on Petit Pays _ Rencontre autour de Petit Pays_ 31st Jan (Seminar in French)-1